Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Articles récents

Misterbricolo aiguise ses ciseaux ...

19 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

Aiguiser des ciseaux - apprenez à aiguiser vos ciseaux grâce à une simple feuille d'aluminium et vous verrez la différence !

 

Retrouvez nos autres vidéos tutoriels, trucs et astuces pour apprendre à bricoler sur notre chaîne http://www.youtube.com/user/CoinBricoTV

Lire la suite

Misterbricolo lave sa voiturer au karcher...

15 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

http://s1.karcher.com/cms/templates/karcher2008/images/logo.gif?AxEBAA

Peut-on laver la carrosserie d'une voiture avec un nettoyeur haute pression ? 

Oui, mais il existe diverses méthodes pour le faire : 

  Pour éliminer le plus gros des salissures, il suffit le plus souvent de passer simplement le véhicule à la haute pression.

  • Si vous voulez un nettoyage plus en profondeur, il convient d'utiliser le détergent RM 55 (réf. :6.291-115.0). Il s'utilise de la façon suivante :

- Placez la buse du nettoyeur haute pression en position basse pression.

- Enfilez la crépine d'aspiration de détergent dans le détergent.

- Aspergez le véhicule de détergent, en procédant de bas en haut.

- Pour terminer, il ne reste plus qu'à passer le véhicule à la haute pression.

Pour un nettoyage à fond, utilisez en même temps une brosse de lavage (différents modèles disponibles en option) :

- Enfilez la crépine d'aspiration de détergent dans le détergent.

- Enfilez la brosse de lavage sur le nettoyeur. Vous pouvez maintenant laver votre véhicule avec la brosse et le détergent.

- Pour terminer, il ne reste plus qu'à passer le véhicule à la haute pression.

 

Voir toutes les questions / Réponses

Lire la suite

Misterbricolo enlève les rayures de sa table en verre ...

14 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

Du jus de citron à la pâte à dentifrice, retrouvez de nombreux conseils d’entretiens de votre table en verre afin de profiter pleinement et durablement des nombreux avantages qu’offrent une table de ce type.

Retrouvez notre gamme de table en verre. Que votre table soit design, ronde, avec ou sans allonges, vous trouverez un large choix en  table de cuisine, en table de séjour ou en table pour la salle à manger.

Laissez-vous séduire par notre grand choix de formes, de styles et de couleurs.

 

1/ Etape 1

Passez un chiffon sur la table et si nécessaire un coup d’éponge avec de l’eau et du liquide vaisselle.

Pourquoi : Enlevez la poussière et effectuez un premier nettoyage.

Remarque : Ne jamais utiliser le côté abrasif d’une éponge, surtout si votre surface n’est pas traitée anti-rayure.

2/ Etape 2

Utilisez un mélange homogène eau-alcool ménager ou un produit dédié.

Il est également possible d’utiliser de l’alcool à brûler, du vinaigre blanc (Attention dans ce cas à ne pas exposer votre table au soleil) ou un citron en jus.
Étalez ce dernier à la main, attendre qu’il sèche puis nettoyer à l’eau.

L’utilisation d’un produit adapté tel que les produits d’entretiens KIRAVIV permet en plus d’un entretien optimal d’obtenir un effet anti statique et une action anti buée. Leurs effets sont optimaux sur les traces d’insectes.

Quels produits ?

Le produit « Entretien des miroirs, glaces et vitres ALTUGLASS KIRAVIV » vendu chez 4-pieds conviendra à merveille.

3/ Etape 3

Séchage au chiffon propre, sec et de préférence doux (chamoisine par exemple). Il est aussi possible d’utiliser des papiers journaux car l’encre permet d’enlever les traces les plus récalcitrantes.

Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo remplace un carreau de carrelage cassé...

9 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

http://www.deco-travaux.com/htdocs/imgs/resized/article_p9101_remplacer-carreau-carrelage.jpgComment remplacer un carreau fissuré de votre sol de carrelage ? Un choc, une rayure, votre carreau se brise en deux ! Oui mais alors comment le remplacer par une dalle de carrelage neuve et identique ? Étape par étape, enlevez votre carreau et remplacez le en réalisant un véritable travail de maçonnerie, parfaitement réalisable à faire soi-même !

Comment remplacer une dalle de carrelage cassée ?

