Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !
Articles récents

Misterbricolo repeint son mobilier de jardin en plastique ...

23 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

C'est le printemps ! enfin !!! Marre de la pluie et du manque de soleil. Voici revenu le temps où nous allons pouvoir remettre le nez dehors et recommencer a bricoler dans le jardin. 
L'une des première chose que Misterbricolo fera est de remettre en état son mobilier de jardin en plastique. Une nouvelle peinture devrait lui donner un air de jeunesse et lui faire traverser quelques nouvelles saisons.

Même si un bon coup d'éponge additionnée d'eau savonneuse peut donner une seconde jeunesse à votre mobilier jardin en plastique, il peut être nécessaire de passer un coup de peinture sur votre table et vos chaises pour un résultat comme neuf.
Comment procéder ? 
Etape 1 : préparer le support.
Avant de prendre vos pinceaux, il va falloir nettoyer vos meubles de jardin afin que la peinture adhère au plastique. Pour cela, rien de plus simple. Préparez dans une bassine de l'eau savonneuse et astiquez avec une éponge la table et les chaises. Rincez et laissez bien sécher. Si quelques taches persistent, frottez-les à sec avec du savon de Marseille.
Etape 2 : poncer les meubles. Pour une meilleure accroche de la peinture, dégraisser les meubles avec un chiffon imbibé de vinaigre blanc ou d'alcool à brûler, toujours en frottant dans le même sens, sans tourner. Cette étape est importante, elle permet à la peinture d'adhérer au plastique. Une autre solution est de passer rapidement la flamme d'un chalumeau au-dessus du mobilier en prenant soin de ne pas faire fondre le plastique. Puis, munissez-vous de la laine d'acier et poncez la surface afin d'éliminer les irrégularités. Enlever les poussières. Pour savoir si votre surface est bien poncée, c’est simple, elle doit être lisse et douce au toucher.
Etape 3
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbrolo nettoie ses pavés autobloquants...

18 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils entretien

Bientôt le printemps ! c'est le moment de nettoyer sa terrasse en bois mais aussi ses pavés autobloquants qui ont triste mine ...
Les pavés sont un élément de décoration qu’on utilise souvent. Qu’ils soient utilisés sur un chemin dans votre jardin, sur le patio ou sur l’allée, ils vont perdre de leur propreté avec le temps. Heureusement, il est possible de leur redonner une seconde jeunesse avec une solution de nettoyage, un balai à poils rigides, du sable et un enduit d’étanchéité.

1 - Retirez les meubles et les plantes. Selon l’emplacement des pavés, vous devez retirer les plantes en pots ou les meubles qui pourraient vous empêcher de nettoyer correctement [1] . Vous devez avoir une espace vide sans obstacle. À ce moment-là, couvrez d’une bâche les éléments de décoration du jardin qui pourraient être abimés par l’eau ou les substances chimiques dans les produits de nettoyage. Assurez-vous aussi de bien couvrir les éléments métalliques.

2 - Éliminez la mousse et les mauvaises herbes. Utilisez une brosse à poils rigides ou un balai-brosse pour gratter entre les pavés et faire sortir la mousse qui s’y trouve [2] . Arrachez les herbes qui pourraient aussi s’y trouver. Une fois que vous les avez bien nettoyés, passez un coup de balai sur la surface. Si les plantes sont très difficiles à éliminer à la main, vous pourriez les asperger d’herbicide au moins deux semaines avant de commencer le nettoyage.

3 - Saturez la surface. Avant de commencer le nettoyage avec du savon ou tout autre produit, vous devez arroser d’eau toute la surface des pavés. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un kärcher lors de cette étape. Les pavés doivent seulement être mouillés pour absorber le produit nettoyant et former un film opaque sur la surface

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo construit un muret de pierres ...

16 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Construction muret de pierres

Construit ... c'est vite dit. Avant de se lancer dans le "faire", mieux vaut se renseigner un peu avant. Un peu de youtube bien entendu mais aussi ce magnifique livre "je construit  un muret de pierres" de Serge Lapouge et que Misterbricolo ne peut que vous conseiller.

