ehrwy8nUusDtPWBSQQSF1riAvGjt32xuWhTgH5JmZ0lZBZgAmx2NXsdHp2YxZhzC {Misterbricolo}
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

chauffage & climatisation

Misterbricolo ramone sa cheminée avant l'hiver ...

5 Novembre 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.cj-artisan.com/photo/pagecontent/8/nettoyage-conduit-lille_thumb.jpgL'hiver arrive à grand pas et avec lui les conviviales flambées de cheminée ou encore l'allumage de la chaudière. Par sécurité et pour être en conformité avec la réglementation, il faut faire ramoner la cheminée et le conduit de la chaudière avant de commencer à vous chauffer. Voici quelques conseils pour vous guider.

Pourquoi faire ramoner sa cheminée ou sa chaudière ?

 

Eviter les incendies

Les feux de cheminée sont l'une des principales causes des incendies d'habitation. En effet, la fumée de cheminée dépose du goudron sur le conduit, qui est très inflammable. Lors d'une flambée, le feu vient lécher les parois et le goudron qui les recouvre, ce qui peut provoquer un incendie. Pour prévenir ces accidents, la seule solution est de ramoner son conduit de cheminée régulièrement. 

Par ailleurs, on ne s'imagine pas toujours tout ce qui peut obstruer un conduit de cheminée. Brindilles, nids d'oiseau ou autres éléments peuvent bloquer l'évacuation de la fumée et provoquer un incendie.

Si la combustion du gaz produit moins de résidus que celle du bois, le conduit de votre chaudière doit toutefois lui aussi être ramoné. Un conduit de chaudière mal entretenu présente comme pour la cheminée des risques d'incendie.

Prévenir les intoxications

Plus le conduit de votre cheminée s'encrasse et plus votre cheminée refoule des produits toxiques. Les intoxications au monoxyde de carbone (inodore) entraînent plusieurs centaines de morts chaque année. Garder un conduit de cheminée propre permet de limiter ces risques. En le faisant ramoner régulièrement, les émanations toxiques liées aux dépôts sur les parois, seront diminuées. Ce faisant, vous luttez également contre la pollution de l'air. Ce qui est vrai pour le conduit de cheminée l'est aussi pour celui de la chaudière.

Limiter la consommation de combustible

Enfin, faire ramoner sa cheminée permet de faire des économies sur les combustibles que vous allez utiliser pour la faire fonctionner. Si le conduit est couvert de suie et autres débris, le tirage de la cheminée va diminuer. Elle deviendra ainsi plus gourmande en bois. En ramonant votre cheminée chaque année, vous évitez donc de gaspiller du combustible.

Enfin et surtout, c'est une obligation légale

 

La réglementation

Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo utilise un chauffe eau électrique ...

23 Septembre 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

thumb200_ballon-chaffoteaux-vertical.jpegBallon électrique, au gaz ou échangeur, la seule fonction du ballon d'eau chaude reste de stocker l'eau chauffée par la chaudière avant d'être utilisée par le réseau sanitaire.

Les avantages du chauffe eau électrique :

- Simple à poser,

- Facile à entretenir,

- Grand choix de capacité (de 10 à 300 litres),

- Installation verticale ou horizontale, contre un mur, au sol, sur trépied ou même au plafond.

A noter que le ballon électrique vertical est le plus répandu des chauffe-eaux.
Ils sont sont généralement synonymes de meilleures performances, le point de contact entre l’eau froide et l’eau chaude étant très court à l’intérieur de la cuve, permettant ainsi un rendement optimal


Qualités d'un chauffe eau électrique :

Tout dépendra des matérieux choisis et notamment de la résistance qui est l'élément chauffant.
Elle peut être en inox et en contact direct avec l'eau : l'inconvénient est que le calcaire réduise ses performances à terme.

Elle peut être en "stéatite",roche très tendre principalement composée de talc et possédant une capacité calorifique élevée. Avantage : la "stéatite" n'est pas sensible au calcaire.

L'anode : l'anode est l'électrode où a lieu une réaction électrochimique d'oxydation (émission d'électrons) par opposition à la cathode où se produit une réaction électrochimique de réduction (absorption d'électrons). L'anode renforce la protection de la cuve contre sa corrosion. Si elle est en magnésium, elle est sensible à l'électrolyse et sera à changer régulièrement (tous les 2 ou 3 ans).

Elle peut enfin être en titane et dans ce cas ne nécessitera aucun entretien et sera quasiment inusable ...