Comble de mal chance, vous venez de briser ou de fissurer une dalle de votre sol de carrelage en plein milieu de votre pièce ! Alors comment remplacer un carreau de carrelage soi-même sans avoir à refaire le sol entièrement ? A vous naturellement de retrouver la dalle identique chez votre fournisseur ou bien en réserve. Lors du terrassement d’un sol, il est utile de prévoir des carreaux supplémentaires pour prévoir ce genre de situation. Etape par étape, suivez le guide…

Première étape : Enlever le carreau cassé

La première étape consiste à briser en petits morceaux le carreau de carrelage concerné. Pour cela, prudence ! Mettez vos lunettes de protection et des gants en caoutchouc. Vos armes pour opérer : un ciseau de maçon et une massette. Ces deux outils vont vous permettre de casser le joint qui entoure le carreau. Comment faire ? Tapez légèrement sur votre massette vers l’intérieur du carreau de carrelage pour le sortir progressivement de son axe sans abîmer les carreaux voisins. Inclinez légèrement le manche du ciseau de maçon vers l’extérieur cette fois et tapotez en remontant vers le haut du joint, puis vers tous les côtés du carreau. Une fois le carreau décollé de ses quatre joints, prenez votre burin, positionnez votre masse au centre du carreau et frappez ; votre carreau va se briser en plusieurs morceaux. Répétez cette opération en remontant vers les bords du carreau.

 

Deuxième étape : Nettoyage et préparation du nouveau carreau

Une fois les débris du carrelage complètement retirés, nettoyez bien à l’aide d’une balayette la surface libérée ; s’il reste de la colle, vous pouvez utiliser un détergent ou bien votre ciseau de maçon. Passez un coup d’éponge humide sur le support pour faciliter l’adhérence de la future colle.

 

Troisième étape : Poser votre carreau de carrelage
Lire la suite ...

Lire la suite

Misterbricolo bricole avec son smartphone ...

7 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Urls à outils ...

http://www.linternaute.com/bricolage/magazine/applications-bricolage/image/ihandy-1506110.jpgNiveau à bulle, outils de mesure, aide à la conception de plan, suivi de chantier, gestion des dépenses de travaux... Voici différentes applications pouvant venir en aide aux bricoleurs.

IHandy

Fil à plomb, niveau de surface, niveau à bulles, rapporteur et règle, Ihandy regroupe 5 outils en 1. Vérifier la verticalité d'un mur ou l'inclinaison d'une surface... Cette application permet de réaliser des mesures simplement avec votre smartphone.

Avant utilisation, n'oubliez pas de calibrer les outils de niveau et le fil à plomb !

 

Télécharger sur iOS (1,79 €)

Télécharger sur Android (1,45 €)

 

http://www.linternaute.com/bricolage/magazine/applications-bricolage/image/castorama-1506292.jpgCastorama

Avant même de vous lancer dans les achats de matériaux et les travaux, évaluez vos besoins, découvrez des conseils pratiques et comparez les produits.

Cette application est dotée d'un calculateur de surface pour évaluer la quantité de matériaux à prévoir. Elle donne accès aux vidéos pratiques "Lancez-vous". Via un système de scan du catalogue ou des produits en magasin, elle donne accès aux fiches techniques des articles.


Gratuit


Télécharger sur iOS 

Télécharger sur Android

http://www.linternaute.com/bricolage/magazine/applications-bricolage/image/home-design-3d-gold-1506363.jpgHome Design 3D Gold

Vous avez dans l'idée de construire ou rénover votre maison ? Design 3D peut vous aider dans votre projet.

L'application permet de créer des plans d'intérieurs et d'extérieurs, de concevoir leurs agencements en ajoutant des matériaux, du mobilier, etc. Ensuite, il ne vous reste plus qu'à partager le résultat avec qui vous vous voulez. Il est également possible de visualiser d'autres projets créés par les membres de la communauté Home Design 3D.

 

Télécharger sur iOS (8,99 €)

 

Voir les 7 autres applications Brico Déco ici

Lire la suite

Misterbricolo protège sa voiture du froid...

5 Février 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

Votre véhicule n’apprécie pas vraiment l’hiver d’autant plus s’il passe ses nuits dehors. Serrures bloquées, pare brise gelé, batterie épuisée…, autant de mauvaises surprises que vous auriez préféré éviter. Terrafemina vous donne quelques astuces pour entretenir votre voiture en hiver.

