top of page

Marie Vandenbeuck (MarieVDB), photographe et plasticienne

Dernière mise à jour : 3 mars 2023


Marie Vandenbeuck (MarieVDB, son nom d'artiste) se qualifie comme "non sculpteur, non peintre, non photographe, non plasticienne, non mère, non femme, non amie... Je ne suis pas que ça", écrit-elle. Pas facile dans ce cas de dessiner le portrait d'une personne qui se positionne volontairement en dehors de nos univers structurés et bien définis. Et c'est très bien comme ça. L'Art doit être un espace de liberté individuelle et collective, mais... rien qu'en écrivant ces quelques mots, "on" enferme déjà l'Art dans des catégories. Parlons donc plutôt de Marie et de ses créations si étranges et particulières qui ne sont pas sans rappeler celles de Didier Dantras que nous avions rencontré il y a quelques semaines et qui possède également un univers bien à lui.

Marie Vandenbeuck (MarieVDB)

"Je suis arrivée sur Terre par un beau matin du printemps 1975. Je suis repartie, pour mieux renaitre, un an et demi plus tard. Je suis née en conscience ce jour là.

Et à partir de ce moment, je garde gravés profondément mes souvenirs. L’enfance n’a donc rien d’abstrait, car elle est aussi proche de moi que mes vingt ans, mes trente ans. Ce que fait le mieux le cœur d’un enfant, c’est s’exprimer par l’art et vivre intensément l’instant présent.

J’ai cheminé, appris de mes expériences, passé des portes, rempli des pages, affronté mes démons, subis des pertes. Pourtant, je reste fidèle à cette essence, celle de s’émerveiller d’une pâquerette ou d’une lumière, de rire pour le simple plaisir de rire.

Puis je suis née une troisième fois à trente quatre ans. Je pressentais depuis quelques années qu’un changement opérait sans que j’en comprenne vraiment sa dimension. De ce moment, je garde cette sensation de transcendance qui, comme un tsunami, a tout balayé en moi pour m’apporter la clarté. Les mots ne sont pas justes car il n’existe pas de parole pour décrire la force de l’instant d’illumination. Ce jour là, quand j’ai ouvert les yeux, je savais que le monde en moi avait changé. Les couleurs n’ont plus jamais été les mêmes, elles ont gagné en intensité, elles vibrent. Tout est resté identique et pourtant transformé en profondeur".

À la lecture de ce qui précède, vous comprendrez mieux les raisons pour lesquelles il aurait été compliqué, voire impossible de décrire MarieVDB sans se servir à bras ouverts, de ses propres mots.

Trêve de bavardage ! Ouvrons grands les yeux et profitons de ces quelques magnifiques créations. Pour toutes les autres, non présentes sur cette page, nous vous invitons à visiter le site de Marie : marievdb.com


Exposition de Bestioles & installation, fev 2017




Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page