Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !
Articles récents

Misterbricolo n'est pas très copain avec la rouille sur sa belle peinture

20 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

Taches rouge brun apparaissant à la surface de la peinture.

CAUSES POSSIBLES:
• Clous en acier non galvanisé ayant commencé à rouiller, provoquant une tache de rouille à la surface du film de peinture.

• Têtes de clou en acier non galvanisé qui n'ont pas été chassées et enduites.

• Têtes de clou galvanisées ayant commencé à rouiller après un ponçage ou un vieillissement prolongé.

SOLUTION:
• Lorsque des clous non galvanisés ont été utilisés pour fixer les matériaux à peindre, il est préférable de chasser les têtes de clou et de les recouvrir d'un mastic acrylique ou acrylique siliconé de bonne qualité. Appliquer un primaire sur les clous avant peinture avec une peinture émulsion de qualité. Pour repeindre des surfaces extérieures où des têtes de clou ont rouillé, lessiver les taches de rouille, poncer les têtes de clous, puis procéder comme ci-dessus.

Lire la suite

Misterbricolo ne cloque pas. Sa peinture non plus

20 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

Bulles soulevant la couche de peinture de la surface sous-jacente, résultant d'une perte d'adhérence localisée.

CAUSES POSSIBLES:
• Application d'une peinture au soleil, ou sur une surface chaude.

• Application d'une peinture à l'huile ou glycéro sur une surface humide ou mouillée.

• L'humidité provenant des murs (se produit moins avec les peintures émulsion qu'avec les peintures glycéro).

• Exposition à l'humidité, à la pluie ou à la rosée d'une peinture émulsion fraîchement appliquée.

SOLUTION:
• Si les cloques se situent au niveau du substrat : supprimez la source d'humidité. Réparez les joints d'étanchéité endommagés ou défaillants; envisagez l'installation d'aérations, de ventilations. Eliminez les cloques (cf. ci-dessous).

• Si les cloques se situent entre deux couches de peinture, enlevez-les en grattant. Poncez. Dans le cas d'un support bois, appliquez une sous-couche s'il a été remis à nu. Appliquez enfin une peinture émulsion extérieure de qualité.

Lire la suite

Misterbricolo est un chasseur d'écaille de peinture

20 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

Ecaillage du film de peinture dû à une mauvaise adhérence. S'il y a plusieurs couches de peinture, l'écaillage peut concerner une ou plusieurs couches.

CAUSES POSSIBLES:
• Infiltration d'humidité au travers de joints non étanches, de mastics abîmés ; présence de fuites en toiture ou au niveau des murs.

• Humidité excessive s'échappant au travers des murs extérieurs (plus spécifique dans le cas d'utilisation d'une peinture à l'huile).

• Préparation de surface insuffisante.

• Utilisation d'une peinture de mauvaise qualité.

• Application d'une peinture à l'huile sur une surface humide.

• Cloquage prématuré de la peinture (cf. Cloquage).

SOLUTION:
• Détecter et supprimer la source d'humidité. Préparer la surface en éliminant toute peinture écaillée à l'aide d'un grattoir ou d'une brosse métallique, poncer les arêtes vives et appliquer une sous-couche adaptée. Repeindre avec une peinture pur acrylique extérieure de qualité supérieure, pour une meilleure adhérence et résistance à l'eau.

Lire la suite

Misterbricolo vous confie ses secrets sur la peinture

20 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

Misterbricolo n'aime pas la moisissure ...

Taches noires, grises ou brunes de champignons à la surface de la peinture ou du joint.

CAUSES POSSIBLES:

• Se forme le plus souvent aux endroits humides et peu ensoleillés (murs exposés au nord, dessous d'auvents).

• Utilisation d'une peinture de qualité inférieure, ayant une quantité de biocide insuffisante.

• L'absence de sous-couche sur du bois nu avant l'application de peinture.

• Application de peinture sur un substrat ou un revêtement dont les moisissures n'ont pas été éliminées.

SOLUTION:
• Pour distinguer la moisissure de la saleté, appliquer quelques gouttes d'eau de Javel sur la zone atteinte; si la tache disparaît, il s'agit probablement de moisissure. Pour l'éliminer laver toute la surface contaminée avec une solution diluée d'eau de Javel (un quart pour trois quarts d'eau); laisser agir pendant 20 minutes, en retraitant au fur et à mesure que la solution sèche. Porter des lunettes de sécurité et des gants en caoutchouc. Lessiver et rincer la surface. Appliquer une sous-couche émulsion pour extérieur, puis une peinture de finition extérieure haut de gamme mate, satinée, semi-brillante ou brillante, selon l'aspect souhaité.

