Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

conseils jardinage

Misterbricolo végétalise son talus ...

13 Mai 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Pas simple de planter sur un terrain très en pente mais le challenge est intéressant. 

Les talus qui s'effondrent, les terrains pentus et les monticules de terre fraîche à végétaliser restent toujours des étapes douloureuses à surmonter dans une vie de jardinier. Car installer de la verdure là où l'eau ruisselle n'est pas qu'une affaire de plantes couvre-sol. Il s'agit avant tout de bien comprendre le fonctionnement de ce nouvel espace de croissance qui en possède en fait trois :

 

  • dans la plupart des cas, le haut des talus est l'endroit qui reste le plus malmené par les éléments et aussi la partie plus sèche
  • le milieu du talus est quant à lui celui qui subit le plus l'érosion due au ruissellement des eaux
  • en revanche, la base est toujours un peu plus humide et surtout enrichie des alluvions s'y déposant.

Quelles plantes ?

Ainsi à chaque étage, un espace de culture différent et les variétés correspondantes. Bien entendu, les vivaces rampantes, buissonnantes, les plantes à rhizomes et les arbrisseaux sont de rigueur. En sommet de pyramide, on retrouve donc de préférence des plantes hautes, ou de rocaille, pouvant supporter une certaine sécheresse. Les graminées sont des sujets parfaits en la matière, rustiques et peu gourmands en entretien. De toutes les tailles, ils peupleront avec allure les hauteurs de talus.

Si la pente est un peu forte, le milieu doit être planté de couvre-sol. Tels des corbeilles d'argent, des oreilles d'ours, des sédums, des érigerons, des gypsophiles ou même des heuchères qui possèdent une souche charnue. Leurs feuilles colorées s'associent à merveille aux fines herbes des graminées. Des individus buissonnants comme le millepertuis, le grémil ou le troène de Californie sont également conseillés. Plantés assez éloignés les uns des autres pour ne pas étouffer l'espace de croissance des rampantes, ils donneront de la structure à l'ensemble.
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo créé un jardin de rocaille ...

29 Avril 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Pierres et plantes se marient au sein de massifs en pente. Les rocailles sont des aménagements réalisés avec finesse pour un résultat aussi naturel que moderne. Découvrez comment aménager une rocaille chez vous. Inspirés des paysages naturels de montagne, les rocailles mêlent harmonieusement roches et plantes. Ces aménagements épousent parfaitement les talus et les abords des terrasses.
L'aménagement d'un jardin de rocaille
Un jardin de rocaille est aménagé sur une surface pentue, avec un sol plutôt léger, drainé, voire sec. Si le vôtre est argileux, il faudra le couper avec du sable. Découvrez comment procéder étape par étape :
1. Délimitez l'espace à aménager. Il doit est recouvert d'une couche de terre, même mince pour pouvoir planter.
2. Préparez le sol en enlevant les adventices.
3. Commencez par disposer les roches de manière aléatoire. Point d'alignement ni de symétrie en ligne de mire, mais l'irrégularité de la nature.
4. Entre les pierres, posez simplement vos plantes en godet. Prenez ensuite du recul pour admirer le rendu. Pensez à respecter les distances entre chaque plante, il faut bien tenir compte du fait qu'elles vont se développer. In fine, il faut que les plantes semblent surgir d'entre les pierres, comme dans la nature !
5. Lorsque vous êtes satisfait de cette prévisualisation, il ne reste plus qu'à planter !
Quelles pierres utiliser pour un jardin de rocaille ?
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo créé son bassin de jardin sans pompe ni filtre ...

20 Avril 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage, #Bassin extérieur

Quand on a un intérêt particulier pour la nature, on ne peut pas ignorer l’eau, qui a toujours été et restera le berceau de tous les organismes vivants. Et c’est un peu intuitivement que beaucoup d’amateurs de jardins ornementaux ou potagers créent un petit coin d’eau sur leur terrain en ayant une idée en tête : impossible de se représenter un petit bassin ou une petite mare sans la diversité de tous ses « habitants » qui gravitent aux environs (poissons, insectes, amphibiens, oiseaux, petits animaux, plantes…).

Ceci va beaucoup plus loin que les simples aspects tendances esthétiques ou « zen » de ce point d’eau : obtenir un mini écosystème.

Un bassin ou une mare est à la fois un refuge et un puits incroyable de biodiversité.

