ehrwy8nUusDtPWBSQQSF1riAvGjt32xuWhTgH5JmZ0lZBZgAmx2NXsdHp2YxZhzC {Misterbricolo}
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

conseils construction

Misterbricolo fabrique un cache poubelle (vidéo)

15 Juillet 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #video, #Conseils construction, #Conseils bricolage

cache poubelle

Ce n’est pas du goût de tout le monde de devoir admirer de disgracieuses poubelles dans l’entrée ou dans la cour. Particulièrement en extérieur, où tout doit être propre et joli, les poubelles gâchent un peu l’harmonie. Mais où donc ranger les poubelles ?
Elles n’ont pas leur place dans la maison, ni devant la maison.
Elles ne sont généralement pas décoratives et sont difficiles d'accès quand elles sont rangées dans une remise. Ce qu’il faudrait c’est un joli habillage pour cacher ces poubelles disgracieuses !

Avec un habillage élégant, la cachette de vos poubelles deviendra un élément décoratif. En construisant votre rangement pour poubelle, vous gagnez de la place dans votre abri ou votre remise et vous embellissez l’extérieur. Vous pouvez adapter les coffres au style de votre maison, leur taille et le nombre de poubelle. Il faut toutefois veiller à vérifier l’endroit choisi en avance. En effet, le sol doit être parfaitement plat et disposer de la place nécessaire pour accueillir les coffres. En outre, il faut veiller à ce que le revêtement en bois soit à l’abri du soleil afin d'éviter une éventuelle fermentation à l’intérieur des poubelles, générée par une trop forte chaleur.

Le projet détaillé 

Lire la suite

Misterbricolo construit son mur en pierres ...

14 Juillet 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #Conseils jardinage

Construction muret en pierres

Prêt à vous salir les mains et à commencer à construire quelque chose de génial ?
Les murets sont un excellent moyen d'apporter du caractère à votre espace extérieur et vous donnent l'occasion parfaite d'expérimenter de nouveaux matériaux et techniques.

Un muret n'a pas une grande hauteur, généralement de l'ordre d'un ou deux pieds. Ils ne demandent pas non plus beaucoup de travail pour être construits, ce qui en fait un projet parfait pour les débutants.
Si vous êtes prêt à vous lancer, ce livre est fait pour vous ! 
Bonne lecture et bon été !

Lire la suite

Misterbricolo construit un bassin dans son jardin mais que dit la loi ?

5 Mai 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #Bassin extérieur

Quelle est la réglementation pour la construction d'une pièce d'eau sur son terrain ? Quelles différences avec une piscine ? Nos réponses

Vous souhaitez créer une pièce d'eau décorative dans votre jardin ? Un bassin permet d'embellir et de donner du charme à votre espace extérieur. Avant de commencer vos travaux de construction, il est important de connaître la législation en vigueur pour ne pas se mettre en faute. Faut-il une autorisation pour construire un bassin dans son jardin ? 
 

Aucune loi ne vient préciser les autorisations à obtenir concernant la création d'un bassin dans son jardin. Le Code de l'urbanisme reste muet à ce sujet. Ni permis de construire, ni déclaration préalable de travaux ne sont requis.

À première vue, le propriétaire d'un jardin peut donc parfaitement y installer un bassin.

La création d'un bassin de jardin ne dispense pas en revanche de vérifier en amont le Plan local d'urbanisme (PLU) et le Plan d'occupation des sols (POS), afin de s'assurer qu'ils ne contiennent pas de restrictions ou d'interdictions particulières.

L'aménagement d'un point d'eau dans son jardin est toujours soumis au respect du règlement sanitaire départemental. Il est également important de vérifier son contenu auprès de la mairie et les éventuelles contre-indications à la création d'un bassin dans le jardin.

