ehrwy8nUusDtPWBSQQSF1riAvGjt32xuWhTgH5JmZ0lZBZgAmx2NXsdHp2YxZhzC {Misterbricolo}
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !
Articles récents

Misterbricolo décape de la peinture d'un mur ...

23 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Peinture

Il existe plusieurs techniques pour décaper de la peinture d’un mur en vue de travaux de rénovation. Décapage mécanique, décapage chimique, décapage thermique… découvrez les différentes méthodes possibles et apprenez à les réaliser pas à pas dans ce dossier complet.

 

Méthode n°1 : le décapage mécanique

Le décapage mécanique n’est rien d’autre qu’un décapage manuel. Économique et simple à mettre en œuvre, il nécessite peu de matériel. En revanche, il vous faudra de l'huile de coude, de l’énergie et de la force, raison pour laquelle il est conseillé pour décaper essentiellement de petites surfaces de peinture avec cette technique.

Le principe est simple, il vous suffit de frotter la surface à traiter avec un outil abrasif et d’éliminer ainsi les couches et les résidus de peinture. Armez-vous de patience et soyez prêt à y consacrer du temps et à devoir bien dépoussiérer la pièce par la suite. Le décapage manuel a pour principal atout de vous permettre de décaper un mur, un meuble ou un support sans utiliser de produit chimique.

Quels matériels utiliser pour un décapage manuel ?

Pour effectuer un décapage mécanique, il vous faudra vous équiper des outils suivants :

  • Un grattoir ou une spatule ;
  • Une ponceuse avec des disques abrasifs ;
  • Du papier de verre à grains fins, à grains moyens et à gros grains ;
  • Une bâche de protection.

Les étapes du décapage mécanique

Commencez par protéger la pièce dans laquelle vous travaillez à l’aide d’une ou plusieurs bâches de protection, car le décapage mécanique génère beaucoup de poussière.

À l’aide d’un grattoir ou d’une spatule, grattez délicatement la surface pour retirer une bonne partie de la peinture. Ne frottez pas trop pour ne pas risquer de rayer votre support.

Frottez la surface avec du papier de verre à gros grains pour éliminer les résidus restants de peinture. Une ponceuse électrique peut vous être d’une grande aide si la surface à traiter est importante.

Terminez par un lissage de la surface, d’abord avec du papier de verre à grains moyens puis avec un papier de verre à grains fins. Enfin, lessivez bien la surface pour en éliminer toutes les poussières.

Méthode n°2 : le décapage thermique

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo chasse l'humidité de sa salle de bain ...

21 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Cela va vous paraître logique, voire même ridicule à préciser, mais la règle basique est d’aérer au maximum votre salle de bains pour que l’humidité s’évacue ! Si vous avez une fenêtre, ouvrez-la après votre passage dans la douche pour que la condensation n’ait pas trop le temps de s’installer ! Evidemment, l’hiver par moins 5 degrés ou si vous n’avez pas de fenêtre (ça arrive dans ces petites pièces), cela devient plus compliqué… de plus, s’il pleut dehors, vous ferez plutôt entrer de l’humidité.

En général, des VMC, ou systèmes de ventilation mécaniques contrôlés sont installés dans nos salles de bains ou cuisines. Ils font partie de la conception même des bâtiments. Des petites bouches d’aération sont reliées à une centrale souvent cachée dans les combles pour renouveler l’air et évacuer l’humidité.

De même, une salle de bains bien chauffée est moins humide. L’ADEME préconise une température ambiante de 17 degrés hors utilisation et de 22°C en cas d’utilisation. N’hésitez pas à laisser les radiateurs allumés un peu plus longtemps après utilisation pour aider à la déshumidification. Pour une montée rapide en température, un sèche-serviette mixte est parfait (à inertie et soufflant).

Si cela ne devait pas suffire, l’investissement dans un déshumidificateur ou absorbeur d’humidité peut s’avérer très utile.

L’absorbeur d’humidité : une façon simple de réduire le taux d’hygrométrie
 

L’absorbeur d’humidité est une petite machine que l’on peut poser partout, près d’une prise électrique.  L’esthétique n’est pas sa priorité admettons-le ! L’air et son humidité vont circuler dans la machine et l’eau sera capturée par un produit hyper absorbant : le chlorure de calcium.

L’eau se déposera ensuite au fond de l’absorbeur qu’il faudra vider régulièrement.

