Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo recupère son eau de pluie avec une petite soucoupe...

28 Juin 2008 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Jardin

Oui Misterbricolo a le cerveau d'une crevette mais il sait quoi faire de ses week end pluvieux...
Cela dit, la découverte de
VivremaMaison.com a "légèrement" modifié sa manière de procéder et la petite soucoupe ne sert plus aujourd'hui qu'à récupérer l'eau de pluie qu se trouve ... sous son géranium...

La prise de conscience collective de la fragilité de la terre, des modifications des équilibres terrestres font de l’élément « eau » une source épuisable. Chaque été, les nappes phréatiques de certaines régions sont asséchées. Les sécheresses fréquentes font de l’eau une ressource précieuse. Son coût en constante augmentation renforce l’idée de la préserver.

En 2005, une proposition de loi a été déposée pour mettre à disposition des moyens et des équipements dans l’objectif de récupérer les eaux de pluie.Ainsi, des « mesures incitatives pour la récupération et la réutilisation des eaux pluviales » pourraient être mises en place dans le but d’économiser l’eau potable et de préserver les ressources.

La règlementation française sur l’usage de l’eau de pluie est la suivante :

Article 641 du Code Civil : « Tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son propre fond (toit, terrain,…etc). En conséquence, chaque propriétaire peut récupérer et stocker l’eau de pluie dans des réservoirs et l’utiliser comme il le souhaite pour son usage domestique.»

Pour nos voisins européens, la législation favorise fortement ce genre d’installation dans le but :
- de réduire la demande en eau traitée et de freiner le réseau de distribution d’eau.
- de diminuer le volume des débits des eaux pluviales dans les réseaux d’égouts pluviaux.

Il n’existe pas en France de règlementation précise sur les installations mais différents procédés techniques existent et s’adaptent facilement aux équipements et à l’environnement de la maison.

L’utilisation de l’eau de pluie peut être utile à différents niveaux de la maison :
- sanitaires
- arrosage du jardin
- lave-linge
- lave-vaisselle…
L’eau de pluie est très peu calcaire (3 fois moins environ qu’une eau de distribution). De plus, une simple vanne permet de faire basculer l’eau de la réserve dans le réseau de la maison.


Techniquement, on distingue les cuves en béton et les cuves en polyéthylène. Selon les besoins et les budgets que vous êtes prêt à consacrer à ces systèmes, vous choisirez soit la cuve en béton soit la cuve en polyéthylène.

Le béton neutralise l’acidité de l’eau (nocif pour les canalisations métalliques). Il permet de donner à l’eau un PH quasi neutre et permet également de re-minéraliser l’eau. Les cuves en béton sont enterrées et sont donc protégées de la chaleur, de la lumière (pour éviter le développement d’algues) et du gel.

Des branchements vont raccorder l’extrémité de la cuve aux différents équipements électroménagers de la maison. Au niveau du cheminement, l’écoulement sur le toit nécessite que l’eau soit préservée de tout traitement polluant. Au niveau du récupérateur d’eau, l’eau sale est évacuée à l’égout et l’eau propre, filtrée plusieurs fois avant d’être stockée. L’eau sera filtrée à nouveau avant de basculer vers la maison.

Différents filtres permettront de traiter les métaux lourds et les bactéries (ex : filtration par filtre bactérien ou par osmose inverse) pour améliorer la potabilité.

Sur le plan pratique, une cuve en béton est plus chère et plus délicate à mettre en œuvre.

La cuve en polyéthylène (PE) est légère donc plus facile à installer. Stable et résistante, elle est plus abordable financièrement. L’eau sera un peu plus acide et non minéralisée ; intéressante pour une consommation extérieure autorisant du même coup une installation plus simple.

Quelques chiffres :

- les toilettes : 40 l/jour par personne
- le lave linge : 50 l/jour
- le lave vaisselle : 20 l/jour
- les robinets d’arrosage : 40 l/jour
- la douche : 25 l/jour par personne
Soit pour une famille de 4 personnes, une consommation moyenne de 370 l/jour (= 11 m3/mois).

Dans une région où il peut tomber entre 800 et 900 ml de pluie/an pour une toiture de 150 m 2, on peut espérer écupérer entre 80 000 et 90 000 l /an (80 à 90 m3).

 

NOTE DE LA REDACTION
Si vous installez un système de récupération et de traitement des eaux pluviales entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009, vous avez droit à un crédit d'impôt égal à 25% des dépenses dans la limite de 8000 euros.
Renseignements auprès de l' A.D.E.M.E. ou sur www.vivremamaison.com

Source : vivremamaison.com
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article