Qui n’a pas rêvé de savoir construire un muret de pierres dans son jardin et de dire à ses amis « c’est moi qui l’ai fait ! »
Organiser des espaces, créer des cultures en terrasses dans les terrains pentus, délimiter de nouvelles plates-bandes… Les murets de pierre sont des aménagements indispensables pour le jardinier amateur. Serge Lapouge, paysagiste et passionné de construction en pierres nous livre ici ses précieux conseils.
Bien choisir ses pierres, préparer son chantier et ses outils, se décider pour « muret de pierres sèches » ou « montés au mortier », et apprendre les gestes de base patiemment.
En effet, accompagné des conseils et des « pas à pas » de Serge, le travail devient jeu. Il faut juste avoir du temps, de jolies pierres et les bons outils !
Une fois le mur construit, Serge nous donne aussi de bonnes idées pour le végétaliser ! Et quand le mur a pris quelques rides, il nous explique aussi comment le restaurer.
Livre disponible à cette adresse ou sur Amazon bien entendu (12 euros seulement pour un mur naturel qui tiendra des années ! ça vaut le coup non ?

 

Lire la suite

Misterbricolo change son tableau électrique ...

12 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

tableau electrique

L'idée de changer son tableau électrique n'est pas venue à Misterbricolo comme ça, un beau matin, en se levant. Ce sont plutôt les coupures à répétition, les plombs qui sautent et surtout l'arrivée d'un nouveau poêle électrique qui ont été à l'origine de cette décision. En plus de cela, il n'y avait plus un seul module de disponible et le nouvel appareil était incompatible avec la présence de fusibles.

Comment choisir son nouveau tableau électrique ?

Ce n'est pas une opération que l'on réalise tous les jours et les critères de sélection de ce type d'appareil ne sont pour la plupart du temps ni d'ordre esthétique, ergonomique ou même fonctionnel.
- la taille de l'appareil. C'est le critère le plus important;  celui qui définira le nombre d'emplacements prévus pour accueillir les appareillages. La dimension de votre logement déterminera donc celle de votre tableau à moins que ce dernier ne possède ... aucun appareils électriques ...

Quelques exemples :
- pour un appartement de moins de 35m2, un tableau électrique de 2 rangées sera suffisant (1 rangée comporte de 13 à 18 modules)
- pour une surface comprise entre 35 et 100 m2, il faudra opter pour un tableau de 3 rangées
- Si votre logement dépasse les 100 m2, choisissez plutôt un tableau électrique de 4 rangées voir plus.
Notez également que la norme (NF C 15-100) oblige à laisser 20% des emplacements du tableau libres.

Respect des normes

Nous venons de le voir, la norme actuelle des tableaux électriques est la NF C 15-100. Pour savoir si votre tableau répond bien à cette norme, vérifiez si votre installation électrique comporte un disjoncteur général. Cet "interrupteur" vous permet de couper le courant dans l'ensemble du logement lorsque vous faites des travaux électriques par exemple. Son autre intérêt est de couper l'électricité lorsqu'il détecte un problème (surtension, court-circuit ou problème sur le réseau).
L'autre point à vérifier est la présence de disjoncteurs divisionnaires. Ce dernier fonctionne comme le "général" à la différence qu'il agit sur un équipement ou un circuit électrique en particulier (d'où l'importance de bien identifier les appareillages dépendant de tel ou tel disjoncteur divisionnaire ou secondaire.
La localisation du tableau électrique est l'autre aspect important de cette norme. Le tableau doit être situé dans l'espace technique du logement et respecter plusieurs caractéristiques que vous trouverez sous ce lien.

Le changer soi-même ?

Si vous êtes un fin bricoleur et que vous avez quelques connaissances en matière d'électricité, rien ne vous empêche de le changer vous-même. Il est quand même recommandé de passer par une entreprise spécialisée notamment pour des raisons de sécurité et de conformité. Le prix du service dépendra de la zone géographique, de l'ampleur des travaux et du matériel choisi.
Par ailleurs, un professionnel saura vous conseiller en amont des travaux sur des points qui auraient pu vous échapper tels que :
- l'éventuelle nécessité de déplacer le tableau existant
- le remplacement ou uniquement l'aménagement du tableau (ajout de "rangée")
- l'achat de tel appareil plutôt qu'un autre 
- le respect des normes
- les économies réalisées par l'opération (contacteur heures creuses et délesteur électrique)
- les garanties et le service après-vente
...

N'hésitez pas à demander un devis en détaillant votre besoin !

Lire la suite

Misterbricolo souhaite aménager les combles de sa maison ...

12 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

Aménagement des combles
L'aménagement des combles n'est pas une mince affaire et mérite que l’on se pose un moment avant de se lancer.