Lire la suite

Misterbricolo aime à cultiver son jardin

17 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Jardin

En octobre, Misterbricolo aime rouler sa pelouse, planter ses bulbes et récolter les cucurbitacées

  • - Epandre des granulés contre les limaces et escargots si le temps est doux.
  • - Débroussailler chimiquement les zones délaissées et envahies de mauvaises herbes coriaces. Attaquées en pleine végétation, elles seront plus sûrement éradiquées.
  • - Préparez les protections des plantes sensibles au froid
  • - Arroser les jeunes plantations
  • - Labourer, bêcher les emplacements libres.
  • - Labourez les parcelles non cultivées et les massifs à planter tant que la terre est encore chaude. Épandez en surface les amendements nécessaires avant de procéder au bêchage (chaux, matière organique, engrais de fond...)
  • - Récolter les feuilles mortes pour en faire du compost
  • - Labourer les massifs libres en apportant de la fumure organique et de l'engrais de fond
  • - Arrachez les plantes annuelles défleuries puis préparez les massifs à accueillir des bulbes de printemps et / ou des bisannuelles : bêchage avec incorporation de matière organique et engrais de fond, nivelage à la griffe ou au râteau
  • - Mettez en place les plantes bisannuelles (pensées, pâquerettes, myosotis...) et les bulbes de printemps mais aussi garnissez les massifs de potées de chrysanthèmes d'automne ou de bruyères.
  • - Plantez sans tarder les pivoines, le muguet et autres vivaces achetées à racines nues
  • - N'oubliez pas de récolter les cucurbitacées (potirons, pâtissons, courges...), les "bulbes" de fenouil et les dernières tomates et les piments et faites les mûrir à l'abri, au soleil (derrière une fenêtre, dans la serre ou la véranda).
  • - Bouturez les petits fruits (cassissier, groseilliers, framboisiers)
  • - Plantez des bulbeuses de printemps (tulipes, narcisses, jacinthes, muscaris...) dans les pots, bacs et jardinières.
  • - Les bulbeuses à floraison printanière se plantent actuellement (tulipes, narcisses, jacinthes, scilles, ails d'ornement...). Il en est de même pour les lis et les splendides érémurus.
  • - Bouturez les rosiers
  • - Le mois est propice aux plantations de grimpantes livrées en motte, en pots ou en conteneurs et tout particulièrement des lierres grimpants
  • - Offrez-vous une pelouse fleurie en plantant, en nappes denses et irrégulières, des bulbeuses à floraison printanière (crocus, fritillaires, perce-neige, narcisses...)au pied des arbres ou dans les parties plus sauvages. Employez pour ce faire un plantoir "à bulbes" muni d'un long manche.

  • Source : la meilleure !
Lire la suite

Misterbricolo fabrique et applique lui même sa peinture naturelle

16 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

Vous pouvez tenter l'aventure et fabriquer vous-même vos peintures écologiques. Ainsi, pour faire une peinture à la caséine, dissolvez 15 grammes de borax dans une demie tasse d'eau, ajoutez 250 grammes de fromage blanc maigre et laissez reposer une heure. Préparez une bouillie à base de craie en poudre et d'eau. Ajoutez-y des pigments, et laissez à nouveau reposer une heure. Ensuite mélangez la bouillie colorée à la même quantité de fromage blanc et de borax. C'est prêt ! Pour appliquer la peinture à la caséine, vous pouvez utiliser la brosse, le pistolet, le rouleau, le pinceau ou l'éponge. Elle est particulièrement recommandée comme couche de fond pour les lasures décoratives et glacis muraux.

Pour fabriquer un badigeon de chaux, mélangez un kilo de chaux aérienne, 10 litres d'eau et 200g de terres colorantes. Attention cependant, la chaux est assez difficile à travailler.
Le badigeon à la chaux ne peut pas être appliqué sur un support en PVC, en métal ou sur une peinture d'aspect brillant. Il doit par ailleurs être appliqué sur un support propre. Il faut bien mélanger le badigeon avant application.
Pour la première couche, ajoutez 5 à 15 % d'eau pour les supports moyennement absorbants et jusqu'à 20% pour les supports très poreux.
Après 24h, vous pourrez passer la deuxième couche. Ajoutez alors jusqu'à 5 % d'eau selon l'effet recherché. Appliquez la première couche verticalement et la seconde horizontalement. Vous pouvez passer le badigeon à la brosse, au pinceau, à l'éponge ou au rouleau en laine de mouton. A vous de jouer !