Par exemple, certains règlements interdisent de créer un bassin à moins de 35 ou 50 mètres d'une habitation, d'une zone de loisirs ou d'un établissement recevant du public. Ou à moins de 35 mètres de sources, forages, puits, aqueducs, stockages sous terrain ou semi-enterrés.
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo ne sait pas quel escalier à faire soi-même choisir pour son jardin...

28 Avril 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

Heureusement l'article très riche et détaillé de ce site vous apportera une multitude d'informations et pas moins de 49 idées pour vous aider à faire votre choix.

L’escalier de jardin est l’un des éléments indispensables à la conception de tout espace outdoor, peu importe s’il s’agit d’un jardin privé ou d’un parc public. La conception d’un escalier extérieur est non seulement obligatoire pour mieux optimiser l’espace dans votre jardin, mais aussi représente une activité très agréable, puisque les marches joliment agencées pourraient devenir un véritable atout déco. Il existe plusieurs façons de concevoir un escalier : droit, en limon, tournant et etc.. La même règle vaut également pour les matériaux que vous pouvez utiliser pour sa construction : du bois massif pour une ambiance chaleureuse,  de la brique rouge et de la pierre naturelle pour une déco rustique, ou du béton grisâtre pour créer un style minimaliste. Pour trouver le modèle qui vous conviendra le plus, nous vous invitons à bien examiner nos 49 propositions ahurissantes ! Allez, les dès sont jetés !

Escalier de jardin à faire soi-même pour personnaliser la déco extérieure !

 

 

La construction d’un escalier de jardin repose sur un grand nombre de principes de base que ne s’appliquent pas à la construction d’un escalier intérieur, par exemple. Une fois que vous avez pris connaissance de ces principes fondamentaux, vous pouvez donner libre cours à votre imagination ! Que veut-on dire par là ? Eh bien, vous pouvez donner un style particulier à vos marches, en misant sur un design moins conventionnel et beaucoup plus original.

Escalier de jardin artisanal étape par étape !

En général, l’escalier de jardin se voit attribuer plusieurs formes : marches scellées, marches fichées dans le sol.. Idem pour la hauteur et la profondeur. Si vous aspirez à un escalier plus confortable, nous vous conseillons d’opter pour une profondeur de marche supérieure à 30 cm. Quant à la largeur, il n’y a pas de consignes particulières à suivre : vous avez la liberté de choix !

Adaptez l’escalier de jardin à votre style de déco !

 

Avant de vous attaquer à la construction de votre escalier, vous devez d’abord préparer le sol. Vous devez créer, à l’aide d’une pelle, une sorte de base qui abritera la structure de vote escalier. Utilisez la pelle pour délimiter les marches et solidifiez la base avec du sable tassé, ou en posant un lit de pierres concassées. Ensuite, vous pouvez poser la fondation en béton.

Escalier en béton, pierre, bois ou brique ?

 

En ce qui concerne les marches de l’escalier de jardin, nous vous invitons à les sceller directement dans le sol pour plus de sécurité et, surtout, pour une meilleure stabilité. Après avoir creusé l’emplacement des marches sur 5 cm de profondeur, vous pouvez sceller en premier la marche la plus basse. Ensuite, coulez un mixe de ciment et de sable et installez la première marche. Avant de continuer avec les autres marches, il est préférable que vous vérifiez qu’elle soit bien en position horizontale.

Customisez votre escalier de jardin pour embellir davantage l’espace outdoor !

Lire la suite de l'article

 

Lire la suite

Misterbricolo construit une tonnelle ...

5 Avril 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #Conseils bricolage

Une tonnelle est une construction de petite envergure, généralement circulaire, rectangulaire ou hexagonale. Elle peut être fixée partout dans le jardin ou sur une terrasse. Les tonnelles qu'on l'on peut trouver dans le commerce se présentent généralement sous forme de kit à monter soi-même. Ce type de tonnelle, qui peut être démontée en fin de saison, est de structure légère souvent métallique et agrémentée d'une toiture en toile.