Protégez l’extérieur de la voiture

La première chose à faire est de protéger l’extérieur de la voiture. Une bâche ou un carton feront l’affaire pour éviter que votre pare-brise ne gèle. Si vous avez oublié de le protéger et que vos essuie-glaces sont collés le matin à cause du verglas, première chose à faire : ne surtout pas les actionner ! Vous risqueriez de les casser. Utilisez un grattoir, et si vous n’en avez pas, sachez qu’une carte bleue ou de téléphone feront aussi bien l’affaire.
De même, attention au choc thermique ! Ne dégelez jamais votre pare brise avec de l’eau très chaude, la différence de température pouvant fissurer votre pare brise ou agrandir un petit éclat que vous pourriez déjà avoir.

Astuce : vous pouvez aussi utiliser un liquide lave-glace spécialement conçu pour résister aux températures hivernales. Vous en trouvez dans les supermarchés, les stations-services, les garages et dans les magasins spécialisés et sur leur site (Nauroto.fr, Feuvert.fr).

Prenez garde à votre serrure

Votre serrure de voiture peut parfois geler. La dernière des solutions étant celle de Bernard dans les Bronzés (impraticable pour les filles !), vous pouvez chauffer votre clé avec un briquet ou de l’eau chaude. Des produits dégivrants spécial serrure, moins écologiques, existent également. Vous en trouverez sous forme de bombes à vaporiser ou en flacons dans les magasins spécialisés (Nauroto, Feuvert, Speedy, Néoclean.com) et dans les supermarchés. Les joints des portières peuvent également coller avec le verglas. Des produits à base de silicone permettent d’éviter ces désagréments, ils sont en vente dans les enseignes citées ci-dessus.

Vérifiez les pneus et la batterie

En ce qui concerne les pneus, vérifiez leur pression. Les températures négatives font baisser la pression des pneus, un sur-gonflage est donc de mise. Le mieux est évidemment de changer pour des pneus neige qui assurent une meilleure adhérence à la route. Et d’avoir des chaînes dans son coffre au cas où.
La batterie : si elle n’est plus toute jeune (la durée moyenne de vie est de 4 ans), pensez à allumer quelques secondes vos phares avant le moteur. Si votre batterie a vraiment du mal à démarrer avec le froid, gardez chez vous une autre batterie complètement chargée. Le moteur est également sensible au froid. Ne le torturez pas trop à l’allumage. Pour éviter que l’huile moteur ne se densifie et vous empêche de démarrer par manque de lubrification, choisissez une huile plus liquide. Enfin, le liquide de refroidissement doit également être antigel.

N’oubliez pas les feux et les niveaux

Vérifiez vos feux et clignotants. La nuit durant plus longtemps, vous serez amené à faire plus de trajets nocturnes, il est important d’être bien vu ! Et pensez bien à jeter un coup d’œil à tous vos niveaux de liquides moteurs.
Lire la suite de l'article ...

Lire la suite

Misterbricolo scie sans peine ...

31 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

http://www.plexiglass.fr/fiches-bricolage/local/cache-gd2/b426a24315a4edefab0fbcded278e2b6.jpgPour qu'une lame de scie pénètre facilement dans le bois il faut qu'elle soit bien affûtée et qu'elle ait une bonne glisse. Elle ne doit pas être rouillée ni sale. Pour faciliter la glisse, passer de la bougie ou de la paraffine sur la lame.
Eviter d'utiliser du savon, il contient de la soude et provoque l'oxydation.
Eviter aussi l'huile car elle tache le bois et souvent elle le fait gonfler rendant le sciage encore plus difficile.
Source : conseils-gratuit.com

Lire la suite

Misterbricolo fait sa plomberie sans soudure ...

29 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

Très bonne vidéo signée GEDIMAT pour faire sa plomberie sans soudure en PER soi-même.

Retrouvez les fiches pratiques détaillées et l'intégralité des vidéos sur : http://www.gedimat.fr/article-nos-videos-conseils-571.htm

D'autres vidéos sur notre chaine :

Lire la suite

Misterbricolo ne jure que par le cuir ...