Fabriquer un déshumidificateur maison en 7 étapes

Vous pouvez être confronté à des problèmes d’humidité mais ne pas avoir l’envie ou le budget d’investir dans un absorbeur d’humidité ! Vous pouvez alors réaliser vous-mêmes un déshumidificateur !

  1. Utilisez une bouteille d’eau en plastique, coupez la tête.
  2. Placez du coton au fond du corps de la bouteille.
  3. Bloquez un grand coton démaquillant à la place du bouchon de la tête de la bouteille avec un élastique.
  4. Positionnez la tête de la bouteille dans le corps, à l’envers ; la tête vers le bas.
  5. Agrafez les deux parties ensemble pour qu’elles tiennent bien.
  6. Versez du gros sel dans la partie supérieure, quasiment jusqu’en haut.
  7. Placez votre déshumidificateur où vous le souhaitez.

Cachez-le car avouons-le, même en personnalisant votre bouteille en plastique, ce n’est franchement pas très beau ! Mais efficace ! Il faudra renouveler l’ensemble régulièrement.
Source : ManoMano

Lire la suite

Misterbricolo donne un effet rouillé à du métal neuf...

16 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils décoration

L’effet rouillé est à la mode ! Avec un peu de créativité et un outillage basique, vous pouvez vous aussi transformer toute sorte de surface en utilisant la rouille comme peinture de finition.

Obtenir un effet rouillé en quelques jours

Souvent perçue comme le calvaire des objets métalliques, la rouille n’est pourtant pas sans charme. Si certains objets anciens, patinés par le temps, peuvent être utilisés en l’état en décoration intérieure, on peut aussi, raccourcir les étapes en obtenant un effet rouillé en seulement quelques jours.

Première étape : dégraisser très soigneusement

La rouille est une substance de couleur brun-rouge issue de la corrosion du fer sous l’action du dioxygène et de l’eau.

Ce phénomène, normalement lent, peut être accéléré ou ralenti, voire stoppé, artificiellement.

Dans l’exemple présenté ici, la principale difficulté est de parvenir à débarrasser la tôle de fer neuve des produits huileux anticorrosifs qui la recouvrent. Il est important de la dégraisser méticuleusement.

Les corps gras sont retirés au chiffon avec un dissolvant puissant (acétone). Pour éviter l’apparition de traces de chiffon durant l’oxydation, il est ensuite conseillé de laver la tôle avec de l’eau additionnée d’un détergent.
 

Une pellicule de rouille en quelques jours

Une fois la tôle dépourvue de sa couche protectrice, le fer réagit naturellement au contact de l’oxygène et de l’eau.

La pulvérisation d’acide chlorhydrique (à manipuler avec précaution) et l’apport régulier d’eau permettent d’accélérer très fortement la formation de rouille, qui se produit alors en seulement quelques jours.

Si la rouille de surface présente un aspect naturel intéressant, elle n’en est pas moins un phénomène destructeur. Pour stopper cette réaction, et éviter qu’elle n’atteigne le métal à coeur, il est ensuite indispensable de rincer abondamment la tôle puis d’y appliquer un vernis transparent antirouille (Owatrol, Julien, V33, Libéron…). Ce vernis permet à la fois de stopper l’oxydation, mais aussi de mettre en valeur la rouille en lui donnant du contraste et de la brillance.
  • En extérieur, ou dans les régions très exposées (air marin), il sera indispensable de vernir régulièrement les objets.
  • En intérieur, le traitement reste efficace de nombreuses années.

Des applications variées de l'effet rouille

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo protège des meubles de jardin de l'hiver ...

14 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils entretien

Les premiers frimas se font sentir ? Il est temps de prendre soin du mobilier de jardin. Qu’ils soient en bois, en résine, en métal ou en PVC, les meubles d’extérieur doivent tous être protégés pendant l’hiver. Suivez notre guide des bonnes pratiques et assurez longévité, durabilité et beauté à votre mobilier.

Pourquoi protéger son mobilier d’extérieur en hiver ?