Source : cyberbricoleur

Lire la suite

Misterbricolo aime la peinture écologique

16 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

Même pour votre décoration d'intérieur, il est possible d'utiliser des peintures écologiques. Il en existe différentes sortes sur le marché, ayant toutes pour particularité d'être meilleures pour l'environnement et pour la santé que les peintures chimiques. Tour d'horizon des différentes peintures naturelles...

La peinture écologique doit avoir bénéficié d'une fabrication non dommageable pour l'environnement et être inoffensive pour la santé. Pour autant, les peintures chimiques ne sont pas toutes dangereuses. Cependant il existe des doutes sur leur neutralité, ce qui n'est pas le cas des peintures naturelles. Ces dernières se distinguent de leurs consoeurs chimiques essentiellement par le liant qui les compose. Le liant a pour mission de regrouper les différents constituants et de favoriser l'accrochage. Il s'agit souvent d'huile de lin pour les peintures naturelles ou d'autres huiles végétales (lin, romarin, lavande...), de cires d'abeilles, de résines naturelles (pin), de caséine, ou de craie, alors que les peintures chimiques voient entrer dans leur composition du polyuréthane, plus toxique. De même, leurs solvants sont réputés mauvais pour la santé (benzène, toluène, white spirit), tandis que les solvants des peintures naturelles ne le sont pas (eau, essence de térébenthine). Enfin, les peintures écologiques ne perdent pas en qualité par rapport à leurs homologues de synthèse, au contraire ! Leur pouvoir de pénétration (grâce à l'huile de lin notamment) dans le support est plus important. Elles sont perméables à la vapeur d'eau, donc elles "respirent". Elles ne sont pas électrostatiques et elles ont une durée de vie et de vieillissement excellents.

Les différentes peintures naturelles
Pour reconnaître une véritable peinture écologique, les labels restent de bons repères même s'ils ne prennent pas en compte toutes les substances toxiques. L'écolabel européen par exemple limite "la teneur en composés organiques volatils (COV), la teneur en hydrocarbures aromatiques volatils et la teneur en pigments blancs". Il interdit également l'utilisation des métaux lourds. La peinture à la caséine est aussi appelée "peinture au lait" car la caséine est une substance naturelle issue de fromages blancs et de petit lait. Elle contient surtout du calcium et de l'acide phosphorique. C'est une sorte de "gouache médiévale". La peinture à l'argile est une peinture qui régule l'hygrométrie de l'air et qui est perméable à la vapeur d'eau. Elle est antistatique. La peinture à la chaux est un terme générique qui recouvre différentes applications en fonction de la concentration en chaux. Le plus courant pour peindre des murs intérieurs est le badigeon (un volume de chaux pour deux volumes d'eau). L'eau forte (un volume de chaux pour 5 volumes d'eau) quant à elle permet de réaliser des effets de transparence et des finitions colorées. Quant à leurs prix, il est équivalent à une peinture chimique de haute qualité...

Source : cyberbricoleur

Lire la suite

Misterbricolo est le roi du changement de carreaux (3/3)

15 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

Le temps a fait son oeuvre. Le ciment-joint entre vos carreaux s'est abîmé ou décoloré. Vous avez beau frotter, rien n'y fait. Vos joints naguère si blancs restent tachés. Voici comment leur redonner une seconde jeunesse...

Il vous faut...

• Un grattoir,
• Un seau,
• Une petite truelle,
• Une éponge,
• Des chiffons propres,
• Du ciment-joint,
• De l'eau.
• Une bassine.

Comment procéder ?
  1. Eliminez le ciment-joint abîmé sur une bonne épaisseur avec le grattoir (attention à ne pas rayer les carreaux). Pour ne pas en oublier, commencez par faire tous les joints horizontaux avant de faire les joints verticaux.
  2. Passez ensuite à un autre mur.
  3. Préparez le nouveau ciment-joint en suivant les indications du fabricant.
  4. Appliquez-le ensuite avec la truelle en faisant bien pénétrer pour éviter toute bulle d'air (Cette opération peut se faire plus simplement avec une éponge).
  5. Etalez avec une taloche ou une éponge humide en procédant avec méthode : travaillez sur un mètre carré de surface, puis passez au mètre carré suivant, mais ne traînez pas, le ciment-joint sèche rapidement. Il doit affleurer la surface des carreaux.
  6. Lorsque le séchage du ciment-joint aura commencé, enlevez l'excédent avec un chiffon ou une éponge humide.
  7. Laissez sécher parfaitement (voir les indications données par le fabricant) et nettoyez le carrelage avec un chiffon doux, bien sec pour éliminer le dépôt poudreux.