25 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

cuir5.jpgLe cuir est un matériau utilisé depuis fort longtemps comme le prouve des découvertes notamment en Égypte lors de fouille archéologiques. Aujourd’hui les techniques de transformation de la peau ont largement évolué et proposent différentes qualités.
Mais dans tous les cas, cela nécessite toujours un long processus de transformation avant de pouvoir être utilisable : Tout l’art du tanneur va consister à transformer cette peau en matière noble capable de se conserver et de tenir aux agressions du temps. D’une peau animal esusceptible de se putréfier (qui peut pourrir), la chimie du cuir, va transformer cette matière première en un revêtement capable au contraire de tenir les années et d’offrir des qualités inimitables.
cuir2.jpgLes peaux proviennent de différents types d’animaux. Nous serons plus attentifs dans le domaine de l’ameublement, aux mammifères et notamment aux animaux de boucherie, source majoritaire d’approvisionnement des travailleurs du cuir. D’autres, sont issus d’animaux plus exotiques et et donc en moindre quantité, comme par exemple, les reptiles, poissons, batraciens ou encore les oiseaux. Pour information les bovins représente environ 70% de la surface des cuirs produits sur notre planète, et pour un usage majoritairement lié au l’industrie de meuble. La race bovine utilisée en force n’est pas un hasard, puisque cela reste la conséquence de la quantité disponible. La taille des peaux est aussi un argument de choix.

cuir1.jpgLa complexité peut dérouter
On attend beaucoup dans l’achat de son canapé cuir, sur le plan du toucher, de l’odeur, et même du bruit. Cette matière réveille les sens et sa demande vient confirmer qu’elle reste une préférence pour ses qualités intrinsèques. L’esthétique joue aussi un rôle primordial, et le choix de notre cuir pour notre futur salon, va se jouer sur des éléments très subjectifs. On lui pardonne beaucoup, notamment sa fragilité d’origine, pour la raison principale, que c’est un gage d’authenticité. Mais nous attendons aussi beaucoup, notamment sa longévité et l’aspect naturel. Toucher un cuir, c’est toucher une peau, alors le contact prend une place décisive dans notre choix. Tout le monde connait le cuir mais très peu d’entre nous, sont capables de cerner la complexité, la chimie et les différentes étapes nécessaires au traitement de la peau pour la transformer en cuir. Nous aimons le confort et l’image luxueuse qu’il dégage, mais n’apportons guère d’intérêt à la fabrication. Dans les magasins, ou sur les sites internet, un large choix de canapés sont disponibles à la vente, et faire un choix judicieux passe par la compréhension de cette matière.

cuir4.jpgLes étapes de la fabrication du cuir
Tout d’abord les animaux sont abattus puis la carcasse est séparée de la peau. Comme précisé précédemment cette peau est putrescible puisque composée à ce moment de 75% d’eau. L’opération de dépouillage peut se faire manuellement ou à l’aide de machine (l’arrachage). Dans le premier cas, cela demande une main d’œuvre expérimentée car cette phase reste très délicate. Le moindre incident ou accident sur la découpe peut engendrer des défauts et une perte de qualité des peaux. Cette première peau découpée est appelée peau fraîche, car si elle n’est pas traitée rapidement, la putréfaction va commencer rapidement à la détruire. Il faut donc dans un premier temps, la conserver et la protéger de ces attaques. La technique la plus employée reste le salage, qui comme son nom l’indique consiste à saler les peaux pour éviter que la pourriture fasse son apparition. Il existe d’autres méthodes, comme le séchage ou encore le froid. L’objectif restant de conserver la peau jusqu’au traitement. Une fois cette opération effectuée, les peaux peuvent être conservées plusieurs mois. Cette opération est très importante, car le travail du tannage ne s’effectue pas directement. Il peut se passer plusieurs mois, voir plus d’une année avant que le tanneur ne transforme cette peau en cuir. Cette peau dont on vient juste de stopper les attaques microbiennes, est appelée peau brute. Son poids peut varier de 40 à 50 kg pour les bovins traaditionnels et peut aller jusqu’à 80 kg pour des bêtes plus spécifiques comme pour un gros buffle. Les peaux sont alors triés, par critère selon leur expédition finale. En ameublement, le poids, la qualité sont par exemple des critères dans le triage. Pour comprendre le cuir fini, il est essentiel de connaître les trois parties caractéristiques de la peau, épiderme, derme et tissus.
La peau est constituée de deux côtés :
-Le « côté poils » étant la surface ou se trouvent les poils
-Le « côté chair » étant l’autre surface ou se trouve le restant de chair et de graisse
-L’épiderme est la partie supérieure de la peau.