 

Bien utiliser son chauffe-eau électrique :

- Vérifier le bon fonctionnement du groupe de sécurité. Opération simple à réaliser en manœuvrant régulièrement le levier ou le bouton de vidange. Ce geste (une ou deux fois par mois) permet de supprimer les dépôts qui pourraient gêner le fonctionnement,

- Faire un contrôle des équipements par un nprofessionneltous les 2 ans de préférence,

- Détartrage de la résistance. Tous les 2 ans pour les régions concernées. A confier à un professionnel mais vous pouvez le faire vous-même. Penser à changer le joint.

- En cas d'absence longue (vacances) et surtout en hiver, couper l'alimentation électrique et vidager le chauffe eau (risque de gel)

 

 

 

 

 

 

 

 

Anti bactéries (légionelles)

Réglementation

La température de l’eau chaude sanitaire ne doit pas dépasser 60°C au point de puisage (arrêté du 23 juin 1978). Il ne faut pas dépasser cette valeur pour éviter l’entartrage. Une température trop basse (entre 20°C et 45°C) favorise le développement des légionelles, une température de 55°C les détruit en 20 minutes et une température de 60 °C en deux minutes. Il est donc préférable de régler la production d’eau chaude à 55°C.

 


  • Une technologie antibactéries équipe certains ballons.
    Sur ces chauffe-eau, les bactéries sont éliminées par un choc thermique supérieur à 72°C.
Lire la suite

Misterbricolo anticipe l'arrivée de l'hiver ...

19 Septembre 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.lapeyre.fr/digitalAssets/125/125586_201208159_mini.jpgLa chaleur a plus d’un tour dans son sac pour s’occuper de rendre votre intérieur plus confortable. Anticipez la venue de l’hiver et du froid rigoureux en préparant une maison isolée, protégée et qui transmet une douce température du sol au plafond. À vous le cocooning pendant les longues soirées d’hiver !

Isoler n’est pas chauffer

On ne le répètera jamais assez : plus vous isolez, moins vous devez chauffer. Les fenêtres double et triple vitrages représentent un excellent investissement qui vous permet de réduire votre facture d’électricité ou de gaz, de respecter l’environnement et de vous sentir mieux chez vous.

Les fenêtres Classic chêne haute isolation thermique ou Classic PVC haute isolation thermique vous offrent notamment toute l’isolation nécessaire au meilleur prix. Pendant votre journée de travail, votre foyer ne perd pas sa chaleur et ne laisse pas entrer le froid. Plus besoin de mettre le chauffage au maximum dès que vous rentrez dans une maison gelée !

Autre isolation maline : le parquet. Naturellement isolant et chaleureux, un parquet massif en pin classique comme le parquet Seignosse ou en chêne comme le parquet Natura s’avère un excellent remède au syndrome des pieds froids. Et pour une installation encore plus simple, optez pour les parquets pose clipsée ou pose collée.

Chaud devant... dessous et sur les côtés aussi !

Question chauffage, ne vous limitez plus à un seul type d’appareil. Soyez imaginatif et jouez la carte de la chaleur sous tous les angles. Dans votre salle de bain, profitez des radiateurs sèche-serviettes pour un espace toujours agréable et des serviettes à température idéale quand vous sortez de votre douche.

Et si vous avez opté pour un sol chauffant, venez chez Lapeyre pour chercher le carrelage (hors colle spéciale) adapté à votre design intérieur et à ce système de chauffage malin. Vous renouez ainsi avec une tradition qui remonte à l’époque romaine et qui revient à la mode. Profitez d’une maison chaude même sous les pieds !
Source : lapeyre.fr

Lire la suite

Misterbricolo entretient le circuit d'eau de sa chaudière ... en vidéo ...

27 Août 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

Il est prévenant le Misterbricolo !

Ce n'est pas parcequ'il fait encore 30 degrés à l'ombre qu'il ne faut pas penser à demain ...


Pour rester performante, votre installation de chauffage central à besoin d'un suivit régulier. Si la maintenance technique est l'affaire d'un professionnel, vous pouvez largement participer à son entretien courant.
Voir la vidéo :


Comment entretenir le circuit d'eau de votre... par misterbricolo


Télécharger la fiche

Lire la suite

Misterbricolo améliore la qualité de l'air ... de sa maison pour commencer ...