Fabriquer soi-même une tonnelle en bois comporte plusieurs avantages : des dimensions adaptées à ses besoins, un esthétisme certain, un investissement financier moindre pour une construction plus solide et durable. Pour autant, construire une tonnelle n'est pas à la portée du bricoleur débutant. La construction d'une tonnelle demande quelques notions de bricolage ainsi qu'un bon outillage.

1.Choisissez l'emplacement de la tonnelle

  • Déterminez l'emplacement de votre tonnelle. La proximité de la maison peut être un avantage si vous souhaitez alimenter la tonnelle en électricité et en eau.
  • Vérifiez que l'emplacement choisi n'est pas situé en zone inondable.
  • Choisissez en emplacement bien exposé, ni trop ombragé ni trop ensoleillé.
  • 2.Faites le plan de votre tonnelle

  • Faites un plan précis (circulaire, hexagonal ou rectangulaire) de votre tonnelle comprenant toutes les dimensions.
  • Déterminez ainsi la quantité de bois nécessaire à la construction.
  • 3.Creusez les fondations de la tonnelle

    • Reportez au sol l'emplacement de vos piliers selon la forme choisie et les dimensions de votre plan.
    • Creusez des trous de 50 cm de profondeur environ.
    • Remplissez chaque trou de béton.
    • Scellez-y les platines de fixation en laissant dépasser le haut des platines afin de pouvoir les fixer ultérieurement.
    • Laissez sécher le béton.

    4.Posez les piliers de la tonnelle

  • Lire la suite de l'article
Lire la suite

Misterbricolo installe sa tonnelle ...

22 Mars 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #Conseils bricolage

Pour conserver de l'ombre en été, ou se protéger de la pluie en toute saison, la tonnelle est une solution qui sait allier esthétisme, simplicité et petit budget. Pour autant, une tonnelle se doit d'être parfaitement installée (et solidement arrimée) si l'on ne veut pas courir à la catastrophe. Voici notre tutoriel pour bien installer votre tonnelle.

 

Les étapes d'installation d'une tonnelle

La pose d'une tonnelle n'est pas très compliquée en soi, mais elle nécessite tout de même quelques notions de base : savoir réaliser un mélange ciment/eau adapté et être capable de percer dans un mur extérieur (plus dense qu'un mur intérieur) si la tonnelle repose sur la façade de la maison. Il faut savoir que deux personnes au moins sont nécessaires pour assurer l'installation d'une tonnelle.

  • - Si les pieds de votre tonnelle reposent en pleine terre, un coulage de béton dans le sol sera nécessaire afin de garantir une bonne tenue de l'ensemble.
  • - Creusez un trou pour chaque pied, d'environ un quart de la hauteur de ces derniers.
  • - Tapissez le fond de graviers ou de gravats de petite taille.
  • - Préparez un mélange ciment/eau à hauteur de 60 %/40 %.
  • Lire la suite de l'article
Lire la suite

Misterbricolo réalise une fondation pour son mur ...

8 Février 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #Conseils bricolage

Nous sommes nombreux à penser que pour construire un mur de clôture, il n’est pas nécessaire de réaliser des fondations. Et pourtant, si vous voulez qu’il soit solide et résiste au fil des années, vous devrez sans nul doute passer par cette étape. Dans cet article, nous vous expliquons comment faire une fondation pour un mur ou un muret de clôture.

A QUOI SERT LA FONDATION D’UN MUR DE CLÔTURE ?

Que votre ouvrage soit un simple muret ou bien un mur de clôture réalisé en parpaing (pour vous protéger du vis-à-vis par exemple), en brique, ou bien encore en pierre, les fondations sur lesquelles il reposera ne doivent pas être négligées.

En effet, celles-ci servent à répartir le poids du mur sur le sol support, évitant ainsi les tassements différentiels et donc les fissures voire les affaissements.

De plus, le mur étant ancré aux fondations, elles assurent donc son maintient et évitent qu’il ne s’effondre.