En ai-je réellement besoin ?, pour qui ?, pour quoi faire ? quels en sont les coûts ? les aides éventuelles ? mon habitation sera-t-elle valorisée au-delà de mon investissement ?
Ce n'est qu'après avoir répondu à toutes ces questions, sans oublier de regarder de près les offres de crédits en ligne ainsi que les aides et autres simulateurs proposés sur la toile, que Misterbricolo s'est décidé à franchir le pas.

Mes combles sont-elles aménageables ?

Les combles doivent répondre à des caractéristiques précises notamment de hauteur sous plafond (plus de 1,80 m), une pente de toit supérieure à 35% et une configuration de charpente dite "traditionnelle". Si vos combles ne répondent pas à ces 3 critères, elles sont appelées combles perdues ou non aménageables ou combles visitables. Sachez cependant qu'il reste possible de les aménager mais les travaux seront bien plus importants et onéreux (modification de la charpente et mise en place d'un plancher porteur et de son isolation).

Pourquoi isoler ses combles ?

Si l'idée d'une pièce supplémentaire est séduisante voir déterminante dans le cas d'une famille qui s'agrandit, la plupart des propriétaires isolent leurs combles pour mieux isoler leur maison. La toiture est en effet la principale source de déperdition de chaleur (jusqu'à 30%). Ces travaux réduiront d'autant votre facture de chauffage.

Procédure d'isolation des combles aménageables

L'isolant est généralement conditionné sous la forme de panneaux ou de rouleaux. La pose d'une membrane d'étanchéité ainsi que d'un pare-vapeur est conseillée pour minimiser l'humidité. Cette isolation peut se faire par l'intérieur ou extérieur (opération dite de "sarking")

Combien cela coûte-t-il ?

Pour l'isolation des combles perdus, compteur entre 20 et 60 euros le M2 contre 40 à 70 / M2 pour l'isolation de vos combles aménageables. L'isolation par l'extérieur est plus onéreuse (compter 100 euros le M2). Ces tarifs dépendent également de l'isolant thermique choisi. Compter :

- 6 à 14 euros pour la laine de verre
- 7 à 22 euros pour la laine de roche
- 20 à 40 euros pour la ouate de cellulose
- 25 à 36 euros pour la laine de chanvre
- 35 à 40 euros pour la fibre de bois
- 56 à 65 euros pour le polyuréthane
- 80 à 90 euros pour le liège

Quelles sont les aides ?

Elles sont nombreuses et le plus simple est de vous rendre sur le site MaPrimeRénov, dispositif gouvernemental mis en place dans le cadre du programme de rénovation énergétique. Cette aide est calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique obtenu grâce aux travaux.

Le crédit d'impôt

L'isolation des combles donne également le droit à des aides au financement dont le CITE. Cette réduction d'impôts concerne les propriétaires mais également les locataires et occupants à titre gratuit en France.

Un taux de TVA à 5,5%

Ce taux concerne tous les travaux qui améliorent l'efficacité énergétique d'un logement (maison ou appartement). Ce dernier doit avoir été construit il y a plus de 2 ans et peut être votre résidence principale ou secondaire.

La prime énergie

La prime énergie dite aussi Coup de pouce économies d'énergie permet de payer des dépenses pour le remplacement d'un chauffage ou faire des travaux d'isolation. Cette prime peut être demandée jusqu'au 31 décembre 2021. L'installation du nouvel équipement doit être réalisée par un professionnel reconnu garant environnement (RGE). Cette prime est cumulable, sous certaines conditions, avec d'autres aides. Les travaux d'isolation de toiture font partie des opérations éligibles à la prime énergie.

Alors ? prêts à isoler vos combles ?

Lire la suite

Comment bien choisir son matelas ?  Petit guide

12 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils achats

Choisir son matelas
Bien choisir son matelas : une affaire de goût avant tout

Vous souhaitez changer de literie. Mais comment bien choisir son matelas ? Les critères de sélection sont si nombreux que vous vous perdez et ne savez plus ce qu’il faut privilégier. Garant d’une nuit de sommeil réparatrice, le matelas est pourtant essentiel à la santé du dos et de l’esprit. Soyez tranquille, si les nombreux critères de sélection peuvent vous affoler, bien choisir son matelas pour bien dormir n’est pas si compliqué. Petit tour d’horizon sur les éléments à prendre en compte pour choisir un matelas adapté à ses besoins.

Avant toute considération technique, le choix du matelas est d’abord très personnel. La morphologie, les habitudes de sommeil et le ressenti sont propres à chacun. Le soutien et la fermeté du matelas varient donc en fonction du profil. L’essentiel étant qu’il allie confort et bon maintien de la colonne vertébrale. Il est donc indispensable de faire des tests avant de définir quel matelas choisir. N’oubliez pas après de le protéger avec une housse anti punaise de lit pour vous garantir une nuit parfaitement paisible.