23 Juillet 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://conseils.mr-bricolage.fr/medium/130841_height-191-render-crop-width-340.jpgProduits d’entretien, appareils à combustion, moisissures, tabagisme ou manque de ventilation : autant de facteurs de pollution de l’air intérieur. Voici quelques conseils pour assainir votre foyer et limiter les gênes voire les risques pour votre santé.

Identifier les sources de pollution

On passe en moyenne 14 heures par jour à notre domicile, l’air que l’on y respire doit ainsi être de la meilleure qualité possible. Or, les sources de pollution sont nombreuses et il faut savoir les identifier pour mettre en œuvre les bonnes solutions.

Le tabac est le premier polluant présent dans les logements. Une seule solution s’impose : ne pas fumer à l’intérieur !

Gaz inodore, invisible et pourtant toxique, le monoxyde de carbone provient d’une combustion incomplète au sein d’un appareil utilisant une énergie combustible (bois, charbon, gaz, essence, fuel ou éthanol).

Pour éviter son apparition, il faut respecter les consignes d’utilisation de chaque appareil, les faire vérifier annuellement par un professionnel et ne pas oublier qu’un chauffage d’appoint est conçu pour une utilisation brève et non continue. Enfin, si vous utilisez un groupe électrogène, ne le placez jamais à l’intérieur de la maison, même dans la cave ou le garage.

Les gestes malins au quotidien

D’autres facteurs peuvent entraîner une pollution de l’air intérieur, relatifs à votre mode de vie et vos activités. Ainsi les produits d’entretien ou de bricolage contenant des solvants et autres substances chimiques peuvent dégager des éléments toxiques. Il faut donc veiller à aérer régulièrement votre logement (encore plus souvent lors de travaux).

De manière générale, il est conseillé d’aérer 10 minutes par jour, même en hiver. Un système de ventilation, comme la VMC, apporte une garantie supplémentaire puisqu’il évacue l’air pollué pour le remplacer par un air “neuf”.

Attention également aux allergènes : passez régulièrement l’aspirateur et nettoyez fréquemment les tissus (draps, couettes, oreillers…).

Réguler le taux d'humidité
Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo purge ses canalisations...

16 Mai 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://cdn.pratique.fr/sites/default/files/imagecache/dossier_main/articles/purger-canalisations-maison.jpgNe vous inquiétez pas; Misterbricolo n'est pas malade. Il s'agit uiniquement d'un article sur le sujet et non pas des problèmes gastrique de Misterbricolo.

Dans les régions où les gelées sont fréquentes en hiver, la purge des canalisations s'avère nécessaire. En cas d'absence prolongée, de résidence secondaire inoccupée une partie de l'hiver, ou avant de partir en vacances, il faudra évacuer l'eau résiduelle dans les conduits afin d'éviter que ceux-ci n'éclatent sous l'action du gel.

Comment procéder à la purge des canalisations ?

Purger les canalisations est une opération simple à la portée de tous. Elle évitera de nombreux désagréments en cas de gel.
Une purge du chauffe eau devra être effectuée en parallèle surtout si celui-ci se trouve à l'extérieur ou dans une cave.

Purger le chauffe-eau

Avant toute intervention, coupez l'alimentation électrique du chauffe-eau s'il s'agit d'un modèle électrique, s'il s'agit d'un modèle à gaz, mettez-le en position arrêt.

  1. Coupez l'arrivée d'eau froide de votre chauffe-eau ;
  2. Reliez un tuyau adapté au robinet de purge et prévoyez un grand seau pour l'évacuation de l'eau ;
  3. Ouvrez la vanne de purge (si votre modèle est équipé d'un groupe de sécurité, ouvrir celle-ci) ;
  4. Ouvrez complètement le robinet d'eau chaude situé au plus près de l'appareil pour le vider ;
  5. Procédez à la vidange complète du réservoir ;
  6. Une fois cette opération effectuée, fermez le robinet d'eau chaude et celui de vidange.

Purger les canalisations
Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo fait des économies de chauffage avec les radiateurs électriques Rothelec ...

18 Mars 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.rothelec.fr/assets/templates/rothelec/images/chauffage-radiateur-electrique.gifUn chauffage économique électrique et intelligent sinon rien !

C'est aujourd'hui possible avec les progrès de la domotique notamment qui permettent de réguler très simplement la température de votre habitation, pièce par pièce.

Rothelec a développé cette solution de "Une pièce, un thermostat sans fil".

