Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

conseils jardinage

Misterbricolo jardine en septembre ...

9 Septembre 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

           

Que faire en septembre au jardin ?

En septembre, le temps fraîchit et le jardin revit. Les fleurs sont caressées par un doux soleil, le potager produit à plein, le verger aussi. La saison est idéale pour travailler au jardin :

  • Plantez des vivaces, c'est le meilleur moment pour cela !
  • - Plantez des haies, des arbres, des arbustes sans attendre la Sainte-Catherine.
  • - Soignez la pelouse après l'été.
  • - Au potager, semez et plantez.
  • - Au verger, poursuivez les tailles et les greffes.
  •  
  • Que faire en septembre pour les fleurs ?

En septembre, faites le ménage au jardin ! Nettoyez les massifs, arrachez les bulbes d'été défleuris (glaïeuls) et préparez le terrain pour les nouveaux massifs.

  • - Taillez la lavande, rabattez les vivaces défleuries.
  • - Continuez à diviser les touffes de vivaces âgées.
  • - Tuteurez les asters. Surveillez les dahlias, sensibles aux attaques d'insectes.
  • - Repiquez les bisannuelles semées le mois dernier.

Il est temps de faites sécher les fleurs destinées aux bouquets secs (immortelles, gypsophile…).

Occupez-vous ensuite des futures fleurs :

  • Semez directement en place quelques annuelles rustiques : bleuets, nigelles, eschscholzia
  • Plantez les bulbes de printemps (crocus, cyclamens coums, fritillaires, narcisses, perce-neige). Attendez le mois prochain pour les tulipes.
  • Plantez des vivaces, c'est la meilleure période pour le faire.
  • Bouturez l'héliotrope, l'armoise, les hortensias.

Bon à savoir : c'est le bon moment pour récoltez les graines d'annuelles pour les semer l'an prochain. 

              Que faire en septembre pour les fleurs ?

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo vous apprend comment entretenir votre bonsaï (vidéo) ...

29 Août 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage, #Bonzai, #video

Comment cultiver et entretenir un bonsaï?
Pour faire un substrat parfait pour votre bonsaï, suivez ces conseils. Stéphanie Taffin, jardinière paysagiste (www.createur-de-jardin.net), nous montre donc comment cultiver et entretenir un bonsaï.
Comment soigner un bonsaï ?
Les principaux besoins sont bien sûr l‘apport d‘eau et la lumière du soleil. Les bonsaïs que l'on trouve dans le commerce viennent généralement de chine ou d'endroit ou ils sont cultivés de façon un peu rapide. La première chose à faire quand on achète un bonsaï est de le rempoter. Il faut lui nettoyer les racines. Couper les vielles racines. Choisissez un pot adapté, stabilisez le bonsaï avec une fil de fer. Commencez par une couche de drainage. Mettez du terreau et de la sphaigne, un peu de substrat. Ils sont essentiels pour réussir les cultures en pots. Le but est quand même de faire pousser ses racine de votre bonsaï dans un substrat qui sèche vite et où les racines peuvent se développer furtivement avec aisance.

Lire la suite

Misterbricolo bouture ses plantes ... en vidéo ...

27 Août 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage, #Vidéo

En 3 minutes, nous allons apprendre à... faire une bouture. Couper un petit bout de plante, le planter, puis le voir prendre racine et grandir ? C'est le principe du bouturage ! Avec un peu de méthode, vous pouvez très simplement y arriver ! Alors comment faire ? Comment sélectionner sa bouture ? Quel type de terre choisir ?... Les réponses à vos questions sont à portée de clic ! En 3 minutes, on détaille avec vous le matériel nécessaire et les bons gestes à adopter. En suivant pas à pas les différentes étapes et nos conseils pratiques, faire une bouture n'aura plus de secrets pour vous ! Voici les étapes : 1. Prélevez la bouture 2. Préparez la bouture 3. Repiquez la bouture Vous savez tout ! Maintenant, c'est à vous de jouer ! Pour tout savoir sur l'entretien des plantes, c'est ici : https://jardinage.ooreka.fr/comprendre/entretien-des-plantes

Lire la suite

Misterbricolo prend soin de ses aleo vera (vidéo) ...

