Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Articles avec #parquet tag

Misterbricolo choisit des plinthes en chêne massif...

24 Juillet 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Parquet

Plinthe_chene_massif

A quoi cela sert-il d'avoir un très beau parquet en bois si les plinthes ne suivent pas.
Ces dernières représentent la touche finale à l'ensemble. Il serait dommage de ne pas y consacrer le temps et l'énergie qu'il faut sachant que leur rôle ne se limite pas à l'esthétique. Elles réduisent les chocs contre les murs (balais, aspirateur, pieds de chaises ...), masquent certaines finitions hasardeuses et cachent parfois le passage des fils électriques.
Quels modèles de plinthes choisir ?
Il y en a pour tous les goûts et budgets ou presque ... Bois, MDF (Medium Density Fiberboard ou panneau composite de fibres de bois), carrelage, inox, plâtre ou PVC, il n'y a que l'embarras du choix.
Le choix du matériau dépendra principalement du budget que vous voulez consacrer à vos plinthes mais également de la pièce et du type de pose.
Le bois reste le matériau le plus abordable et notamment le sapin. Les essences plus riches (merbau, chêne, érable) sont un peu plus chères mais elles mettront plus en valeur votre parquet. Les plinthes en bois existent avec des bords arrondis, chanfreinés ou droits selon l'effet recherché. L'épaisseur est de 13 ou 14 mm pour une hauteur de 70 à 100 mm. Voir ici le sujet sur comment bien choisir ses plinthes en chêne massif
Le MDF convient bien à un revêtement de sol stratifié ou un parquet contrecollé. Simple à poser (système de clips), vous les trouverez dans de très nombreuses teintes.

Pour la cuisine ou la salle de bain, c'est le plus souvent la plinthe en carrelage qui sera retenue. Grès, cérame, terre cuite, pierre naturelle, ardoise etc. Vous pouvez acheter les plinthes assorties aux carreaux mais aussi découper des carreaux pour réaliser vos plinthes. Plus de travail mais plus économique ...
Dans une cuisine tendance "professionnelle" ou "indus", l'inox aura toute sa place. Attention cependant à la pose car découpe sur mesure obligatoire. Pose collée.
Enfin, la plinthe en plâtre aura sa place dans un intérieur plus classique (type Haussmannien). Elle s'assortissent parfaitement aux moulures des plafonds.
 

plinthe chêne massif

La pose des plinthes en bois
Il sera généralement nécessaire de préparer vos plinthes et de les poncer à l'aide d'un papier à grain fin puis de bien les dépoussiérer. Chaque lame devra idéalement vernie ou laquée pour la protéger. Pour aller plus vite, marquez les murs et les plinthes avec des numéros correspondants. Il vous sera ainsi plus facile de vous repérer lors de la pose.
Colle ou vis ? le plus facile reste la pose collée. Celle ci s'adapte à la plupart des murs y compris ceux en parpaings. Appliquer la colle en "vague" sur le dos de la plinthe. Posez-là sur le parquet contre le mur et appuyez fortement quelques secondes. Nettoyez et ... c'est terminé !

Lire la suite

Misterbricolo rénove son parquet ...

16 Février 2017 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Parquet, #Conseils bricolage

Rénovation parquetVous le savez, un parquet aussi joli soit-il n’est pas éternel. Un jour ou l’autre, la décision de le rénover s’impose, mais combien va-t-elle vous coûter ? Tout dépend de l’état de votre parquet. S’il s’agît par exemple de véritable chêne massif, ne le remplacez surtout pas par un sol stratifié ! Vous avez sous vos pieds un joyau que beaucoup convoiteraient. Voici donc les techniques de rénovation et de finition dont vous aurez besoin ainsi que leur coût.

Rénovation de parquet : aucune place pour l’improvisation

Sachez d’ores et déjà que tous les parquets ne se rénovent pas : les stratifiés ou contrecollés en pose flottante se rafraichissent, mais dans une certaine limite. Le parquet en chêne massif par contre, se rénove sans modération ! Notez, que ce travail de rénovation de parquet implique 3 principales étapes : la préparation du sol, le ponçage et la finition du parquet. Il n’existe pas de technique performante sans préparation préalable : le nettoyage minutieux de votre sol est une condition primordiale pour réussir votre rénovation.

C’est donc le moment de sortir votre aspirateur et d’évaluer son efficacité, car la poussière doit disparaître totalement. Les lames en mauvais état doivent être remplacées et les aspérités qui ressortent du bois supprimées ou rebouchées.

