Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Articles récents

Misterbricolo pose des dalles sur plots ...

25 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Dalles sur plots

Pour poser des dalles en pin sur une terrasse en béton la pose sur plots est une solution simple et rapide à mettre en œuvre. Cependant il Il faut impérativement que ces derniers soient tous alignés et de niveau. Cela dépend uniquement de la nature du sol. En présence d’un sol stable et plan (dalle béton, terre compactée…) il suffit de répartir les plots et de régler leur hauteur. 
Comment disposer les plots ?
Relevez les dimensions des dalles puis réglez tous les plots à la même hauteur. Disposez-les au sol en respectant un entraxe correspondant à la largeur et longueur des dalles. Découpez avec une 
scie à métaux le socle des plots qui sont disposés contre la façade et le cas échéant dans un angle. Ôtez leurs ailettes à la pince coupante.
A savoir
Pour résister aux intempéries et aux UV sur le long terme, les 
dalles de terrasse en pin doivent être prévu à cet usage. Ainsi elles doivent répondre  pour un usage sous terrasses couvertes, donc exposées occasionnellement à la pluie à la classe III A. Pour un usage exposé directement aux intempéries sans contact direct avec l’eau (donc sur plots) à la classe III B. Ces classements ne dispenses pas d’effectuer un entretien régulier pour que la terrasse conserve son aspect.

Pour aller plus loin
La mise en œuvre des terrasses sur plots doit être conforme aux règles de l’art qui englobent la nature des sols, le type de matériaux et leur pose. Pour bien faire, on peut toujours s’inspirer du référentiel dédié. Le document technique unifié 
NF DTU 54.1 rappelle ces règles.
Source : 
communaute.bricodepot.fr

Lire la suite

Misterbricolo met son jardin en valeur ...

20 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils décoration, #Leroy Merlin

Projecteurs à faisceau

Indispensable pour sécuriser et faciliter vos déplacements dans l’obscurité, l’éclairage des abords de votre maison met également en valeur votre façade, votre terrasse, vos plantations, votre bassin…. Vous pouvez ainsi créer une ambiance nocturne très agréable et pleine de charme. Nos conseils pratiques pour réussir chez vous.

Balisez les cheminements sans éblouir
Du portail jusqu’au seuil de l’entrée, vous avez besoin d’être guidé dans l’obscurité. Le plus efficace : disposer en quinconce, de part et d’autre de l’allée, des potelets ou, plus discrets, des spots encastrés. L’idée est de souligner le cheminement, pas de « l’écraser » avec une lumière trop puissante.

En complément, placez des bornes ou des balises (moins de 100 lumens) à 2 mètres en avant du portail : elles sont idéales pour éclairer le sol sans éblouir. L’astuce : prévoir un éclairage automatisé pour que votre chemin s’éclaire dès que vous ouvrez le portail ou le portillon (lire plus loin). Vous allez apprécier !

Accueillez chaleureusement
Des marches à gravir ? Éclairez les contremarches des escaliers avec des rubans leds, des spots encastrés ou des lampes de jardin pour marquer les différences de niveaux et souligner l’emplacement du seuil. Bienvenue chez vous ! Des appliques, de part et d’autre de l’encadrement de la porte mettront l’entrée en valeur et éclaireront votre serrure : utile pour insérer la clé d’un seul geste. Côté déco, vous avez le choix du style pour l’harmoniser avec vos volets ou votre terrasse.
Sous un petit porche, une jolie suspension créera une ambiance plus intimiste. Ici encore, un éclairage automatique sera bien pratique.  

Sublimez la façade

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo pose une paroi de douche italienne ...

18 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Lapeyre

Paroi douche italienne

Séduisante pour tous les avantages pratiques et esthétiques qu’elle présente, la douche à l’italienne, de plain pied, s’ouvre sur la salle de bains pour s’intégrer dans la décoration : un style épuré et un accès facile ! Lorsqu’elle n’est pas encastrée derrière un mur, la douche à l’italienne requiert une paroi de douche, généralement fixe, mais pas seulement. Quelles sont les différentes sortes de parois de douche à l’italienne et comment en assurer la pose sans fausse note : les experts Lapeyre vous aident…

 

Quelle paroi pour ma douche à l’italienne ?

 

PAROI FIXE OU PAROI AVEC PORTE

 

Le plus souvent, les parois des douches à l’italienne sont fixes. A l’origine, la douche à l’italienne est une douche au ras du sol, ouverte sur la salle de bains, à laquelle on ajoute une paroi fixe pour protéger la salle de bains des éclaboussures. Aujourd’hui, devant le succès de cette tendance, et la recherche de praticité, les douches à l’italienne évoluent et peuvent s’équiper de portes.