20 Août 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Cultiver l'aloe vera est relativement facile. La plante d'aloe vera supporte mal l'humidité, le substrat doit être parfaitement drainant. Privilégiez un mélange de sable et terreau, disposez des billes d'argile au fond du pot. On la conserve en intérieur entre 18 à 20°, ou dehors en période estivale. Néanmoins, elle ne doit jamais être en contact direct avec le soleil. L'entretien n'est pas exigeant. On arrose environ 1 fois par mois en hiver et automne et tous les 15 jours au printemps et été.

Lire la suite

Misterbricolo jardine en août ...

13 Août 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Jardiner en août

Pas question pour Misterbricolo de ne rien faire en août. Cet article vous démontrera qu'il y a de quoi s'occuper ...

"Quand même la couche serait à ton goût, ne dors pas sous le soleil d'août". Voilà de bien sages paroles. En effet, à moins de vouloir suivre une quelconque mode appelant à devenir rouge de la tête aux pieds, il n’est guère recommandé de se laisser aller à une sieste sous les rayons brulants d’août. Et c’est probablement cette chaleur qui pousse la majorité des français à partir en vacances durant ce mois. Seulement voilà, si vous vous réjouissez de partir loin, oubliant travail et ennuis, le jardin lui reste là et continue à réclamer son entretien quotidien.
Alors, partir en vacances ?
Sauver son potager ?
Cruel dilemme. Et c’est là que Binette-et-jardin arrive pour vous épargner ce choix cornélien, grâce à son article spécial mois d’août ! L’astuce consiste simplement à cliquer sur le bouton "imprimer" et de filer remettre la page à votre voisin préféré (c’est ce qu’il faut lui dire en tous cas) en lui demandant de suivre les instructions suivantes pendant votre absence.

Le potager en août
Comme pour le jardinage au mois de juillet, le potager fait souvent salle comble en août et le travail ne manque pas. La plupart des légumes sont en fin de croissance et se préparent à quitter le potager, il faut donc veiller aux "derniers réglages" qui pourraient entraver la phase finale de maturation. Si vous avez apporté des engrais verts aux légumes à fort rendement, comme les haricots ou les bettes, qui ont tendance à dévaliser le sol de ses nutriments, ils produiront très bien. Repiquer : les semis du mois précédent comme les poireaux, la laitue, les choux Semer : les légumes d’hiver ou tardifs comme les carottes, les radis, les navets ou la mâche Récolter : les pommes de terre qu’il faudra laisser sécher quelques temps sur place avant de les rentrer. Multiplier : division de touffes des rhubarbes en les retranchant à l’aide d’un outil comme une bêche Pour les melons, il faudra faire attention à ce qu’aucune feuille importune ne vienne se placer entre le melon et le soleil, sans quoi il faudra les supprimer. Il est également temps de placer une planche ou une tuile sous vos potirons pour qu’ils ne soient plus en contact avec le sol. Pour que les oignons se développent bien, couchez leur tige environ 3 semaines avant la récolte. Dans la continuité du mois précédent, il faudra surveiller l’arrivée de gourmands sur les pieds de tomates (même remarque que pour le mois de juillet). Et pour que les dernières tomates aient le temps de mûrir avant l’arrivée du froid, coupez l’extrémité des pieds. Vérifier pareillement que votre compost ne se dessèche pas, et hydratez-le au besoin.

Le verger en août
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo fait germer ses noyaux de cerise ...

23 Juillet 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Faire germer un noyau est une façon de mieux comprendre comment fonctionne la nature et ceci est valable pour les grands comme pour les petits. Pour parvenir à faire germer un noyau de cerise, il suffit de respecter quelques étapes que nous vous livrons ici !

Une fois votre noyau de cerise sélectionné (voir ici comment effectuer une bonne sélection), nettoyez-le consciencieusement avec une brosse à l’eau claire. Cela évitera que des restes de chair ne pourrissent ou risquent de développer des algues et des champignons néfastes à la future plantule. Réitérez l’opération sur cinq noyaux ou plus afin de multiplier vos chances de réussite.

Avant de les sécher correctement, placez-les dans un bol d’eau afin de ne garder que les noyaux qui coulent, ceux restant à la surface étant déjà morts (les restes de chair peuvent fausser le test).

Mettre le noyau en terre

Prenez un pot en terre cuite d’un diamètre de 10 centimètres ou plus et placez-y une épaisseur de plus ou moins trois centimètres de gravillons au fond. Des billes d’argiles feront aussi l’affaire l’objectif étant que l’eau ne stagne pas dans la terre au fond du pot.

