Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Articles avec #hivernage piscine tag

Misterbricolo se prépare à hiverner sa piscine...

6 Octobre 2020 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #hivernage piscine, #Conseils entretien

Comme chaque année, Misterbricolo opte pour un hivernage actif de sa piscine. Système de filtration en marche (durée réduite et programmée pour la nuit), produit d'hivernage, bâche et le tour est joué. Une garantie de retrouver au mois d'avil/mai, une eau propre et une piscine "prêt à l'usage".

Comment fonctionne l'hivernage d'une piscine ?

L’hivernage de votre piscine est un passage obligé à chaque saison froide. La première fois, il est normal d’avoir des interrogations sur la marche à suivre et les différents choix s’offrant à vous. A l’approche de l’hiver, vous pourrez opter pour deux méthodes au choix : l’hivernage actif ou l’hivernage passif. Les deux ont vocation à protéger vos équipements tout en facilitant la remise en service de votre piscine au printemps.


Le principe de l’hivernage actif

L’hivernage actif consiste à garder le système de filtration en fonction, mais au ralenti. En fonction de la température de l'eau, la pompe sera déclenchée afin d'éviter le gel de l'eau. L'entretien s'effectue comme pendant la saison estivale. Cette méthode est déconseillée pour les régions très froides.


Les différentes étapes de l’hivernage actif

Pendant un hivernage actif, le traitement chimique de l'eau doit toujours être effectué. Pour plus de simplicité, des produits longue durée peuvent être utilisés. La régulation du pH doit toujours être effectuée.

Pour éviter le gel, le système de filtration doit être en fonctionnement dès que nécessaire lorsque la température extérieure l'impose. Il est indispensable d'utiliser un coffret hors-gel électronique ou un thermostat mécanique afin de déclencher la pompe dès que la température atteint le seuil défini. Il est d’usage de filtrer 2 à 3h par jour en période d’hivernage actif.

Le nettoyage de la piscine doit continuer, et une bâche d’hivernage filtrante peut être utilisée pour protéger le bassin des impuretés. L’idéal étant d’opter pour une bâche d’hivernage sur mesure, adaptée aux dimensions de votre piscine. La bâche est néanmoins facultative si vous souhaitez continuer à profiter de la beauté de votre piscine et maintenez une très bonne régularité du nettoyage.

< Découvrez tous nos produits et accessoires pour un hivernage actif réussi >


Les avantages et inconvénients de l’hivernage actif

Contrairement à l’hivernage passif, l’hivernage actif permet de conserver la piscine découverte et en conserver ainsi tout son aspect esthétique. Il permet également l'économie d'une couverture d'hivernage. La qualité de l’eau est préservée grâce à une filtration et un entretien continu. La pompe, en activité au moins quelques heures par jour, est également protégée contre un éventuel grippage dû à un arrêt trop long. Globalement, la méthode de l’hivernage actif est simple à mettre en place, et la remise en service de la piscine est plus rapide à l’arrivée des beaux jours.

Cette méthode implique en revanche des dépenses de produits chimiques et d'électricité pour conserver une eau propre. L’hivernage actif nécessite également de continuer le nettoyage de la piscine tout au long de l'hiver et en assurer la sécurité, ce qui n'est pas nécessaire dans le cadre d'un hivernage passif.

Vous possédez une piscine bois, tubulaire ou autoportante ? Ce type de bassin peut générer davantage de contraintes. Pour davantage d’informations, nous vous invitons à lire également :

·Hivernage d’une piscine en bois

·Hivernage d’une piscine tubulaire

·Démontage et hivernage d’une piscine autoportante

Source : Azialo

 

S

Lire la suite

Misterbricolo hiverne sa piscine...

19 Novembre 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #conseils piscine, #Hivernage piscine

Bon d'accord... Misterbricolo a une piscine mais une petite piscine en bois semi enterrée qui fonctionne cependant comme une piscine "normale" avec son filtre à sable et ses traitement chrome, ph etc. Donc ... hivernage piscine pour Misterbricolo ...

Très bien mais lequel choisir ? Actif ou passif ?
Le type d’hivernage va se déterminer principalement en fonction du type de piscine et de sa situation géographique.

L’hivernage passif consiste à mettre en « veille » la piscine, en cela pas d’inquiétude pour le circuit hydraulique et le local technique.
S’il s’agit d’une piscine hors-sol, il faut systématiquement réaliser un hivernage passif dans la mesure où le système de filtration n’est pas hors-gel. D’un point de vue géographique, l’hivernage passif est destiné aux zones montagneuses où le froid est rigoureux et le gel fréquent.
S’il s’agit d’une résidence secondaire qui n’est pas occupée l’hiver, il est conseillé de faire un hivernage passif.

L’hivernage actif est lui adapté aux climats tempérés et consiste à laisser le système de filtration en fonctionnement 2 à 3 heures par jour.

Les trois premières étapes de l’hivernage sont les mêmes qu’il s’agisse d’un hivernage actif ou passif.

1. Nettoyer parfaitement la piscine, le fonds, les parois, la ligne d’eau
2. Réaliser une désinfection choc, peu importe le traitement
3. Nettoyer, détartrer et désinfecter le filtre de la piscine Ensuite, pour l’hivernage actif :
4. Stopper le système de traitement automatique.
5. Mettre un produit d’hivernage dans l’eau pour la garder en bon état durant l’hiver
6. Couvrir sa piscine pour éviter de devoir la nettoyer régulièrement. En hivernage actif le système de filtration doit fonctionner un peu tous les jours. Le temps de filtration peut être déterminé facilement en divisant la température de l’eau par trois.

Pour l’hivernage passif :
​​​​​​​Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo hiverne sa piscine..

5 Octobre 2017 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #hivernage piscine, #conseils piscine

En France métropolitaine, à part quelques zones privilégiées, il est malheureusement difficile de passer outre l’hivernage de sa piscine, du fait des basses températures durant les mois d’hiver, avec un grand risque de gel de l’eau.

Aussi, hiverner, c’est mettre au repos sa piscine, mettre à l’abri du gel les équipements lorsque le local technique est gélif.

Effectuer correctement son hivernage, c’est assurer la protection de son « ensemble » piscine pour une mise en route aisée l’an prochain.

Ne laissez pas « pourrir » l’eau pendant l’hiver

C’est un mauvais pari sur l’avenir, même si l’on prévoit de remplacer complètement l’eau l’an prochain. Un hiver ou une membrane armée tachée, des joints de carrelage très difficiles à nettoyer, un silico marbreux détérioré… c’est prendre le risque d’un vieillissement rapide du revêtement de la piscine.

Ne pas hiverner, c’est aussi risquer la rupture des canalisations enterrées de la filtration par le gel, la dégradation du filtre, de la pompe, des équipements divers si le local technique craint le gel. Le bon sens conduit donc à procéder aux diverses opérations d’hivernage simples et rapides pour protéger sa piscine.

Attendre que l’eau soit descendue à 10/12°C

A cette température, l’eau ne « vit » pratiquement plus, les algues n’évoluent plus et votre traitement d’hivernage (produit spécial vis-à-vis des algues et du calcaire) n’est alors que plus efficace. 

Lire la suite de l'article

Lire la suite