Par ailleurs, les fondations permettent de travailler sur une base plane, et donc de monter facilement tous types de murs, par exemple :

  • fondation mur parpaing ;
  • mur en pierre ;
  • mur en brique.

La fondation peut également supporter un muret servant de base à la fixation de clôtures :

  • clôture grillage ;
  • clôture en bois ;
  • clôture en fer forgé ;
  • clôture en béton ;
  • clôture végétal ;
  • autre type de clôture …

Vous l’avez compris, les fondations, même si elles ne se voient pas, sont primordiales pour la construction d un mur solide et durable. En cas de fondations insuffisantes, voire absentes, votre mur risque tôt ou tard de fissurer voire de s’effondrer.

QUELQUES PRÉCAUTIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER

Avant de construire un mur de clôture en parpaings, il est nécessaire de bien connaître la règlementation qui encadre ce type d’ouvrage. Voici quelques conseils :

  • Faites une déclaration préalable des travaux auprès du service urbanisme de votre mairie.
  • Si la hauteur du mur est supérieure à 2 mètres de haut, vous devez déposer un permis de construire.
  • Respectez les règles d’urbanisme et avisez vos voisins de votre projet.
  • Assurez- vous que votre futur mur clôture ou muret respecte les limites des propriétés.

COMMENT RÉALISER DES FONDATIONS POUR MUR DE CLÔTURE ?

ETAPE 1 – DÉTERMINATION DES DIMENSIONS DE LA SEMELLE DE FONDATION

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo rénove sa toiture ...

24 Janvier 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

Voilà bien une tâche que Misterbricolo ne réalisera pas seul.
Trop compliqué, trop spécifique, trop de risques pour le bricoleur du dimanche...
Cela n'empêche pas de se poser les bonnes questions avant d'interroger un professionnel.

La charpente est-elle touchée ? quel type d'isolation choisir ? comme l'étanchéifier ? quels matériaux utiliser ? quelles sont les règlementations ? sont-elles les mêmes partout ? peut-on ne remplacer qu'un "minimum" ? quel budget ?
Nous allons tenter de répondre à l'ensemble de ces questions dans cet article ...

Rénovation de toiture : que dit la règlementation

Il faut savoir que réaliser une réparation de toiture à Marseille n'est pas la même chose qu'à Brest.
Les autorités vous obligent à respecter les particularités régionales si vous habitez dans une zone de protection du patrimoine architectural ou d'un bâtiment classé; les mairies (ou DDE) vous imposent également certaines règles et terme de matériaux ou de couleurs par exemple. Si vous refaites votre toiture à l'identique vous devriez être exonéré de déclaration préalable mais si vous changez de matériaux, vous n'échapperez pas à la déclaration de travaux.
Notez également que si la surface habitable de votre maison dépasse 150 M2, il vous faudra faire appel à un architecte. Enfin, s'il s'agit d'une surélévation ou changement d'inclinaison, un permis de construire sera exigé.

Une fois la question règlementaire réglée, posez-vous la question de savoir si la toiture doit être entièrement rénovée ou uniquement partiellement ?
De simples fuites n'impliquent pas forcément un changement de toiture. A l'inverse, la présence de mousses sur l'ensemble de celle-ci démontre sa porosité. Aucun traitement n'est réellement efficace et il vous faudra envisager des travaux plus conséquents. Notez qu'une couverture neuve sera plus lourde que l'actuelle et que la charpente ne supportera peut-être pas la nouvelle charge. Dans tous les cas, avant de lancer les travaux de rénovation de toiture, il vous faudra analyser l'état de la charpente.

Quelle isolation choisir ?