Préparez un mélange avec 2/3 de sable et 1/3 de mélange terreau et terre de votre verger ou autre (en tout cas celle où vous comptez planter votre cerisier).

Recouvrez les gravillons ou billes d’argile de cette terre jusqu’à mi-hauteur de votre pot, placez-les noyaux de cerise à faire germer dessus et finissez de recouvrir en prenant soin de toujours garder la terre humide jusqu’à germination.

 

Lire la suite

Misterbricolo change de tondeuse ...

19 Juillet 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Conseils jardinage

Terminé la vieille tondeuse à essence qui poussait les voisins à détester Misterbricolo à chaque fois qu'il tendait son gazon, équipé de de son merveilleux casque anti-bruits :-)

Pour éviter les conflits mais également les odeurs et autres pannes sèches, Misterbricolo passe à la tondeuse électrique !

Oui mais ... laquelle choisir ?
Toutes les tondeuses électriques (ou presque) offrent plus ou moins des avantages similaires tels que la légèreté, maniabilité, peu bruyante, économes en énergie, peu d'entretien et démarrent facilement. Alors comment choisir ? quels critères peuvent faire la différence ?
La surface du terrain
Le premier critère, indépendant de la machine en elle-même, concernera la superficie du terrain : moins de 150 M2, jusqu'à 300 M2 puis les grandes surfaces, entre 300 et 600 M2. La typologie du terrain jouera également. Pour un terrain en pente, une tondeuse autotractée sera idéale. si la pente est très forte, la tondeuse à coussin d'air sera parfaitement adaptée.

Filaire, sans fil ou sur batterie ?
Quelque soit le mode d'alimentation retenu, vous retrouverez les mêmes avantages tels qu'énumérés en début d'article. La seule différence résidera dans le fait d'avoir un "fil à la patte" ou non. 

La tondeuse batterie
La plupart de nos "outils" de bricolage sont aujourd'hui déclinés en mode rechargeable. Terminé les fils électrique à condition d'avoir une autonomie suffisante et une efficacité équivalente. Depuis quelques années, les tondeuses à batterie répondent à ces besoins avec des temps de chargement plus courts et une autonomie permettant de tondre toute sa surface de terrain sans en changer. Un peu plus chères que le modèle filaire, elles sont plus économiques car plus légères.

Le top du top : la tondeuse à batterie sans bac de ramassage !
Plus de "fil à la patte" donc, beaucoup moins de bruit, respect de l'environnement, légèreté, maniabilité et maintenant même plus besoin d'enlever le bac, de s'en mettre plein partout pour aller le vider dans le composteur ou la poubelle dédiée au "vert", en se cassant le dos et les reins... 
A découvrir en vidéo ici (modèle Grin 

Le système de tonte breveté TONDRE, NE PLUS RAMASSER, STOP AUX DÉCHETS conçu par Grin permet de pulvériser l'herbe lors de la tonte; l'herbe ne doit être ni ramassée dans un bac, ni stockée, ni emmenée à la déchetterie. L'herbe coupée reste suspendue pendant quelques fractions de seconde à l'intérieur du carter (breveté). Elle est alors centrifugée et pulvérisée grâce au tourbillon créé par le mouvement de la lame et par l'effet d'un disque à hélice placé à proximité de la lame.

Pas mal non ?
C'est donc décidé, Misterbricolo investit dans l'innovation, la qualité et la fiabilité pour le plus grand bonheur de son gazon !

Lire la suite

Misterbricolo fait le choix d'un brumisateur ...

16 Juillet 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils décoration, #Conseils jardinage

Trop chaud ! Misterbricolo est tout simplement en train de fondre et cherche désespérément des solutions autres que celle de la tête dans le frigo pour retrouvé un peu de fraîcheur. Celle du brumisateur lui a semblé intéressante.

La brumisation consiste en la diffusion de fines gouttelettes d'eau qui s'évaporent immédiatement au contact de l'air et de la chaleur.
Ce système peut faire baisser la température de 8 à 12°C, et ainsi de profiter de son jardin ou sa terrasse même en périodes de grandes chaleurs. Il peut même s'utiliser en intérieur (hôpitaux ou écoles par exemple), car les minuscules gouttes s'évaporent instantanément.Un régulateur électronique déclenche la projection en fonction des besoins et des données collectées par des sondes de température et hygrométrie.