Bien qu’il soit conçu pour vivre dehors, le mobilier d’extérieur est soumis à rude épreuve pendant la saison hivernale. Le froid, le gel, l’humidité, sont autant de facteurs pouvant altérer sa solidité, sa durabilité et son esthétisme. Si tous les matériaux ne sont pas égaux face à ces conditions climatiques - certains résistant mieux que d’autres -, il n’en reste pas moins qu’ils nécessitent entretien, traitement, voire hivernage pour les plus sensibles. La clef pour un beau mobilier de jardin que vous aurez plaisir à ressortir année après année réside bien là : dans le soin que vous lui porterez !

Mobilier de jardin : les bons traitements pour le protéger

Chaque pièce qui compose votre mobilier de jardin doit, dans un premier temps, être nettoyée pour chasser les risques de moisissures et de dégradation. Il en va de même pour les textiles : les housses de coussin, les toiles de transat, etc., seront passées au lavage avant d’être remisées à l’abri de l’humidité.

Mobilier de jardin en bois

Le bois est certainement le matériau qui demande le plus d’attention. Pour lui conserver toutes ses qualités et sa teinte naturelle, il est nécessaire d’ôter les salissures à l’aide d’une brosse, puis d’appliquer un traitement protecteur (huile adaptée, saturateur, etc.) adapté à son essence.

Lire la suite de l'article
 

Lire la suite

Misterbricolo est fan du bicarbonate de soude ...

9 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils entretien, #Bicarbonate de soude

Tout comme le vinaigre blanc et le WD40, Misterbricolo ne manque jamais de bicarbonate de soude à la maison.

Vous trouverez dans cet article quelques uns des usages le plus répandus et bien pratiques pour la maison

A la fois économique et écologique, le bicarbonate de soude fait des miracles dans la maison grâce à ses nombreuses propriétés. Nous vous proposons de découvrir ses utilisations pratiques au quotidien.

Pour entretenir sa machine à laver

Le lave-linge encaisse un bon nombre de saletés. Alors un petit nettoyage pour lui aussi peut faire du bien. Une fois par mois, versez un mélange de 180 g de bicarbonate et de 250 ml de vinaigre blanc dans le tambour de la machine à laver. Faites-la tourner à vide pendant 1 cycle. Elle est à nouveau comme neuve.

Pour détacher un vêtement

L'eau et le bicarbonate de soude forment un excellent produit détachant pour vos vêtements. Pour enlever les taches de graisses, de fruits rouges comme l'aspect jauni sur le col de chemise, utilisez le bicarbonate de soude avant lavage. Recette de spray détachant : mélangez 4 cuillères de bicarbonate de sodium avec 1 litre d'eau. Vaporisez sur les taches et laissez agir avant de mettre en machine.

Pour désinfecter les toilettes

Dans le top des taches ménagères à ne pas oublier chaque semaine, le nettoyage des toilettes est haut placé. Pour cause, microbes et bactéries s'y installent à vitesse record. Pour nettoyer et désinfecter vos toilettes, saupoudrez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude sur les parois et dans le fond des toilettes. Ajoutez du vinaigre blanc et laissez faire la magie de ces nettoyants naturels toute une nuit. Ensuite, frottez avec une brosse à WC et tirez la chasse d'eau. Pour blanchir le fond de la cuvette des WC, suivez les précieux conseils de notre fiche pratique dédiée.

Pour booster l'efficacité de sa lessive

Pour renforcer l'efficacité de votre lessive et nettoyer en profondeur votre linge, le bicarbonate est un allier de taille. Réduisez de moitié votre quantité de lessive habituelle et ajoutez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude.

Pour prendre soin de ses plantes vertes

Avec l'humidité, des petits champignons attaquent vos plantes vertes. On les repère sous forme de moisissure sur la terre. Pour les éliminer, fabriquez une potion magique composée d'une cuillère à café de bicarbonate de soude et trois cuillères à café d'huile d'olive. Versez ce mélange dans une bouteille avec vaporisateur. Appliquez une fois par semaine sur vos plantes vertes.

Voir tous les autres conseils

Lire la suite

Misterbricolo se chauffe efficacement ...

7 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

Poêle à bois, cheminée à insert, chaudière à gaz, radiateur électrique... Les solutions de chauffage ne manquent pas. Mais quelle est la plus efficace et la plus économique pour la maison ? Et comment entretenir correctement son système de chauffage ? Quelque soit votre budget ou vos besoins, Côté Maison a réuni les meilleurs conseils et astuces pour bien chauffer votre intérieur cet hiver.