A condition qu'il y en ait déjà une …
Les laines minérales (laine de verre ou de roches) sont les plus utilisées. Elles offrent à la fois une bonne isolation thermique et phonique tout en résistant au feu. Elles sont faciles à poser et leurs prix sont abordables. Il existe d'autres matériaux tels que les isolants minces (PMR ou IMR) ainsi que des isolants polystyrènes expansés (PSE), les polystyrènes extrudés (XPS) et les matériaux d'isolation en polyuréthane (PUR). Votre choix dépendra de votre budget ainsi que du type de travaux. Il reste préférable d'opter pour des matériaux à haute performance énergétique et conformes aux normes européennes CE + certification ACERMI.

Quels matériaux choisir pour ma toiture ?

Votre lieu de résidence et ses conditions climatiques détermineront le plus souvent votre choix.
Les toitures en tuiles sont les plus répandues. Elles peuvent être différentes selon les régions et il en existe même en béton avec une longévité de 50 ans !
Les ardoises sont très représentées dans le nord de la Loire avec une durée de vie de 100 ans. Elles sont résistantes aux intempéries et présentent de très bonnes performances thermiques.
Certaines toitures peuvent être en métal (zinc, cuivre, aluminium ou plomb). Ces toitures présentent de nombreux avantages dont l'étanchéité, leur résistance et pas d’entretien (mousses et lichens ne peuvent s'y développer).
Les toits en bois sont constitués de tuiles imputrescibles. Leur isolation thermique est optimale avec moins de 70% de déperditions.
Les tuiles photovoltaïques sont 3 fois plus solides que les classiques. Elles préservent l’étanchéité de votre toiture et convertissent l’énergie du soleil en électricité. Avantage non négligeable surtout aujourd’hui ...

Et côté budget ?

Plusieurs facteurs feront varier le prix
La surface de la toiture
Son état
Les matériaux déjà en place
La ou les pentes
La ou les ouvertures (fenêtres, velux, lucarnes …)
L’état de la charpente (comme évoqué précédemment)
Les autres éléments associés (chéneaux, gouttières …)

Si l’on ne considère que la superficie, le tableau ci-dessous vous donnera une idée du budget

Superficie (en m2) Prix moyen
80  15 000 à 20 000 euros
100  18 000 à 25 000 euros
110  20 000 à 28 000 euros
140 25 000 à 35 000 euros
Lire la suite

Misterbricolo fabrique un entourage de piscine en bois ...

20 Janvier 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction, #conseils piscine

Tout prend du temps alors vaut mieux commencer tôt de genre de travaux ...

1 Tracer les repères au sol

La piscine escargot doit être installée sur un sol parfaitement horizontal. Pour ce faire, réalisez une dalle béton ou compactez le sol pour qu’il soit bien plat en l’égalisant avec une couche de sable sur 1 à 2 cm. Image explicative Commencez par tracer au sol un cercle de 180 cm de diamètre, correspondant à l’emplacement de la piscine (Le traçage devra être adapté au modèle de piscine choisi). Décalez le centre de 60 cm sur le diamètre et tracez un second cercle de 238 cm de diamètre. Puis, depuis le premier centre, tracez un arc de cercle de 300 cm (voir schéma). Utilisez un cordeau pour tracer des lignes parallèles espacées de 29 cm (voir schéma). Tracez les rayons à partir du premier centre selon les angles donnés sur le schéma.

2 Construire les cadres de la structure Image explicative

Avec les lambourdes et les vis de 100 et 120 mm de longueur, construisez une série de cadres de 80 cm de hauteur, dont les largeurs sont données sur le schéma et correspondent au tracé précédent. Sur certains cadres, ajoutez une contrefiche réalisée en lambourde en suivant le schéma donné.

3 Installer les cadres

Image explicative Fixez les cadres sur des plots de terrasse réglables dans l’axe des lignes tracées. Entre chaque cadre fixez des entretoises qui solidariseront les cadres entre eux. Aidez-vous d’un niveau pour que les cadres soient bien alignés et l’ensemble parfaitement horizontal.

