Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !
Articles récents

Misterbricolo traite l'humidité par injection (vidéo) ...

17 Mai 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Leroy Merlin, #Vidéo

Quand l'humidité du sol remonte par capillarité au bas des murs, elle crée bien des désordres dans la maison. Le traitement par injection offre une solution à la portée de tous pour mettre un terme au phénomène. Pour un mur peu épais, privilégiez une intervention en extérieur.

Lire la suite

Misterbricolo rebouche des fissures sur son mur en plâtre (vidéo) ...

10 Mai 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Leroy Merlin, #Vidéo, #Conseils bricolage

Leroy Merlin vous invite à découvrir comment reboucher des fissures sur un mur en plâtre. Étape par étape, découvrez les produits, les outils et les gestes nécessaires à la mise en œuvre de votre projet.

Lire la suite

Misterbricolo se détend avec un glaçon sur la nuque..

8 Mai 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Santé

Aux premiers abords, vous aurez tendance à penser que cette astuce est décalée, voire inefficace. Pourtant, ce glaçon possède un véritable pouvoir et il peut même changer votre quotidien.

Il suffit de le déposer au niveau du Feng Fu, c’est un point qui se trouve au niveau de votre nuque. La photo ci-dessus vous permet de le localiser facilement. Tous les jours, déposez un glaçon, vous constaterez rapidement les bénéfices.

Comment faut-il procéder ?

  • Positionnez-vous sur le ventre et déposez ce glaçon au niveau du point préalablement cité pendant 20 minutes
  • Pour le maintenir, utilisez une écharpe ou encore un foulard
  • Une gêne peut être observée pendant 30 secondes, mais rapidement une sensation de chaleur se diffusera depuis ce point Feng Fu.
  • Ce glaçon aura la particularité de libérer des endorphines
  • Pour que les résultats soient optimisés, utilisez cette astuce tous les 3 ou 4 jours le matin, et même le soir avant de dormir.

Quels sont les effets ?

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo décape son meuble en bois (vidéo) ...

3 Mai 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #video, #Castorama

Pour donner une seconde vie à un meuble, il existe de nombreux produits mais il faut préalablement le débarrasser de sa peinture ou son vernis d'origine. Avant de le vernir, le repeindre ou l’éclaircir, il est essentiel de décaper le meuble en amont. Facile et rapide à effectuer, le décapage vous permettra de relooker votre meuble comme bon vous semble. Et avec un bon décapant meuble, décaper un meuble devient un jeu d'enfant !
Voici comment décaper un meuble en 2 étapes :
1. Application du décapant
2. Décaper

 

Lire la suite

Misterbricolo jardine en mai ...

1 Mai 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Le mois de mai est l’un des plus importants de l’année pour votre jardin !

La végétation a repris ses droits et les fleurs, arbres, arbustes et rosiers se développent de manière spectaculaire.

Côté potager, c’est la reprise des semis et des plantations qui donneront de savoureux légumes à l’été ou à l’automne.

Que ce soit donc pour le jardin, la pelouse, la terrasse ou le potager, jardiner au mois de mai est fort conseillé pour avoir un beau jardin durant tout l’été…

A découvrir : calendrier lunaire du mois de mai

Arbres et arbustes en mai :

C’est le moment de planter vos arbres et arbustes achetés en conteneur ou en pot.

La plantation est un des moments les plus importants de la vie des végétaux.

Elle conditionne son développement futur et doit donc être faite dans les règles de l’art.

Rosiers en mai :

Ils sont sans aucun doute l’un des plus beaux végétaux de nos jardins.
Il réclame beaucoup de soin car il est fragile.

Lire la suite

Misterbricolo nettoie ses pavés autobloquants ...

26 Avril 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Vos pavés autobloquants sont noircis, attaqués par la mousse ou par la repousse de mauvaises herbes ? Comment nettoyer des pavés autobloquants ? Comment enlever les tâches noires ? Quels produits utiliser pour le nettoyage de vos pavés autobloquants ? Quelle la solution adéquate de nettoyage la  pour se débarrasser de la mousse de vos pavés autobloquants ? Est-il plus efficace d’utiliser un karcher à haute pression ou bien d’opter pour un détergent puissant tel que de l’eau de javel ?

Nettoyage d’une allée en pavés autobloquants

Le nettoyage d’une allée en pavés autobloquants est une opération qui doit être pratiquée régulièrement afin de préserver son aspect original. Divers produits de nettoyage sont commercialisés dans le but de traiter son allée en pavés. De toutes les manières existantes pour laver ses pavés autobloquants, laquelle est la plus simple et la plus efficace ?