Ceci est clairement établi depuis plusieurs années par de nombreuses études scientifiques [voir un exemple] qui démontrent la contribution importante des mares à la biodiversité. Mieux encore, de part leur propre diversité, les mares seraient même devant les lacs et les rivières comme champion de la biodiversité. Et plus curieusement, c’est également valable pour les points d’eau qui s’assèchent l’été (fossés, réservoirs, etc…).

On comprend alors l’intérêt de ces bassins ou mares en environnement urbain ou en région agricole à culture intensive, et tout particulièrement dans un jardin. Ainsi, sont apparus récemment des projets régionaux ou nationaux comme le « 1000 mares-îlots de biodiversité » en Poitou- Charentes ou encore le « Million Ponds Project » en Angleterre.

Il est donc tout à fait réaliste de se représenter ces petites zones aquatiques comme des ilots paradisiaques pour les plantes et les animaux.

Cet article n’a pas pour objectif de convaincre le lecteur de créer un bassin dans son jardin (même si c’est surement une super idée !). Il s’agit ici de considérer son bassin ou sa mare comme un espace naturel et non pas comme un bien de consommation supplémentaire, plein d’accessoires  » high-tech ». Car aussitôt que l’on pense « bassin », on pense « pompe, filtre, UV, éclairage, produit anti-algues, engrais… » etc.; tout comme nous l’ont enseigné les nombreuses jardineries.

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo créé une allée en traverses dans son jardin ...

13 Avril 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Utilisées habituellement pour réaliser des bordures ou des nez de marches, les traverses paysagères, façon chemin de fer, peuvent aussi jalonner une allée. En bois ou en pierre, elles sont une alternative séduisante aux caillebotis et autres pas japonais.
Posées en ligne pour un style naturel, ou en quinconces 
pour un effet plus contemporain, les traverses paysagères sont un aménagement d’exception au jardin, alliant noblesse du matériau, durabilité et mise en oeuvre simplissime ! Il suffit de les poser à plat sur un lit de sable et de graviers mélangés, de plus ou moins gros calibre, idéalement du 4/6. Cette base assure un bon drainage de la pluie et évite le pourrissement du bois. Inutile de les sceller, leur poids naturel les ancre dans le sol : 25 à 30 kg pour une traverse de 1,30 m. Selon le paysagiste Pierre-Alexandre Risser, on peut« éventuellement décaisser 8 à 10 cm pour les insérer parfaitement dans le paysage. Puis, après la pose, on fixe dessus un grillage à poule afin de les rendre antidérapantes  ». Son confrère Éric Lequertier, lui, conseille « un espacement gazonné de 10 cm entre chaque traverse pour que les gens voient avant tout le côté naturel de ces allées ».

Quels matériaux ?

  • En bois

La récupération de traverses SNCF en chêne ou en azobé est désormais interdite (surtout pour un bassin ou un potager) car elles sont traitées à la créosote, un goudron de houille particulièrement toxique et cancérogène ! Neuves, elles sont en pin maritime autoclave classe 4, en chêne ou en châtaigner pour les bois locaux ; elles peuvent aussi être en bois exotique, iroko ou azobé, intrinsèquement imputrescibles. Leroy Merlin propose des traverses en bois marron droites, à poser ou à sceller (20 x 260 x 10 cm, 45 kg, 47,90 euros). Chez Déco-Paysagère, comptez 26,30 euros la traverse en pin de 250 cm, et 33,50 euros en chêne traité, 26,80 euros version brute de sciage.

• En pierre

Schiste, palis d’ardoise ou granit… Éric Lequertier les conseille en grandes dalles de 80 à 120 cm avec, entres elles, un remplissage de plantes couvre-sols type helxine ou frankenia.

• En pierre reconstituée

Il existe aussi des imitations parfaites aspect bois, en pierre reconstituée ou en béton. On trouve, par exemple, chez Castorama le modèle Sherwood en béton teinté dans la masse (80 x 22 x 4,5 cm, 16,20 euros) ; ou Stonewood chez Leroy Merlin, en pierre reconstituée antidérapante (22,5 x 67,5 x 5 cm, 19,95 euros). Aucun entretien à prévoir, mais la durabilité sera de 10 ans environ, contre plus de 20 ans avec du bois de qualité.
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo aménage son jardin en pente ...

