top of page

Faire l'isolation de sa toiture en pente : guide complet

Dernière mise à jour : 3 nov. 2023


La toiture figure parmi les principales sources des déperditions thermiques dans une maison, en particulier pendant l'hiver. Afin que vous puissiez économiser de l'énergie, l'isolation de cet élément doit être une priorité. Une bonne isolation acoustique et thermique vous aide également à gagner en confort. Toutefois, si vous disposez d'un toit en pente, la rénovation de celle-ci requiert des techniques et des matériaux spécifiques. Découvrez dans ce guide les travaux à entreprendre pour bien isoler votre toiture en pente.


Comprendre les enjeux de l'isolation de toiture en pente


Une mauvaise isolation de toit engendre des conséquences négatives pour l'habitation et pour ses occupants. Elle entraîne une perte de chaleur, en effet, l'air froid s'infiltre au sein du

logement en hiver. En été, l'air chaud pénètre à l'intérieur de la maison. Par conséquent, il

faut utiliser fréquemment le chauffage pour garder une température confortable. À

l'inverse, pendant la période de canicule, nous pouvons recourir à la climatisation pour

rafraîchir les pièces. Dans tous les cas, l'usage de ces dispositifs peut faire gonfler rapidement vos factures d'électricité.


Combiné à une ventilation inadaptée, le manque d'isolation favorise la prolifération des

moisissures. Votre maison peut aussi afficher un taux d'humidité important, ce qui est

dangereux pour la santé (plus d'info sur ce site).


Pour améliorer votre confort intérieur, l'isolation de toit s'impose. Cette opération est

associée à des normes et des réglementations précises. Si vous possésez des bâtiments neufs individuels ou collectifs, l'isolation thermique de votre toit est régie par la réglementation thermique RE2020. Cette dernière impose que les travaux doivent contribuer à la diminution de la consommation d'énergie du logement. Pour les bâtiments existants, la valeur de résistance thermique doit être de 4,8 m2.K/W.

Évaluation de l'état de la toiture

Avant de commencer les travaux d'isolation de toiture, il importe de réaliser un diagnostic

de l'état des combles aménagés ou perdus. Le couvreur vérifie les défaillances telles que

les infiltrations et les fuites d'eau, les traces d'humidité sur le plafond et dans le toit. Il est

aussi essentiel de s'assurer que la charpente et les éléments porteurs comme la sous-

toiture, les rampants, les chevrons, soient en bon état. En cas de problème détecté, vous

devez prévoir des travaux de réparation ou de rénovation pour garantir l'étanchéité de votre

toit.


Choix des matériaux d'isolation adaptés

Différentes options d'isolants sont disponibles. Chacun dispose de ses propres atouts. Les

isolants synthétiques sont les plus prisés. Dans cette catégorie, on trouve principalement :


● le polystyrène : sous forme de panneaux rigides, il convient pour isoler les combles.

En revanche, ce matériau est inflammable ;

● le polyuréthane : installé par projection sur la surface à isoler, il bénéficie d'une

performance optimale, un matériau essentiel si vous voulez isoler votre toit par

l'extérieur.


Il existe aussi les isolants minéraux tels que la laine de verre et la laine de roche. Leur

avantage réside dans leur prix qui est relativement bas. Ils sont aussi disponibles en

rouleaux, en flocons et en panneaux. Ces matériaux sont faciles à installer.


Pour les plus écolos, il vaut mieux vous orienter vers les isolants naturels comme :


● la laine de mouton : très performant et facile à poser, cet isolant améliore

considérablement votre confort phonique et thermique ;

● la ouate de cellulose : offrant une excellente isolation, elle résiste parfaitement aux

incendies ;

● la fibre de bois : son isolation présente un coefficient performant.


Pour bien choisir votre isolant, vous devez prendre en compte le climat, vos besoins et votre

budget. Par exemple, si vous recherchez une solution économique et performante, la laine

minérale peut vous convenir. Si vous voulez un isolant adapté à toutes les conditions

climatiques, la ouate issue de cellulose est un excellent choix. Toutefois, elle est plus chère

à l'achat. Dans tous les cas, respectez l'épaisseur minimum de l'isolant dans l'objectif

d'assurer une conductivité thermique importante.