Sélectionner un matelas : soutien versus morphologie

Le soutien qu’offre un matelas est essentiel pour la qualité du sommeil. Il est principalement déterminé par la technologie de suspension qui compose le cœur de votre matelas et variera en fonction de la morphologie du dormeur. Il est important de choisir un matelas ni trop mou ni trop dur, qui maintient convenablement votre colonne vertébrale. Quelle que soit votre position, votre corps ne doit pas s’enfoncer totalement et votre colonne doit rester bien alignée.

Quel garnissage choisir pour son matelas ?

Le garnissage conditionne l’accueil, le confort que vous ressentez lorsque vous vous allongez : moelleux et cocooning ou ferme, voire très ferme. Il peut être synthétique ou naturel. Si vous transpirez beaucoup la nuit, préférez les matières naturelles qui laisseront respirer votre matelas et permettront à la température de votre corps de mieux se réguler. C’est également un bon choix pour éviter la présence de punaises de lit qui sont fortement attirées par la chaleur du corps humain. 

La ventilation : un critère de choix à ne pas négliger

La technologie de suspension et le garnissage qui compose un matelas lui confèrent une ventilation plus ou moins bonne. Or, chacun de nous transpire la nuit. Il est donc nécessaire que votre matelas soit bien aéré pour préserver sa bonne hygiène (pas de moisissure, moins d’acariens responsables des allergies) et sa durée de vie. Pour un usage quotidien, mieux vaut donc choisir un matelas à ressorts ou en latex avec garnissage naturel qui offrent une excellente ventilation.

Bien choisir son matelas pour bien dormir : l’indépendance de couchage

Dormir à deux n’est malheureusement pas toujours de tout repos. Et pour cause, les secousses ressenties au moindre mouvement du conjoint favorisent grandement les réveils nocturnes. Quel matelas choisir alors pour bien dormir ? Privilégiez donc ceux qui offrent une bonne indépendance de couchage. Vous ne ressentirez plus les mouvements de votre conjoint et dormirez à poings fermés.

La taille du matelas : un confort supplémentaire

La taille du matelas est devenue un critère de choix incontournable. C’est pourquoi les fabricants proposent aujourd’hui des dimensions diverses et variées. Choisir la bonne taille de matelas, c’est aussi penser l’espace en termes de liberté de mouvement et d’indépendance de couchage. Là encore, votre choix dépendra de la morphologie de chacun et de vos habitudes de sommeil.

Quelle technologie de suspension pour quelle nuit ?

De nouvelles technologies de suspension envahissent régulièrement le marché. À ressorts, en mousse, à mémoire de forme ou encore en latex, le choix est large. Alors, comment choisir la technologie de son matelas ? Sachez que de la technologie utilisée va dépendre le soutien du matelas, mais aussi sa ventilation, son prix, sa durabilité et sa résistance dans le temps. Quelques précisions à ce sujet :

Choisir un matelas à ressorts

Il existe essentiellement deux catégories de ressorts : ensachés et multispires. Dans les deux cas, les matelas sont fermes, robustes et bien aérés. Toutefois, les ressorts ensachés réagissent individuellement aux mouvements du corps. Les secousses sont alors nettement moins ressenties que dans le cas des ressorts multispires. Faire le choix d’un matelas à ressorts ensachés, c’est donc vous garantir une bonne indépendance de couchage, idéale si votre conjoint bouge beaucoup.

Choisir un matelas en mousse

Deux types de mousse dominent le marché : le polyéther et le polyuréthane. L’avantage de la mousse est que son coût est relativement faible. Malheureusement, elle offre peu d’aération et sa durée de vie est relativement courte. La première est à faible densité et se tasse rapidement. Elle convient donc mieux si vous cherchez un matelas pour enfant ou encore pour un couchage occasionnel. La seconde est toutefois plus ferme, plus tonique et résiste un peu plus au temps. Elle convient mieux à un usage quotidien.

Choisir un matelas en latex

Le latex est très appréciable et apprécié. Il peut être synthétique, issu du pétrole, ou naturel, extrait de l’hévéa. Il offre une élasticité qui permet au matelas d’épouser la forme du corps. Il permet également une bonne ventilation de la suspension et est donc peu favorable aux acariens et idéal pour les personnes allergiques. Néanmoins, les matelas sont relativement lourds. Choisir son matelas en latex suppose donc aussi de le choisir avec poignées pour en faciliter le déplacement.