Que vous soyez plutôt cheminée avec insert, poêle à bois ou à granulés, chaudière à gaz, pompe à chaleur, géothermie, radiateurs électriques ou sèche-serviettes... Retrouvez tous nos conseils, nos inspirations déco et nos exemples pour réduire votre facture, choisir un chauffage économique et passer l'hiver au chaud sans exploser votre budget. Du choix du meilleur bois de chauffage au guide d'achat pour bien choisir sa cheminée, en passant par l'entretien du poêle à bois jusqu'à celui de la pompe à chaleur économique : savoir bien chauffer sa maison est primordial lors d'une rénovation ou d'une construction. Une installation économe en énergie et performante est à privilégier. Suivez le guide...

Quels sont les modes de chauffage les plus économiques ?

Le chauffage est un poste important de dépense pour les ménages français : il représente selon l'Ademe 66% des consommations énergétiques d'un foyer, avec des disparités importantes entre les différents modes de chauffage. Dans l'objectif de réduire sa facture énergétique, certains équipements tirent mieux leur épingle du jeu. Parmi eux, les poêles ou chaudières bois ont tout bon, les pompes à chaleur, certes coûteuses à l'achat promettent un retour sur investissement et de réelles économies à la clé tandis que les chaudières gaz à condensation ne s'en tirent pas si mal...

Chaudière : un entretien capital

Une fois votre chaudière en place, il est très important de procéder à son entretien annuel. Une obligation légale mais aussi une garantie de son bon fonctionnement, de sa consommation d'énergie et de ses performances.

Radiateur connecté : tous nos conseils

Programmation, réglage des températures au demi degré près, économies d'énergie... Le radiateur connecté vous facilite la vie, avec un grand confort à la clé puisque vous pilotez le chauffage d'un seul clic à partir de votre mobile ou de votre tablette. Deux experts du secteur nous conseillent en matière de radiateur connecté.

Top 15 des marques de radiateurs

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo fabrique sa propre peinture ...

2 Décembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Peinture

Il existe de nombreuses recettes pour préparer soi-même des peintures maison, à la fois écologiques et économiques.

Dénuées de produits chimiques, elles peuvent s’appliquer dans toutes les pièces de la maison. La large gamme de pigments naturels permet de créer différentes teintes, plus ou moins vives. Il faut veiller tout de même à ne pas saturer les pigments.

Fabriquer de la peinture naturelle est relativement facile. Cependant, il convient de respecter les dosages et toutes les étapes pour obtenir une préparation homogène qui tiendra dans le temps.

Voici la marche à suivre pour fabriquer sa peinture à base de fécule de pomme de terre.

Recommandations

  • La fécule de pomme de terre est utilisée pour son amidon, qui a un fort pouvoir collant. Attention à ne pas acheter un mélange de différentes fécules ! Le résultat pourrait être différent.
  • Pour teinter correctement la peinture, respectez les dosages de pigments indiqués pour chaque préparation, afin de ne pas les saturer. Faites des essais avec différents dosages de pigments sur des morceaux de carton afin d'obtenir la couleur souhaitée.
  • Sous l’effet du blanc de Meudon, les pigments vont s’éclaircir en séchant : il convient de concevoir une peinture plus foncée que la teinte désirée. Au besoin, faites des essais et laissez sécher avant de recouvrir tout un mur.
  • Les proportions indiquées ci-dessous permettent de couvrir environ 30 m² de surface. Attention à ne pas préparer trop de peinture naturelle en une fois, car contrairement aux peintures vendues en magasin, elle ne se conserve pas plus de 48 h !
  • 1 - Préparez la base de fécule de pomme de terre

  • Pour réaliser la base de la peinture, il faut mélanger la fécule de pomme de terre à de l'eau. La fécule doit représenter environ 1/15 du poids de l'eau (par exemple, pour 20 grammes de fécule, on utilisera environ 300 mL d'eau) :
  • Mélangez la fécule à de l'eau froide dans une casserole.
  • Faites chauffer le tout en remuant continuellement avec un fouet ou une spatule pour éviter que la préparation n'attache au fond.
  • Vous devez obtenir une pâte ressemblant à de la colle.
  • Votre base est prête, il faut maintenant ajouter la base de couleur et les pigments.

  • Attention : si vous ajoutez la fécule de pomme de terre à de l'eau bouillante, vous risquez d'obtenir des grumeaux et donc une pâte très difficile à travailler !