Les modèles de brumisateur

Le brumisateur basse pression permet, comme son nom l'indique, de diffuser de l'eau à basse pression. Il se compose généralement d'un tuyau relié à des buses mais certains modèles ressemblent à des ventilateurs sur pied. Ce dispositif est facile à installer. Il existe d'ailleurs des modèles "portables" ou "personnels" avec une seule buse. Toutefois, ce dispositif a tendance à "mouiller"et pas seulement rafraîchir.

Le brumisateur haute-pression permet une diffusion à une pression supérieure à 50 bars. De l'eau est pulvérisée par un ventilateur ou des buses via une pompe haute pression qui la transforme en brume.

La gamme de prix
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo fabrique son jardin en « trou de serrure » ou "Keyhole Garden" ...

4 Juillet 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Jardin  Trou de Serrure

Le jardin en trou de serrure, également appelé keyhole garden, est un système de culture ancestral dédié aux cultures vivrières, utilisé autour des cases africaines dans les zones arides. Il permet de cultiver un potager intensif, hors-sol, selon les principes de la permaculture, sur une surface réduite fertilisée grâce à la présence d'un composteur en son centre. L'arrosage se fait aussi au centre de la colonne de manière à diffuser l'eau et les nutriments vers la périphérie du potager. Ce système est transposable sous nos climats tempérés, certains fabricants proposent même une structure en métal complète qu'il suffit de poser sur le sol ou sur un balcon.

Cette fiche pratique vous explique comment créer un jardin en trou de serrure.

Les avantages du jardin en trou de serre 

  • - Il permet de recycler les déchets ménagers tout en séparant la zone de culture de celle du compostage.
  • - Il est esthétique et fonctionnel.
  • - Ses dimensions sont réduites, allant d'un cercle de 1 à 3 m de diamètre. Elles peuvent s'adapter aux besoins du ménage.
  • - Il permet de cultiver toutes sortes de légumes, d'aromatiques et de fruits dans différentes zones du monde.
  • - Il s'affranchit du sol.
  • - Il crée une barrière contre les éléments (inondation, vent, sable, tempête, remontées d'eau salée…) et certains ravageurs.
  • - Il consomme peu d'eau et pas du tout d'engrais.
  • - Il est facile à cultiver, à entretenir et reste constamment fertile.

La réalisation de ces jardins familiaux très productifs et peu coûteux est encouragée en Afrique et en Asie du Sud par diverses organisations non gouvernementales, comme Terre des Hommes ou Send a Cow, pour aboutir à l'autosuffisance des foyers.

Bon à savoir : au Bangladesh, les keyhole gardens sont surélevés sur des plates-formes constituées de bouses de vache et d'argile, puis leurs bords sont renforcés par des sacs de riz remplis de sable pour les protéger des inondations dues à la mousson.

 

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo introduit de nouveaux poissons dans son bassin extérieur...

6 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage, #Bassin extérieur

© domestik-park.com

Un délai raisonnable de trois à quatre semaines (certains spécialistes préconisent le double) est conseillé avant d'introduire des poissons dans un bassin de jardin nouvellement installé. Idem dans un bassin ancien entièrement nettoyé et dont l'eau a été renouvelée.

Empoissonnez votre bassin de façon progressive en commençant avec un petit groupe d'individus de même espèce. Pour un bassin de taille modeste, les poissons rouges sont les plus indiqués : en particulier, les comètes aux nageoires ondulantes. Si vous voulez mêler les espèces, assurez-vous qu'elles puissent vivre en paix. Tous les poissons ne s'accordent pas et il faut éviter qu'ils se mangent entre eux.

Les carpes koï pour les bassins
Vous pouvez, par exemple, faire cohabiter des poissons rouges avec des carpes koï, à condition que le volume d'eau soit suffisant. Les koï peuvent atteindre des tailles imposantes (plus d'un mètre) et elles ont besoin d'espace.
Les poissons rouges peuvent atteindre 30 cm de longueur et vivre 25 ans. Cette appellation générique recouvre en réalité plusieurs variétés et couleurs, dont les shubunkins, sans doute les plus décoratifs avec leurs taches blanches, bleues, orangées, noires ou rouges.
Source :  https://www.futura-sciences.com

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>