Sa simplicité, sa facilité d'utilisation et sa précision vous offre des économies garanties... Dans chaque pièce, le thermostat dédié mesure en permanence la température ressentie et répond à vos attentes en réajustant comme il se doit la température ambiante automatiquement. Température de confort, température éco, programmation avec plages horaires, tout ce paramétrage initial est réalisé par votre technicien Rothelec lors de l'installation.

 

http://www.rothelec.fr/assets/components/phpthumbof/cache/1144226e12cb5d92a1b1d736daffa031.b5e9e777b055f63bd8e990d5b9a35e2c.pngUn système réellement intelligent :
- Il enregistre votre rythme de vie,
- Il détecte votre présence
, votre absence, l’ouverture d’une porte, d’une fenêtre,
- Il communique avec votre radiateur
 et gère la température de la pièce.


Des économies substancielles :

-
1 degré de moins, c’est pas moins de 7% d’énergie économisée !


Simplicité et ... simplicité :

-
Rien à programmer, rien à «comprendre», pas de notice à potasser, pas de menus à dérouler… Un bouton marche/arrêt, c’est tout.

 

Avantages du radiateur rayonnant ?

Contrairement à un convecteur classique qui va diffuser de l’air chaud, le radiateur rayonnant possède à l’intérieur une plaque ou un cœur de chauffe, qui emmagasine la chaleur et la diffuse via des infrarouges, qui vont réchauffer toute votre pièce, vos meubles, vos murs et même vous. La chaleur est donc plus diffuse, plus confortable et plus saine.
Ils sont appelés radiateurs rayonnants, car la chaleur qu’ils diffusent « rayonne », à la manière de celle du soleil. La sensation de chauffage est immédiate mais surtout très douce.

A noter que chez Rothelec tous les radiateurs élecrtriques sont des radiateurs à inertie.
Ils possèdent un cœur de chauffe en ThermoFaïence®, qui leur permet de stocker la chaleur. Ils vont ensuite la restituer tout en douceur, comme le font les panneaux rayonnants. Ainsi, la chaleur « rayonne » dans toute la pièce et le confort thermique est constant.


Lire la suite

Misterbricolo fait sa plomberie sans soudure ...

29 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

Très bonne vidéo signée GEDIMAT pour faire sa plomberie sans soudure en PER soi-même.

Retrouvez les fiches pratiques détaillées et l'intégralité des vidéos sur : http://www.gedimat.fr/article-nos-videos-conseils-571.htm

D'autres vidéos sur notre chaine :

Lire la suite

Misterbricolo installe son plancher chauffant...

22 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.castorama.fr/images/products/h/h_563062.jpgLa solution idéale pour installer soi-même un plancher chauffant.

- Facile à installer : les films chauffants se déroulent simplement et se posent sans colle, ni agrafe.
- Diffusion uniforme de la chaleur.
- Permet de réaliser entre 10 et 15% d'économies d'énergie, grâce au principe de  chauffage basse température.
- Permet un réel gain de place en évitant la pose de radiateurs.

Important : assurez vous que le revêtement de sol soit compatible avec un système de chauffage au sol.

Effectuez un premier test de résistance électrique et d'isolation :

Et cela sur chaque rouleau avant même de les dérouler. Ces 2 tests vont permettre de vérifier que les films chauffants ne présentent aucun défaut.
Chaque rouleau comporte 3 fils : le noir = phase ; le bleu = neutre ; le vert-jaune = la terre.
Pour le test de résistance, entre la phase et le neutre : le multimètre doit indiquer entre 230 et 245 OHM.
Pour le test d’isolation, positionnez le multimètre sur valeur maximale en OHM et testez la terre et le neutre... puis la terre et la phase : le multimètre doit afficher le chiffre 1, c'est à dire résistance infinie.

Positionnez la sous-couche :

Déroulez la sous couche, côté pare vapeur au sol.
Coupez avec le cutteur en bout de rouleau et fixez la sous-couche au sol avec de l’adhésif double face.
Fixez ensuite les sous-couches entre elles grâce à la bande auto-adhésive prévue à cet effet.

Déroulez les films chauffants :

Déroulez simplement les films chauffants tel que vous l'avez prévu sur votre plan d'implantation. Pas besoin de colle, ni d'agrafe.
Important : chaque film doit se poser face aluminium vers le haut.

Contrôlez à nouveau la résistance :

Avec le multimètre digital, effectuez un nouveau test de résistance et d'isolation sur chaque rouleau afin de vérifier qu’ils ne présentent aucun défaut après les avoir déroulés.