Choisir un matelas à mémoire de forme

Composée d’une couche de mousse viscoélastique, la mémoire de forme réagit à la chaleur pour s’adapter à la morphologie du corps. Elle est également sensible à la température de la pièce et deviendra alors plus ou moins dure. Elle n’offre pas une très bonne aération et peut avoir tendance à tenir chaud. C’est le haut de gamme de la literie mousse. Opter pour un matelas à mémoire de forme vous coûtera donc un peu plus cher.

Choisir un matelas en toute sérénité

Vous voilà rassuré. Choisir un matelas adapté à vos besoins ne vous pose maintenant plus de problème. Un dernier conseil toutefois : un même matelas ne convient pas toujours aux deux membres du couple. Pourquoi alors ne pas opter pour deux matelas 1 place ?

Lire la suite

Misterbricolo s'interroge sur le prix d'un ravalement de façade ...

11 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Dans la plupart des communes, le ravalement de façade doit être effectué obligatoirement tous les 10 ans. Ces travaux ont pour but la préservation de l’intégrité et de la qualité des murs de votre maison, mais aussi d'éviter les risques d'infiltration d'eau par la façade. De quoi dépend le prix d'un ravalement de façade ? Quel est le budget à prévoir pour le ravalement de façade de votre maison ? C'est ce que nous allons examiner dans cet article.

Le rôle d'un ravalement de façade de maison

On entend souvent le terme de ravalement de façade. Mais il est fréquent de ne pas savoir en quoi consiste exactement le ravalement d'une façade, ou de confondre ce terme avec un simple nettoyage de façade.

Pourquoi ravaler une façade ?

Le ravalement d'une façade consiste à rénover intégralement une façade, pour assurer à la fois son esthétisme et son rôle de protection de la maison. Vous pouvez entamer des travaux de ravalement de façade pour différentes raisons bien précises :

  • Améliorer l’esthétique de votre habitation: au fil du temps, les murs extérieurs de votre habitat changent d’apparence à cause des intempéries, de l’usure et de la pollution. Des fissures, des salissures, de la mousse et d’autres imperfections peuvent apparaitre. Parfois même, des infiltrations d’eau ont lieu, ce qui peut rapidement détériorer une maison. Vous pouvez résoudre ces défauts en effectuant un ravalement de façade.
  • Améliorer les performances de votre habitation: ces travaux peuvent aussi avoir pour but l’amélioration de l’isolation thermique, par exemple grâce à l’isolation par l’extérieur. Pour ce faire, vous posez des isolants sur les murs extérieurs puis vous les cachez sous un bardage de façade.
  • Respecter la loi relative au ravalement de façade : vous devez considérer la législation sur le ravalement. Les règlements peuvent changer d’une commune à une autre. Depuis 2017, il est obligatoire de réaliser des travaux d'isolation thermique, en même temps que son ravalement de façade.
  • Améliorer l’aspect extérieur de votre habitation : le ravalement de façade donne un coup de jeune à votre maison et la rend plus agréable à regarder. En cas de vente, un aspect extérieur bien entretenu rend un bien plus attractif aux yeux d’un acheteur. Cela suppose qu’il n’aura pas à effectuer des travaux dans les prochaines années.

Dans la loi, le ravalement d'une façade est obligatoire tous les 10 ans. Cette fréquence n'est pas nécessairement respectée, mais votre commune peut vous contraindre à ravaler une façade si votre façade est abîmée ou en mauvais état.

Les avantages de ravaler une façade de maison

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo se raccorde au tout-à-l'égout ...

9 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils construction

L'assainissement collectif des eaux usées est obligatoire. Avant de vous lancer dans le raccordement au tout à l'égout, découvrez quelles sont les contraintes, mais aussi le prix de ce dispositif !

Quelles obligations avez-vous concernant le raccordement au tout à l'égout ?
La démarche de raccordement au tout-à-l'égout est obligatoire dès lors que votre habitation fait partie d'une zone collective d'assainissement. Vous pourrez trouver cette information à la mairie de la commune d'habitation et sur le document de zonage d'assainissement. Si votre habitation est neuve, le raccordement doit être fait directement lors des travaux. Si votre logement n'est pas récent et qu'il n'est pas relié, le raccordement doit être réalisé dans les deux ans après la mise en service du réseau collectif. Si vous ne vous raccordez pas dans les délais, vous pouvez être soumis à une amende avec majoration.