23 Février 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Le jardin en pente est toujours très beau en accentuant l’architecture de la maison et en offrant de très beaux panoramas. Pourtant, le jardin en pente présente un certain challenge en ce qui concerne son aménagement paysager. La maintenance du jardin en pente est vraiment difficile et il y existe également un grand potentiel d’érosion des sols. Alors comment aménager jardin en pente ? Voici 10 idées 10 déco jardin à prendre en considération pour l’aménagement du terrain en pente.

Comment aménager jardin en pente : commencez par séparer le jardin en plusieurs niveaux
Ceci peut aider à contrôler l’érosion du sol et vous donner la possibilité de planter en couches des plantes vertes différentes et créer un jardin design cohésif. Que vous utilisiez des traverses de chemin de fer, des pavés en pierre ou du béton pour former les gradins, ils auront un impact considérable sur l’aspect général de votre propriété, des pavés en pierre ou du béton pour former les niveaux, ils auront un impact dramatique sur le look de votre jardin.

Les marches de jardin sont un excellent ajout pour la déco jardin en pente
Faites construire des marches de jardin Si vous avez choisi d’avoir de la végétation qui couvre votre jardin en pente dans un abondon glorieux, alors vous pouvez imposer un peu d’ordre en faisant construire quelques marches d’escalier qui mènent vers la partie plate du jardin. Indépendamment si vous optez pour un escalier en bois ou pour des marches en béton, plantez de la végétation autour des escaliers pour les faire fondre dans le paysage.

Le bois et la pierre sont des éléments présents naturellement dans le jardin
Voir toutes les autres idées

Lire la suite

Misterbricolo ne sais pas quelle clôture de jardin acheter ...

16 Février 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Clôturer est souvent le premier aménagement que l’on fait dans un jardin. Il est indispensable si l’on a des enfants ou des animaux. Voici un passage en revue des grillages les plus courants pour délimiter son espace.
Le grillage simple torsion
C’est surement le plus classique et aussi le moins onéreux. Certains trouveront qu’il a une connotation un peu trop agricole pour le placer autour d’une maison, mais avec une couleur verte, il s’intègre bien dans la végétation.

Le grillage à mailles soudées
C’est une évolution résidentielle d’un grillage simple torsion. Il est, comme le précédent, souple, avec des mailles rectangulaires et les fils sont soudés entre eux à chaque intersection.

La clôture rigide
Avant réservée aux usines et aux entreprises, elle est de plus en plus en répandue dans les jardins. Elle assure une solidité optimale et une facilité de mise en oeuvre. Elle permet aussi une sécurité accrue par rapport aux autres solutions car il est difficile de la sectionner.

Voir les autres possibilités...

Lire la suite

Misterbricolo fixe tout facilement dans son jardin (video)...

17 Décembre 2020 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Conseils jardinage

Marre de faire des trous puis de couler du béton dans votre jardin ? 
Ce produit plutôt bien pensé vous simplifiera la vie !

Lire la suite

Misterbricolo aménage une allée dans son jardin ...

26 Novembre 2020 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils décoration, #Conseils jardinage, #Allée de jardin

Les allées de jardin ? Pas question de s'en passer. Fonctionnelles ou décoratives, droites ou sinueuses, carrossables ou piétonnes, elles empruntent de multiples formes et revêtements : graviers, béton, pierre naturelle ou reconstituée, le tout décliné sous forme de dalles, de pavés ou de pas japonais... Faites de vos allées l'atout charme du jardin.

L'allée de jardin va donner du caractère à votre extérieur, tout en facilitant l'accès à la maison. "Il faut veiller à ce que fonctionnalité et flux de circulation demeurent parfaits, explique Eric Lequertier, Architecte-paysagiste à Saint-Jouan-des-Guérets et membre de L'Unep, l'Union Nationale des Entreprises du paysage. La simplicité d'une allée, c'est l'harmonie parfaite entre le beau, l'utile et le juste". A vous donc, de bien prendre en compte le rôle de cette allée avant de chercher à l'aménager. Dans le jardin, vous distinguerez les allées carrossables, qui doivent permettre la circulation des véhicules, des allées piétonnes, qui vont soit mener à la maison, soit permettre une promenade dans le jardin. C'est cette fonction - mais aussi votre budget -, qui vont conditionner le choix des matériaux utilisés pour leur revêtement.  