Ce petit bandeau peut s’enfoncer jusqu’aux racines des poils. Cette partie ne représente aucun intérêt et sera supprimée en même temps que le poil. -Le derme est la partie du milieu, la plus grande. Le derme est l'objet de toutes les attentions, puisque ce sera cette partie qui sera transformée. Ce derme se compose en deux parties. Tout d’abord la partie fleur, avec une caractéristique que vous connaissez, le grain. La deuxième partie est le côté chair que nous nommons naturellement la chair. -Le tissu adipeux ou aussi nommé tissu sous cutané est la partie de transition entre la peau et la chair de l’animal. Cette partie sera également supprimée lors du travail de la tannerie.


Une première approche nécessaire

En conclusion, vous l’aurez compris, seul le grain ou le derme pour ceux qui ont suivi, sera conservé. Le reste étant supprimé lors du premier travail du tanneur. Nous pourrons ainsi reconnaître en voyant ce grain, le type d’animal que le cuir nous propose, chaque grain ayant des caractéristiques bien précis. Bien entendu toutes les peaux n’ont pas le même grain et chaque variété d’animaux, mais aussi, la région et les conditions d’élevage vont devenir des éléments spécifiques aux caractéristiques du grain. On ne précisera jamais assez que les conditions d’élevage sont des clés essentielles dans la qualité d’une peau, donc d’un cuir. Nous verrons plus tard les défauts et les qualités de la peau, avant de s’attaquer aux différentes étapes du traitement pour en faire enfin un cuir digne de ce nom.

Lire la suite

Misterbricolo choisit ses clins pour son bardage ...

24 Janvier 2013 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Revêtements

http://www.leroymerlin.fr/multimedia-storage/7/cf19b4a84388fa5304256fb2a5f3855-clins_avantages.jpgQu'est-ce que le bardage ?

  • Un revêtement extérieur constitué de lames ou de plaques posées sur une ossature rapportée en bois ou en métal.
  • Un système offrant le choix des matériaux : naturels (bois, pierre, terre cuite...) ou industrialisés (composite, PVC, fibre ciment, acier, alu, zinc ...).
  • Une seconde peau protectrice contre les intempéries. La construction basse consommation associe le bardage au principe du mur manteau : procédé d'isolation par l'extérieur, performant et hygrorégulant.
  • Une solution au fort potentiel décoratif (poses variées, large choix de coloris)

Caractéristiques du clin

  • Le bardage bois traditionnel se compose de planches brutes de sciage. Elles sont posées en se chevauchant partiellement (sur environ le dixième de leur largeur).
  • Sa version moderne, le clin, est une lame profilée sur ses quatre côtés ou seulement dans la longueur.
  • Avantages du bardage à clin

  • Ce revêtement sec peut se poser sur tout type de construction (brique, pierre, béton ou ossature bois) sans contrainte particulière. Il n'y a pas de temps de séchage à respecter.
  • En rénovation, il permet de rajeunir les façades en corrigeant leurs irrégularités.
  • L'épaisseur de l'ossature ménage, entre la façade et les clins, une lame d'air qui améliore la régulation thermique du bâtiment. Exemple : chauffés par le soleil, les clins peuvent atteindre 50°C alors que les murs existants ne dépassent pas 30°C.
  • Associé à un isolant, le bardage supprime les ponts thermiques et les risques d'infiltrations.
  • Ce revêtement s'adapte à tous les styles architecturaux. Il offre la même souplesse de pose que le lambris, dans une large palette de nuances naturelles ou colorées.
  • C'est une solution longue durée, souvent assortie d'une garantie de 10 ans.


Bon à savoir : En principe, chacun est libre de réaliser un bardage. Mais les plans d'urbanisme locaux (PLU) peuvent avoir leur mot à dire quant à l'aspect et l'esthétique (ou la couleur) des façades. Il faut se renseigner d'abord auprès du CAUE (Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement) départemental.

http://www.leroymerlin.fr/multimedia-storage/c/022f3ddc0107154f5a0be65d099396a-clins_boismassif.jpgBois massif résistant

  • Cèdre rouge (red cedar), mélèze, châtaignier (grâce à ses tanins).

Ses qualités esthétiques font l'unanimité. Les essences utilisées (résineux souvent) sont légères et se comportent bien dans le temps. Elles doivent résister, naturellement ou après traitement, aux agressions liées à l'exposition et à la fonction même du bardage.

Lire la suite de l'article ...

Lire la suite