Pour alléger le coût des travaux, des aides financières sont disponibles comme

Maprimerénov, le crédit d'impôt, le prêt à taux 0. Afin d'accéder à ces subventions, le

recours à un professionnel agréé RGE est obligatoire.


Préparation et mise en œuvre de l'isolation


Lorsque vous isolez votre toit, une bonne préparation s'impose. Il faut réunir tous les outils

nécessaires ainsi que les équipements de sécurité. Par ailleurs, il est important de choisir

les techniques d'isolation appropriées. Si vous avez des combles perdus, la pose en

rouleaux ou le soufflage en vrac sont les méthodes les plus pratiques. Dans ce cas, vous

isolez votre toit par l'intérieur.


Lorsque vos combles sont déjà aménagés, l'isolation par l'extérieur est conseillée. Elle évite

d'endommager les pièces habitées. Cette option affiche aussi une résistance thermique

satisfaisante. Toutefois, elle implique des travaux importants. Il faut retirer toute la

couverture. Quelle que soit la technique choisie, il est essentiel d'installer minutieusement le

pare-vapeur et le pare-air afin d'assurer l'étanchéité.


Les finitions et les améliorations complémentaires


Les travaux d'isolation ont pour objectif de réduire les ponts thermiques. Parfois, ce

chantier implique aussi quelques finitions et améliorations complémentaires afin d'embellir

votre toit. Vous pouvez, par exemple, changer le revêtement en optant pour des tuiles, du

zinc, des ardoises, etc.


Il faut accorder une attention particulière à la ventilation. Améliorant l'aération, elle limite

le développement de l'humidité, des champignons, des moisissures et de la condensation.


Ces éléments sont susceptibles de dégrader rapidement votre couverture. Cette ventilation

doit se réaliser via un vide sous toit situé entre l'isolant et les liteaux.


Afin d'optimiser l'efficacité énergétique, vous avez la possibilité d'installer des panneaux

solaires. Écologiques, ces dispositifs vous permettent de produire une électricité verte et

économique. Pour réduire votre consommation d'eau, il est conseillé de mettre en place

récupération d'eau de pluie.


Entretien et suivi de l'isolation


L'isolation de couverture garantit des avantages considérables, comme l'amélioration du confort thermique et phonique, la réduction des factures d'électricité. Cette intervention contribue aussi à rendre votre logement sain. Pour maintenir l'efficacité de l'isolation au fil du temps, il est recommandé d'organiser un entretien et un suivi régulier. Une fois par an, vous devez inspecter votre toit. Il faut vérifier l'état de l'isolant, la présence des dommages, etc. Votre inspection doit aussi porter sur tous les éléments du toit tels que la charpente, la zinguerie, etc. L'entretien consiste à éliminer les glands et les feuilles accumulés sur la couverture, faire un traitement anti-mousse (si nécessaire), renforcer l'étanchéité du toit en pulvérisant un produit imperméabilisant.


Si vous remarquez des signes de condensation et des traces d'humidité sur votre plafond,

l'isolant ou d'autres parties de toit peuvent être endommagés. Il en est de même si vous

ressentez un léger courant d'air. Dans tous les cas, il faut procéder rapidement à une

inspection et réaliser les réparations nécessaires. Afin de garantir un bon résultat et limiter

les erreurs, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour se charger de l'entretien de

votre couverture.


Isoler les toitures constitue un projet très rentable. Ce type de travaux de rénovation vous

aide à améliorer votre confort tout en réduisant la consommation énergétique. Pour

entreprendre cette intervention, plusieurs préparations sont nécessaires. Il faut également

choisir l'isolant ainsi que les techniques de pose les plus adaptées. L'isolation de toit

requiert des connaissances spécifiques. Il est donc recommandé de confier cette mission à

des couvreurs professionnels.

Mots-clés :

44 vues0 commentaire
bottom of page