Une allée de jardin carrossable : la résistance avant tout

Fonctionnelle, cette allée devra mesurer entre 3 et 4,50 mètres de large et être suffisamment solide pour permettre la circulation de véhicules. Optez pour un fond de forme résistant : "On peut utiliser de la GRH, Grave Reconstituée et Humidifiée, conseille Eric Lequertier. C'est un peu plus cher que d'autres matériaux (10 à 12 euros/m2) mais cela garantit que l'allée ne va pas bouger dans le temps". Après la réalisation de ce fond de forme, vous pourrez choisir un revêtement en gravier (rose, gris, ... il existe différentes couleurs de gravier permettant même de l'assortir à la façade de la maison), ou en enrobé (mélange composé de graviers, de sable et d'un liant à base de bitume qu'on applique en une couche compactée de 4 à 5 cm), un peu moins esthétique mais imperméable (25 à 30 euros/m2). Les pavés autobloquants pourront aussi être adaptés à ce type d'allée à condition d'avoir une hauteur minimale de 10 cm au-dessus du fond de forme.  
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo s'occupe de son jardin en septembre...

10 Septembre 2020 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Misterbricolo aime s'occuper de son jardin en septembre. Après les fortes chaleurs où il n'y a pas grand chose à faire si ce n'est d'arroser, c'est de nouveau le moment d'y retourner et de le préparer à l'arrivée de l'automne...
Voici nos conseils pour s'occuper de votre extérieur au mois de septembre.

1. Je m’occupe des feuilles mortes. Ne les laissez pas se décomposer sur la pelouse, ramassez les, stockez les vous les installerez en couches épaisses dans vos massifs d’ici quelques semaines. Elles constitueront un excellent paillis. N’hésitez pas à compléter le paillis qui va se tasser au fil du temps.

2 Je prépare (déjà) le printemps. C’est le bon moment pour démarrer les plantations des bulbes. Entamer le travail avec les plus précoces perce neige, muscaris, poursuivez avec les jonquilles, narcisses, tulipes… Si vous disposez d’un vaste jardin, plantez en masse pour constituer de beaux tapis.

3 Je (re) compose mes jardinières. Hélas bon nombre auront souffert de l’été, ou seront en fin de vie. Faites vos potées d’automne. Notre conseil : ne multipliez pas les teintes. Déclinez plutôt une harmonie colorée, des tons de vieux rose et de blanc avec bruyères, sedum et cyclamen ; des jaunes et des ocres avec les petits chrysanthèmes…

 

4. Je surveille le potager. Pensez à dégager les feuilles des plants de tomates qui font de l’ombre aux fruits. Arrachez les pommes de terre et entreposez les au frais, plutôt dans la pénombre. Tout comme les pommes et poires.

La fleur du mois : L’aster de jolies marguerites

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo jardine en septembre ...

1 Septembre 2020 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

1er septembre. Terminé les vacances pour la plupart d'entre-nous et bientôt la rentrée...

En septembre, le temps fraîchit et le jardin revit.
Les fleurs sont caressées par un doux soleil, le potager produit à plein, le verger aussi. La saison est idéale pour travailler au jardin :
Plantez des vivaces, c'est le meilleur moment pour cela !
- Plantez des haies, des arbres, des arbustes sans attendre la Sainte-Catherine.
- Soignez la pelouse après l'été.
- Au potager, semez et plantez. Au verger, poursuivez les tailles et les greffes.

Que faire en septembre pour les fleurs ?

En septembre, faites le ménage au jardin !
- Nettoyez les massifs, arrachez les bulbes d'été défleuris (glaïeuls) et préparez le terrain pour les nouveaux massifs.
- Taillez la lavande, rabattez les vivaces défleuries.
- Continuez à diviser les touffes de vivaces âgées.
- Tuteurez les asters.
- Surveillez les dahlias, sensibles aux attaques d'insectes.
- Repiquez les bisannuelles semées le mois dernier.

Il est temps de faites sécher les fleurs destinées aux bouquets secs (immortelles, gypsophile…).

Occupez-vous ensuite des futures fleurs :
- Semez directement en place quelques annuelles rustiques : bleuets, nigelles, eschscholzia…
- Plantez les bulbes de printemps (crocus, cyclamens coums, fritillaires, narcisses, perce-neige). Attendez le mois prochain pour les tulipes.
- Plantez des vivaces, c'est la meilleure période pour le faire.
- Bouturez l'héliotrope, l'armoise, les hortensias.

Bon à savoir : c'est le bon moment pour récoltez les graines d'annuelles pour les semer l'an prochain.
Lire la suite de l'article

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>