Nettoyage à haute pression des pavés autobloquants

Pour nettoyer votre allée en pavés autobloquants, l’arme absolue est l’utilisation d’un karcher connu aussi sous le nom de nettoyeur à haute pression.

Si vous n’avez pas de karcher, vous pouvez décider de passer à l’acquisition de cet appareil électrique qui vous sera très utile pour un bon nombre d’autres travaux de nettoyage extérieur. Vous avez également la possibilité de louer ce type d’appareil assez facilement. Le prix de la location d’un karcher à la journée est d’environ 30 euros TTC. Pour le choix de votre karcher, les premiers prix conviendront parfaitement pour le nettoyage de vos pavés autobloquants car il est inutile d’avoir une grosse pression (au delà de 100 bars) pour ne pas détériorer vos pavés.
Cela dit avant de vous atteler au nettoyage de vos pavés autobloquants, il est préférable d’enlever toutes les mousses existantes au préalable.

Enlever la mauvaise herbe des pavés

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo aime les décapeurs thermiques ...

24 Avril 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Compagnon idéal de la ponceuse utilisé pour enlever des couches de peinture avant le ponçage d’une surface, le décapeur thermique est un outil dont ont du mal à se passer les bricoleurs, amateurs ou professionnels, s’adonnant à des travaux de rénovation.

Voici quelques conseils pour bien le choisir.
Les modèles de décapeurs thermiques On trouve aujourd’hui sur le marché des décapeurs thermiques plusieurs modèles :
- le décapeur thermique à gaz : comme son appellation le laisse deviner, ce premier modèle repose sur la présence d’une cartouche de gaz pour pouvoir fonctionner ;
- le décapeur thermique électrique : plus sécurisé que le modèle précédent, le décapeur thermique électrique nécessite en revanche une alimentation électrique de 220 V à proximité.

Choisir un décapeur thermique : les critères de sélection
Trois principaux critères permettent de choisir un modèle particulier de décapeur thermique :
- les caractéristiques de puissance et de température : allant de 1 500 à plus de 2 000 W en moyenne, la puissance d’un décapeur thermique détermine les performances de l’outil ; plus elle est élevée, plus il sera possible de travailler rapidement ; côté température, certains modèles disposent d’écrans d’affichage pour identifier en un clin d’œil la température précise délivrée par l’appareil, un vrai plus lorsqu’on sait qu’obtenir la bonne température pour décoller facilement la peinture sans pour autant chauffer excessivement le support n’est pas toujours une tâche aisée ;
- le débit d’air : exprimé en litres par minute, il s’échelonne de 200 à 500 l/min ;
- les accessoires : certains modèles de décapeurs thermiques sont accompagnés d’accessoires comme des buses qui facilitent un travail précis et particulier. À titre d’exemple, vous apprécierez sans doute une buse réductrice pour décaper des petites surfaces comme une vis ou un écrou.
Source : marieclaire.fr

Lire la suite

Misterbricolo prend son temps avant de sortir ses plantes ...

19 Avril 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Passer sa vie entre quatre murs et ne profiter de la lumière du jour qu'à travers les vitres d'une fenêtre : l'environnement que nous imposons à nos plantes d'intérieur n'a rien de bien naturel... Comment s'étonner alors de les retrouver si fébriles à la sortie de l'hiver ? Cet été, elles ont bien mérité un séjour dans le jardin !

Une cure de jouvence
Pendant l'été, le climat qui règne un peu partout en France métropolitaine peut être très bénéfique pour nos plantes d'intérieur. Les températures sont douces, voire chaudes en journée, et la fraîcheur nocturne est moins marquée. La luminosité à l'extérieur est bien meilleure : moteur de la photosynthèse, elle est propice au développement des plantes. Quant à la pluie, elle nettoie le feuillage et apporte des arrosages d'excellente qualité. Plus globalement, les plantes d'intérieur trouveront au jardin une atmosphère très saine, à la fois humide et aérée. Dans nos maisons et appartements au contraire, elles souffrent trop souvent de l'air sec, de la proximité de sources de chauffage, de l'air statique. Alors n'hésitez plus et offrez des vacances à vos plantes vertes : sortez-les !

Une sortie progressive
A partir de quand peut-on sortir les plantes ?
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo vous aide à choisir votre luminaire solaire ...

17 Avril 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Une lampe solaire pour le jardin fonctionne grâce à l'énergie solaire. Il s'agit donc d'un mode d'éclairage écologique et simple d'installation qui ne nécessite pas de branchement spécifique. Cependant, pour en profiter le plus longtemps possible, il est essentiel de savoir comment bien la choisir.

