ehrwy8nUusDtPWBSQQSF1riAvGjt32xuWhTgH5JmZ0lZBZgAmx2NXsdHp2YxZhzC {Misterbricolo}
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo créé son jardin xérophile (jardin sans eau) ...

4 Novembre 2021 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Le xéropaysagisme est un type de jardinage qui consiste à organiser un environnement fait de plantes qui consomment peu d'eau. Ce terme, qui vient d'un mot de l'ancien grec signifiant sec, a été inventé en 1978 dans le centre d'administration des eaux de la ville de Denver. Depuis cette date, les autorités de la région ont favorisé le xéropaysagisme dans tous les endroits du Colorado où l'eau se fait rare [1] . Les paysagistes qui n'ont jamais tenté de pratiquer ce type de jardinage pensent généralement qu'il ne peut produire que des environnements « de rochers et de cactus », mais vous allez entrevoir les nombreuses possibilités qu'offre cet art qui permet en fait de créer une très grande variété de magnifiques décors.

Planifier son projet de xéropaysagisme

 

- Dessinez un plan de votre jardin ou de l'espace que vous voulez aménager. Indiquez les distances entre les bâtiments, les grillages, les arbres et toutes les structures permanentes. Étiquetez chaque aire spécifique que vous allez créer, comme un espace ouvert ou un parterre de plantes à fleurs, par exemple, même si vous n'avez au départ qu'une vague idée de ce que vous allez faire.

Indiquez sur le plan les zones d'ensoleillement. Le xéropaysagisme consiste à installer à des endroits aux caractéristiques de sècheresse très précises, qui dépendent en grande partie de la quantité de soleil reçue, les plantes les plus appropriées. Pour connaitre les conditions d'ensoleillement dans votre jardin, vous pouvez relever pour des tranches de 4 heures la quantité de rayons solaires que reçoit chaque zone particulière. N'oubliez pas que l'intensité du rayonnement solaire varie tout au long de l'année et notamment d'une saison à une autre. N'utilisez pas des plantes vivaces qui vivent habituellement dans des zones tropicales si vous habitez dans une région où les hivers sont froids et sombres.

  • Un des moyens d'indiquer une zone d'ensoleillement spécifique est de l'entourer de pointillés sur le plan et d'ajouter une note informative. Pour une journée, mentionnez la quantité de soleil en heures que reçoit chaque zone délimitée par des pointillés.
     

Analysez la composition du sol de votre jardin et faites des ajustements en fonction des résultats. Vous pouvez envoyer des échantillons de sol pour analyses à des techniciens travaillant pour le ministère de l'Agriculture ou à une coopérative locale qui dispose des instruments pour les faire. Vous obtiendrez alors une multitude d'informations qui vous permettront de sélectionner les plantes les mieux adaptées au sol de votre jardin et de savoir quand vous devez enrichir la terre. Pour chaque plante, il existe une plage de valeurs de pH, un type de sol et un taux de nutriments qui lui correspondent le mieux. Vous pouvez facilement trouver ce genre d'informations dans l'Internet.

  • Si vous souhaitez augmenter le taux de nutriments dans le sol ou son taux de rétention d'eau, vous pouvez mélanger une épaisseur de 3 à 5 centimètres de compost avec une épaisseur 3 fois supérieure de sol.
  • S'il n'est pas possible d'effectuer l'analyse du sol de votre jardin, choisissez de préférence des plantes de la région, pour lesquelles il n'y a généralement pas besoin d'ajuster le sol.

Lire la suite de l'article

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article