  • 2 - Préparez la base de la couleur
    Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo pose des plaquettes de parement en pierre naturelle (video) ...

30 Novembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils décoration, #Vidéo

Karo tuto vous montre dans cette vidéo comment décorer un mur de salon avec des plaquettes de parement en pierres naturelles. Je vous présente, étape par étape, comment préparer notre support, poser notre primaire d'accrochage, comment faire notre départ de pose, les angles de murs et les dessus de porte.
Il existe plusieurs type de plaquettes de parement pour réaliser des murs décoratifs :
les parements imitation pierre en plâtre ou en béton, et les plaquettes de parement en pierre naturelle, que nous utilisons donc dans cette vidéo.
J'ai déjà eu l'occasion de réaliser des tutoriels pour les deux premières options, vous les retrouverez un peu plus bas dans cette description.

 

Lire la suite

Misterbricolo construit un muret en pierre naturelle ...

25 Novembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

À la campagne, les murets faisaient le plus souvent appel à des pierres ramassées sur place. Par commodité, elles étaient montées sans mortier et même quelquefois sans fondation. Si l’arrivée du béton et du parpaing a fortement réduit le recours à la pierre naturelle, celle ci s’emploie encore chaque fois que l’on attend le "supplément d’âme" que seul un matériau naturel sait apporter.
 

Muret en pierre : comment gérer les contraintes ?

Par ailleurs, un muret est souvent utilisé pour résister à la poussée des terres ainsi qu’à celle des eaux de ruissellement. Bien qu’invisibles, ces forces ne sont jamais à négliger. La géométrie du projet est ici également soumise à la déclivité du terrain et aux circulations qu’il est chargé de délimiter : outre un cheminement plus agréable, les courbes qu’il décrit ont pour but d’offrir une meilleure résistance. Et à l’image d’un ouvrage en pierres sèches, le muret gagne aussi à être incliné de 5 à 10 vers l’arrière. Cette inclinaison ou "fruit" est donnée dès le départ lors du terrassement à l’aide d’une petite pelle mécanique, avant même de poser la première pierre.

Pérenniser l’ouvrage avant le montage du muret en pierre

Les pierres de la première rangée ne reposent pas directement au sol mais sur des fondations d’une trentaine de centimètres d’épaisseur, constituées d’un hérisson de 10 cm (petites pierres ou gravats) surmonté d’une semelle en béton armé de 20 cm. Ce type d’ouvrage impose de prévoir un drain (entre muret et talus) ou des réservations tous les 1,50 à 2 m permettant l’évacuation des eaux. Cette précaution est indispensable aux ouvrages maçonnés qui, en contrepartie, peuvent être sensiblement moins épais que les murets en pierres sèches. La maçonnerie exige ainsi moins de pierres au mètre carré. On peut aussi édifier un muret en blocs à bancher et l’habiller ensuite de pierres. Cette technique, couramment employée aujourd’hui, permet la pose d’un ferraillage relié à celui de la semelle.
 

Construction du muret en pierre naturelle

Monter l'assise

  • Même si l’ouvrage n’est pas d’une grande précision, il est préférable de le délimiter avec un ou plusieurs cordeaux tendus entre des piquets.
  • Au sol, tracer l’arrondi de la partie avant.
  • Maçonner le premier rang sur toute la largeur de l’assise et laisser l’ouvrage sécher.
  • Déposer ensuite un lit de mortier (non tassé) sur plusieurs centimètres d’épaisseur.

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo pose du lambris bois (video) ...

23 Novembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #video, #Conseils bricolage, #Leroy Merlin

Vous trouvez que le bois c’est beau, naturel, et vous avez raison. Dans ce cas, pourquoi ne pas vous laisser tenter par le lambris bois ?
En multipliant les styles, les finitions et les formats, le lambris est devenu un revêtement très prisé pour la décoration. Le lambris mural peut être posé en long, en large, ou en travers, sur tous les murs de la pièce ou sur une partie seulement, et il s’accorde avec tous les styles et compose des décors chaleureux.
Facile à poser, un bardage bois intérieur permettra également de compenser les petites irrégularités d’un mur, tout en renforçant l’isolation de la pièce.
Comment poser du lambris ? c'est par ici ! (video)

Et pour télécharger la fiche détaillée, c'est par là 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>