4 Solidariser l'ensemble

Image explicative Pour solidariser les cadres entre eux, vissez à leur base des traverses en lambourdes en adaptant leur dimension. Finalisez les contours extérieurs avec des cadres taillés en biais et ajustés selon le tracé. Finissez en fixant deux traverses sur les 5 cadres de départ alignés.

5 Construire les marches

Image explicative Construisez 4 marches de 120 cm de large environ (à ajuster aux dimensions réelles) qui seront alignées sur le tracé des rayons (voir étape 1). Installez les marches sur des plots réglables. Avec le niveau, vérifiez l’horizontalité de chacune. Fixez les marches les unes aux autres et sur la structure avec des équerres.

6 Installer le plancher

Lire la suite de l'article et voir les plans détaillés

Lire la suite

Misterbricolo vous dit tout sur les panneaux photovoltaïques ...

18 Janvier 2022 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

Parfaits pour produire sa propre électricité et donc faire des économies, les panneaux solaires photovoltaïques sont de plus en plus courants sur les toits des particuliers. Installation, coût, rentabilité, voici tout ce que vous devez savoir avant d'y succomber.

Où peuvent être installés les panneaux solaires ?

Avant toute chose, il faut savoir où il est possible de poser des panneaux photovoltaïques. Si la plupart du temps ils prennent place sur le toit des maisons, les panneaux peuvent plus largement être installés au-dessus d'un garage, d'une pergola ou de tout ce qui possède un toit, mais aussi au sol si une plateforme est installée ou encore sur la façade de la maison. Cette dernière option est la moins courante et, il faut le reconnaitre, la moins esthétique.

Quels sont les différents types de panneaux solaires ?

Il existe différents panneaux solaires avec des fonctions bien définies. Les panneaux photovoltaïques pour commencer, ceux dont il est question ici, transforment l'énergie solaire en électricité contrairement aux panneaux thermiques qui utilisent les rayons du soleil pour créer de la chaleur de sorte à chauffer l'eau de la maison et, plus rarement, à servir de chauffage. Un modèle un peu hybride et plus récent de panneaux solaires, les aérovoltaïques, reprend les capacités des photovoltaïques et crée de l'électricité mais peut aussi remplir la fonction de chauffage d'appoint grâce à un système de ventilation. La chaleur qui y est produite par le panneau est rejetée dans le circuit du chauffage de la maison pour réchauffer l'habitation.

Quels sont les avantages des panneaux solaires ?

Les panneaux solaires ont plutôt bonne presse est à juste titre puisqu'ils sont résolument écologiques, y compris sur le plan des matériaux utilisés pour la construction : le silicium est une matière réutilisable jusqu'à quatre fois et le verre comme l'aluminium se recyclent à l'infini. Ces matériaux ont également l'avantage d'être extrêmement résistants aux variations du climat. Côté technique, les panneaux solaires sont faciles et rapides à installer par un professionnel mais c'est l'aspect financier qui présente le plus gros avantage grâce aux économies permises par l'usage de l'électricité solaire. Il faut ajouter à ça les faibles coûts d'entretien et la possibilité d'engranger des revenus par le revente d'énergie.

Quels inconvénients présentent les panneaux solaires ?

Il est indéniable que l'installation de panneaux solaires a un coût. Les dépenses engagées lors d'un tel projet sont très importantes mais elles représentent un investissement sur le long terme puisque elles seront compensées par les économies d'énergie. En moyenne, on compte huit ans pour un remboursement total des frais alors que la durée de vie des panneaux solaires est souvent supérieure à 30 ans. Aussi, si l'électricité solaire permet d'être autonome, elle ne suffit pas pour couvrir 100% des besoins, la cause principale étant que les panneaux créent de l'énergie uniquement en présence du soleil. Même l'utilisation d'une batterie pour conserver l'énergie produite et l'utiliser en soirée ou la nuit ne permet pas d'être entièrement autonome.

Y a-t-il des démarches administratives nécessaires ?

Lire la suite de l'article

Lire la suite
1 2 3 4 > >>