Vérifier l'autonomie et la puissance de la batterie
Avant d'acheter une lampe solaire d'extérieur, vérifiez que sa batterie offre une bonne autonomie, c'est-à-dire une autonomie de 2 h minimum en hiver et de 10 h minimum en été. Vérifiez également qu'elle a une puissance d'au moins 12 watts afin de vous assurer un éclairage suffisant. Choisissez une lampe solaire de qualité offrant une bonne durée de vie, contrairement à une lampe bon marché qui cessera de fonctionner au bout de deux ou trois ans.

Être attentif à la résistance aux intempéries
Soyez attentif à ce qu'une lampe solaire pour le jardin offre une bonne résistance aux intempéries. Pour cela, l'un des meilleurs choix est la lampe solaire en inox : cet acier inoxydable ne rouillera pas et sera résistant en cas de vent ou grêle.

Privilégier un détecteur de présence
Afin d'éviter que la lampe solaire soit constamment éclairée le soir et pour ne pas générer de la pollution lumineuse, privilégiez un modèle équipé d'un détecteur de présence. De cette façon, la lampe ne s'allume qu'en la présence d'une personne.

Lampe solaire pour le jardin : allier design et robustesse Pour qu'une lampe solaire s'intègre parfaitement dans le jardin, n'hésitez pas à choisir une lampe avec un design coordonné à votre mobilier, aux végétaux et au style de votre jardin, tout en étant robuste.
Source : futura-sciences.com

Lire la suite

Misterbricolo combat l'humidité ...

12 Avril 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Peinture qui cloque, condensation, infiltrations, remontées d'eau ... nous sommes tous, un jour ou l'autre, confrontés à ce type d'événements. 
Que faire ? Quelles précautions prendre ?

En cas de condensation

Le plus radical pour ne pas avoir de condensation, c’est d’éviter la vapeur d’eau excédentaire. Pas toujours simple, surtout pour une famille nombreuse. On peut néanmoins diminuer les quantités émises :

– en réduisant la durée de la douche, et sa température si on la prend très chaude ;

– en couvrant les casseroles, en mettant systématiquement la hotte de cuisine en route pour qu’elle aspire les vapeurs ;

– en faisant sécher le linge à l’extérieur ou dans une pièce bien ventilée ;

– en ouvrant les fenêtres de la cuisine et de la salle de bains après chaque utilisation.

Ces gestes sont utiles, mais pour ­éliminer l’humidité de condensation, le logement doit être correctement chauffé et ventilé.

La ventilation. La VMC est une solution très efficace, surtout si elle est hygroréglable, c’est-à-dire si elle adapte le débit d’air entrant au taux d’humidité ambiant. Problème, elle n’équipe que des logements construits depuis les années 1980. Ailleurs, le renforcement de l’isolation et le remplacement des fenêtres par du double vitrage ont supprimé les courants d’air, réduit les déperditions d’air chaud et les besoins de chauffage. Parfois avec de fâcheuses conséquences quand on a éliminé la ventilation naturelle sans installer de VMC. Quand le renouvellement d’air ne s’effectue plus, l’habitat devient propice aux problèmes d’humidité. En l’absence de VMC, il faut maintenir ou rétablir les grilles d’aération en partie basse pour l’entrée d’air et en partie haute pour la sortie d’air dans les pièces humides, cuisine et salle de bains.

Le chauffage. Inutile de surchauffer, la température réglementaire de 19 °C convient. Mais il faut chauffer sans période d’interruption car l’air froid sature plus rapidement que l’air chaud.

Les zones froides. Quand c’est ­possible, isoler une paroi froide permet de supprimer l’humidité de condensation, remplacer les fenêtres à simple vitrage par du double vitrage aussi.

En cas d'infiltrations d'eau

– La ventilation et le chauffage ne ­suffisent pas à régler le problème des infiltrations d’eau, même s’ils peuvent en atténuer les effets les plus visibles. Il faut supprimer l’origine de la fuite ou de l’infiltration.

– Se contenter de poser un isolant sur un mur humide pour faire barrage à l’humidité n’est jamais une solution durable. Il ne va pas jouer son rôle longtemps et le mur continue à se ­dégrader.

– S’il s’agit d’infiltration d’eau de pluie, il faut vérifier les chéneaux, les joints des maçonneries, l’état de la façade. Elle peut être protégée par un traitement hydrofuge.

En cas de remontées capilaires
Lire la suite de l'article

Lire la suite