Comment se raccorder ?
Vous devez obtenir une autorisation de votre commune avant de vous lancer dans des travaux. En effet, certaines communes désignent les artisans aptes à intervenir sur le réseau public. Trois possibilités en fonction de votre commune : votre choix de l'entreprise qui devra faire les démarches administratives auprès de la mairie ; un choix parmi une sélection d'entreprises avec agrément ; une entreprise imposée par la mairie. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune pour ne pas vous engager dans des démarches inutiles. Les différences entre fosse septique et tout-à-l'égout
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo répare son mut abîmé par l'humidité...

4 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils entretien

Odeurs, sensation de froid, problèmes respiratoires… une humidité excessive à l’intérieur d’une habitation peut s’avérer aussi désagréable que dangereuse pour les occupants. Pour ce qui est des matériaux, le constat n’est pas plus brillant. Cloques, moisissures, bois rongé…, les symptômes sont nombreux.

Sécher, nettoyer et traiter
Dans la plupart des cas, c’est tout simplement une histoire de ventilation défaillante ou d’infiltration d’eau. Dans cette habitation, l’encadrement de la porte d’entrée est moisi et la peinture de certains murs cloque sévèrement. Ici, pas de remontées capillaires, mais une colonne d’eaux-vannes encastrée dont la liaison avec la maçonnerie – fortement dégradée – offre un passage aux infiltrations.
 

Pallier le retour de l’humidité

Après avoir réparé l’origine des infiltrations, la première étape du traitement consiste à ventiler le logement pour évacuer l’humidité vers l’extérieur. À cela, peut s’ajouter un déshumidificateur qui fonctionne jour et nuit. Dans le même temps, toutes les parties endommagées sont grattées et nettoyées en profondeur. Puis un traitement adapté est appliqué avant enduisage et peinture. Même après traitement, il est probable que l’humidité soit encore présente dans les murs. Il faut donc « forcer » la circulation de l’air en équipant les fenêtres de grilles de ventilation, vérifier que l’espace entre les portes et le revêtement de sol affiche au minimum 1 cm et installer des bouches d’extraction ou une VMC dans les pièces humides.

1. Lutter contre l'humidité : l'état des lieux

1. Lutter contre l'humidité : l'état des lieux
Commencer par ventiler la maison En complément, placer un déshumidificateur en prenant soin de vider le réservoir régulièrement.
Pour connaître le taux d’humidité, utiliser un humidimètre. Il  donne une valeur qui interprète le taux d’humidité relative de l’air et du matériau (sec, limite, trop humide).

Lire la suite de l'article
Lire la suite

Misterbricolo isole une fenêtre ancienne ...

2 Mars 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #isolation

Misterbricolo n'a pas vraiment envie de changer cette ancienne fenêtre mais il doit en améliorer l'isolation ... alors que faire ...

Pourquoi isoler une fenêtre ancienne ?
Une fenêtre ancienne peut causer jusqu’à 10 ou 15 % de perte de chaleur à la maison. Cela oblige d’utiliser le chauffage plus longtemps dans l’année. Et en été, à l’inverse, il faut pousser un peu le climatiseur pour avoir de l’air frais. Cela augmente à coup sûr la consommation d’électricité et le montant des factures. L’isolation s’avère alors indispensable pour réaliser des économies énergétiques. Pensez à faire d’une pierre deux coups et à opter pour une isolation thermique et acoustique en même temps.

Isolation d’une fenêtre ancienne sans la changer
Il est facile d’isoler une fenêtre ancienne en optant pour les deux options suivantes :
- Le calfeutrage
C’est la méthode parfaite pour éviter les déperditions thermiques et prolonger la durée de vie de vos fenêtres. L’intervention se fait généralement par la pose d’un joint au niveau de la feuillure. Une bande de démoulage et un pistolet sont indispensables pour bien appliquer le joint. Cette intervention ne prendra pas beaucoup de temps si elle est réalisée par un professionnel.
- Le survitrage
Le survitrage permet d’isoler efficacement une fenêtre ancienne, que ce soit sur le plan thermique ou acoustique. L’intervention consiste à appliquer une vitre supplémentaire sur la fenêtre. Un survitrage de 6 mm d’épaisseur suffit pour améliorer l’isolation thermique de la menuiserie. Le survitrage prévient même l’apparition de pont thermique depuis la fenêtre. Il est, là aussi, recommandé de se tourner vers un professionnel qualifié pour assurer la qualité de l’isolation.

Isolation de fenêtre : quel matériau choisir ?
Lire la suite de l'article

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>