Rénovation parquetLe ponçage représente la partie la plus délicate à réaliser et il est le garant de la qualité de la finition. La mise à nu du bois s’effectue avec un abrasif à gros grains. Pour un résultat optimal, polissez avec un abrasif à grains serrés. Lorsque la ponceuse est en marche, ne stationnez pas au même endroit pour éviter de creuser le bois. Au moment de la finition, vous avez le choix entre la vitrification, l’huile, le cirage et la teinte, chaque technique disposant de des qualités et inconvénients.

Alors, quel coût pour un tel chantier ?

Gardez à l’esprit que la rénovation d’un parquet est un chantier d’envergure. Il est important de préciser que plus vous aurez une surface de parquet à rénover importante, plus le prix sera revu à la hausse. Une rénovation de parquet pour une surface de 20 m² avec un ponçage seul vous coûtera environ 400 €. Comptez 600€ si vous ajoutez le cirage et jusqu’à 800€ pour la triplette ponçage/teinte/vitrification. En résumé, une rénovation de parquet vous reviendra en moyenne à 20€ du m² et 25€ du m² pour une vitrification.

Lire la suite

Misterbricolo change son parquet ...

19 Novembre 2015 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Parquet

Vous n'êtes pas un bricoleur expérimenté et vous n'osez pas vous lancer vous-même dans la pose d'un parquet ? Ou vous n'avez tout simplement pas le temps de vous y mettre ? Il vous faut donc faire appel à un entrepreneur, qui s'occupera de l'installer. Nos conseils sur les prix.

Avant de passer votre commande, il vaut mieux que vous ayez une idée des prix du marché, pour pouvoir étudier les devis en connaissance de cause. Nous vous proposons donc des estimations moyennes de prix des différents éléments : le parquet lui-même - selon son essence -, le coût de la pose et celui des finitions.

De manière générale, sachez que le parquet massif et sa pose vous coûteront plus cher que les parquets flottant et stratifié, idem pour leur pose.

1. Le prix du parquet

Plus le parquet se compose de bois noble, plus il est onéreux. Ainsi, le bois massif (100 % bois) est plus coûteux que le parquet contrecollé (constitué de trois couches superposées, dont seule la couche supérieure est en bois), qui vaut 10 à 15 % de moins. Et ne parlons pas du parquet stratifié qui, lui, ne contient pas d'essence noble, mais seulement des matériaux composites imitant la fibre du bois.

Le parquet massif le plus économique est le chêne brut, à partir de 25 euros le m2. Cependant, il devra obligatoirement être protégé par une finition cirée, vernie (ou vitrifiée) huilée ou autres. Il y aura donc un surcoût.

Pour un parquet massif d'essence européenne avec finition, il faut compter plutôt de 40 à 70 euros le m2.

Quant aux essences exotiques, elles commencent à 30-35 euros en bois brut, à 35-40 euros avec finition, et peuvent coûter plus de 100 euros si elles sont rares (teck, ébène...).

En ce qui concerne le prix du parquet flottant, il est moins cher que celui du parquet massif. Il est toujours proposé avec une finition, jamais brut. Ensuite, tout dépend s'il est monolame (composé d'une seule pièce de bois) ou multifrises (constitué d'un assemblage de lames, donc moins noble).

Les prix des parquets flottants multifrises commencent avec le chêne à 25 euros le m2 et des bois exotiques comme le wengé ou le jatoba à 35 euros le m2. Les prix des parquets flottants monolames débutent à 30 euros le m2 pour du chêne et à 40 euros le m2 pour du merbau ou du bambou (bois exotiques).

De façon générale, on distingue les prix des essences européennes de ceux des essences de bois exotique. Parmi les essences européennes figurent le chêne et l'érable (30-80 euros le m2), puis le hêtre et le bouleau (40-90 euros le m2) et enfin le merisier et le noyer (40-110 euros le m2).

En ce qui concerne les essences exotiques, on trouve dans les premiers prix le (40-90 euros le m2) et, parmi les plus recherchés, l'ébène et le teck (60-120 euros le m2). Le wengé et le bambou, quant à eux, sont plus tendance, offrent une gamme étendue et varient de 45 à 150 euros le m2.

2. Le prix de la pose du parquet

Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo pose son parquet flottant en vidéo ...

15 Décembre 2014 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Parquet, #Leroy Merlin

Leroy Merlin vous invite à découvrir comment poser du parquet flottant. Étape par étape, découvrez les produits, les outils et les gestes nécessaires à la mise en oeuvre de votre projet.

Lire la suite