Merci à Bricoler Facile

Lire la suite

Misterbricolo est le roi du changement de carreaux (2/3)

15 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

C'est la dernière opération de la pose des carreaux. Elle leur garantira une parfaite résistance au temps et à l'humidité...
Il vous faut...

• Une bassine,
• De l'eau,
• Une éponge,
• Des chiffons propres,
• Du ciment-joint,
• Un seau,
• Une taloche,
• Une petite truelle.

Avant de commencer ?

Attendez 48 heures après avoir terminé la pose des carreaux pour jointoyer : la colle doit être totalement sèche avant que vous n'appliquiez le ciment-joint. Les ciments joints sont disponibles en poudre, à mélanger avec de l'eau ou prêts à l'emploi. Préférez ces derniers pour leur facilité d'emploi. La marche à suivre est simple, mais vous devez impérativement respecter les délais.

Comment procéder ?
  1. Passez une serpillière sur vos carreaux.
  2. Préparez le ciment-joint en suivant les indications du fabricant.
  3. Appliquez-le ensuite avec la truelle en faisant bien pénétrer pour éviter toute bulle d'air. (Cette opération peut se faire plus simplement avec une éponge).
  4. Etalez avec une taloche ou une éponge humide en procédant avec méthode : travaillez sur un mètre carré de surface, puis passez au mètre carré suivant, mais ne traînez pas, le ciment-joint sèche rapidement...Il doit affleurer la surface des carreaux.
  5. Pensez à vérifier minutieusement le résultat de vos travaux. Si des fissures sont apparues, appliquez un petit peu de ciment-joint avec le doigt et retirez le surplus.
  6. Lorsque le séchage du ciment-joint aura commencé, enlevez l'excédent avec un chiffon ou une éponge humide (attention à ne pas en retirer des interstices entre les carreaux).
  7. Laissez sécher parfaitement (voir les indications données par le fabricant) et nettoyez le carrelage avec un chiffon doux, bien sec pour éliminer le dépôt poudreux.
Lire la suite

Misterbricolo est le roi du changement de carreaux (1/3)

15 Octobre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

Votre carrelage s'est abîmé avec le temps et il vous faut maintenant changer quelques carreaux ? Ne vous inquiétez pas, l'opération est loin d'être délicate...
Il vous faut...

• Une paire de lunettes de protection,
• Des cales d'écartement (ou croisillons),
• Des chiffons propres,
• Du ciment-joint,
• Un ciseau de maçon,
• Un (des) carreau(x),
• De la colle,
• Un couteau,
• Une éponge,
• Un foret béton carrelage,
• Des gants épais,
• Un grattoir,
• Un marteau,
• Une perceuse électrique,
• Une spatule crantée,
• Un seau,
• Une taloche de plâtrier.

Avant de commencer

Il vous reste des carreaux identiques
Si quand vous avez fait votre carrelage, vous avez eu le réflexe d'acheter plus de carreaux que nécessaire, il n'y a pas de problème. Il suffit de remplacer le carreau abîmé.

Vous n'en avez plus
Dans le cas contraire, la seule solution est d'acheter des carreaux qui ressemblent le plus possible à l'existant. Vous pouvez aussi profiter de cette occasion pour intégrer à votre carrelage de nouveaux motifs. Il vous faudra alors retirer plusieurs carreaux, uniformément répartis sur votre mur, que vous remplacerez.

Comment procéder ?
  1. Pour ces opérations, équipez-vous de gants épais et de lunettes de protection.
  2. Eliminez le ciment-joint autour du carreau abîmé avec le grattoir en prenant soin de ne pas rayer les autres carreaux.
  3. Percez plusieurs trous au centre du carreau avec une perceuse équipée d'un foret à carrelage.
  4. Avec un marteau et un couteau de maçon, dégagez le centre du carreau ainsi fragilisé.
  5. Enlevez le reste du carreau, du centre vers l'extérieur. Attention à ne pas rayer ou endommager les autres carreaux.
  6. Grattez la surface dégagée avec un ciseau à bois pour enlever les restes de colle.
  7. Encollez maintenant l'envers du carreau de remplacement avec la spatule crantée.
  8. Positionnez-le à la place de l'ancien.
  9. Placez des cales d'écartement aux angles (vous les retirerez au bout d'une demie heure).
  10. Mettez-le à niveau à l'aide du maillet en caoutchouc. Intercalez un tasseau de bois pour ne pas casser le carreau.
  11. Attendez 48 heures avant de jointoyer. " Jointurer un carrelage ...voir post suivant... 2/3
  12. Vous pouvez aussi profiter de cette occasion pour rénover les joints (voir post suivant 3/3).
Lire la suite