Placez la sonde de sol :

La sonde de sol va permettre de relever la température. Placez-la entre les spires du film chauffant. Puis, fixez-la provisoirement avec de l’adhésif pour l’immobiliser jusqu’à la pose du parquet.

Raccordez tous les fils des films chauffants dans la boite de dérivation :

Si la longueur des fils des films chauffants n'est pas suffisante pour arriver au programmateur, vous aurez besoin d'une (ou plusieurs) boîte(s) de dérivation.
Faites alors une saignée dans le mur afin d’y faire passer tous les fils jusqu'à la boîte de dérivation.
Dans la boîte de dérivation, raccordez ensemble tous les fils de chaque film chauffant.
Pour cela, dénudez tous les fils et rassemblez-les par couleur dans un domino. Puis, à partir de chaque domino, faites repartir des fils de même couleur jusqu'au programmateur.
Remettez ensuite le couvercle de la boîte de dérivation et revissez.

Raccordez tous les fils au programmateur :

Retirez le cache du programmateur, puis le programmateur lui-même.
Récupérez les fils venant de la boîte de dérivation (ou directement des films chauffants). Si ce n'est déjà fait, dénudez-les.
Raccordez alors les résistances du plancher : le fil noir, la phase, sur le plot n°2 du programmateur ; le fil bleu, le neutre, sur le plot n°3.
Par ailleurs, dans un domino séparé, raccordez le fil de terre du programmateur avec le fil de terre du disjoncteur. En cas de problème, ce branchement permet d'enclencher le disjoncteur.
Le film chauffant doit être protégé par un disjoncteur différentiel 30 mA. Pour câbler celui-ci : raccordez le fil bleu sur le plot n°4 du programmateur et le fil noir sur le plot n°1.
Raccordez ensuite la sonde en mettant simplement les 2 fils sur le plot de sonde gris.

Contrôlez le fonctionnement :

Remettez le courant et contrôlez le bon fonctionnement du programmateur et du film chauffant.
La température souhaitée est obtenue en 15 mn pour une pièce couverte à 75%.
Une excellente isolation thermique du sol et de la construction sont indispensables pour assurer un fonctionnement optimal.

Posez votre plancher :

Après avoir retiré l'adhésif qui maintenait la sonde, posez votre revêtement de sol.
Privilégiez des meubles munis de pieds et laissez au moins un espace de 10 cm entre le meuble et le sol pour la circulation d’air.

Source : www.castorama.fr

Lire la suite

Misterbricolo protège sa maison du froid ...

18 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.dkomaison.com/images/003/02/thb/thb_594_petits-remedes-contre.jpgL’art du calfeutrage

Afin de supprimer les courants d’air (et éviter ainsi les déperditions de chaleur vers l’extérieur), un conseil : calfeutrer ses ouvertures. C’est un moyen qui n’a plus ses preuves à faire, et en plus il se révèle très économique.

Pour les fenêtres

On trouve dans tous les commerces des joints adhésifs dits de calfeutrage ou d’isolation, souvent présentés en rouleaux.
-    Pour des fenêtres anciennes, on choisit des joints creux,
-    Pour des huisseries récentes, on prend des joints plats. Certains durent 2 ans, d’autres sont garantis 8 ans…
Il en existe de différentes matières, nos préférés étant les mousses PVC et les plastiques, qui ont une plus longue durée de vie. Pour la pose, la technique est simple et rapide : nettoyer les bâtis ouvrants et dormants, c’est-à-dire les parties fixes et mobiles de l’huisserie. Poser les joints sur le cadre de la fenêtre et le couper au cutter, en arrivant à un angle. Le joint doit être posé de façon à ce que le battant comprime le joint.

Pour les portes

Vous trouverez des baguettes appelées « bas de porte ». Il y en a des articulés, qui se soulèvent à l’ouverture de la porte grâce à un mécanisme en contact avec l’encadrement, et qui est baissé quand la porte est fermée, ce qui stoppe les courants d’air. Plus simple,  des baguettes dotées de bourrelets en PVC ou d’un balai, à positionner au bas de votre porte. A visser, clouer ou coller, il suffit de les couper à la dimension de votre porte.

Les petits plus déco anti-froid pour les murs et rideaux

Côté déco, si un de vos murs est très froid, habillez-le d’un beau tapis. Il sera un très bon isolant. Enfin, doublez vos rideaux, avec des tissus très épais. Ainsi, vous devriez gagner quelques degrés !

Source : dkomaison.com

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>