 

La paroi de douche fixe est l’un des éléments qui composent traditionnellement la douche à l’italienne, avec le receveur, la robinetterie et le revêtement de sol ou mural. Selon la dimension et la configuration de l’espace de votre douche, plusieurs configurations s’offrent à vous :

-      une paroi sur l’avant, avec accès libre de chaque côté : la solution la plus design, privilégiée pour les grandes salles de bain et pour créer une douche qui court sur un mur plat,

-      deux parois identiques posées en angle, pour créer un espace de douche carré ou rectangulaire sur un mur plat, plus petit et donc plus fermé qu’avec une seule paroi ;

-      deux parois de longueur différente et posées en angle pour créer un espace douche dans un angle de la pièce, en gardant une ouverture de passage mais en limitant les projections d’eau ;

-      une paroi unique sur la longueur de la douche, avec accès par l’avant. La solution pratique et esthétique pour compléter une douche italienne créée sur un angle de la salle de bains.

 

Les parois de douche fixes combinées avec une ouverture mobile :
Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo passe au chauffage électrique ...

13 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Chauffage & Climatisation

radiateur electrique

Malgré les augmentations récemment annoncées, les avantages du chauffage électrique restent nombreux :

Simplicité :
Utilisé par près de 10 millions de personnes en France, sa simplicité d'installation, d'utilisation et d'entretien en font un champion incontesté devant le fioul et le gaz. 

Confort :
Il n'y a pas si longtemps, ce mode de chauffage avait mauvaise réputation notamment de par la qualité du rayonnement qui ne proposait pas une chaleur uniforme. Les nouvelles technologies ont permis, depuis quelques années, de palier à ce manque, aux déperditions de chaleur et au manque de performance. Un autre aspect non négligeable concerne la sécurité. Le chauffage électrique ne génère aucune combustion dans la maison qui devient à la fois plus saine et sans risques.

Economies :
Les modèles de radiateur électrique proposent aujourd'hui des modes de programmation et des fonctions intelligentes (connectées) qui vous permettront de réaliser des économies importantes sur votre facture de chauffage. Même si l'électricité coûte plus cher que le fioul et le gaz, vous serez largement gagnant sur l'installation et l'entretien.
Le coût moyen d'une chaudière à gaz pour une habitation de taille significative : 1000 euros ttc+ la création du réseau de tuyaux pour relier les radiateurs, 10 000 euros ttc + l'entretien annuel 150 euros ttc en fonction de la zone géographique.

Panneau rayonnant

Un choix important :
Il existe deux grands familles de chauffages électrique : à convection ou rayonnement.
La chauffage électrique à convection utilise l'air ambiant pour véhiculer la chaleur. Elle peut être naturelle ou générée par un ventilateur (convecteur soufflant). Le convecteur aspira l'air ambiant, le réchauffe au contact d'une résistance et le renvoie. La montée en température est rapide. Idéal pour les pièces où vous passez peu de temps. Prix : entre 50 et 100 euros.

Le chauffage électrique à rayonnement transmet la chaleur grâce à une plaque en carbone (ou alliage métallique) chauffée par un réseau de résistances électriques. Elles sont bien entendu protégées par une grille ou tôle perforée. Les rayons sont ainsi diffusés à grande vitesse permettant une chaleur rapide et homogène dans toute la pièce. Prix : entre 80 et 150 euros.
Le radiateur à inertie représente la solution haut de gamme. Son système s'apparente à celui du chauffage central et permet de continuer à diffuser la chaleur même après arrêt du radiateur. Prix : entre 100 et 300 euros.

Chauffage intelligent :
La plupart du temps intégré au radiateur, le pilotage intelligent vous offrira une véritable qualité de confort et de véritables économies. Utilisant un détecteur de présence, il mémorise vos habitudes et programme la température en fonction de ce qu'il a appris de vous. Il s'adapte également aux changements de conditions climatiques extérieures et modifie de lui même ses paramètres.

Crédit d'impôt :
Des réductions d'impôts sont possibles pour l'installation d'un système de régulation du chauffage (CITE). Renseignez-vous !

Lire la suite

Misterbricolo déclare la guerre aux tiques ...

13 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils santé

Les tiques (nom féminin) présentes dans votre jardin et autour de votre maison peuvent être une nuisance pour vous, pour votre famille ainsi que pour vos animaux de compagnie. Les tiques peuvent transmettre bon nombre de maladies nocives par diffusion sanguine telles que la maladie de Lyme et certaines autres maladies qui peuvent tuer vos animaux de compagnie.
Se débarrasser des tiques à l'intérieur

1. Désencombrez votre maison. Bien que la plupart des tiques se trouvent à l'extérieur, les infestations de tique brune du chien à l'intérieur ne sont pas rares. Ce genre de tique se nourrit sur les chiens et autres animaux et préfère les conditions chaudes et sèches.
La première étape dans l'élimination de ces tiques est de désencombrer votre maison puisque les tiques peuvent se cacher presque n'importe où. Ramassez les objets au sol et ne laissez pas le linge sale trainer. L'infestation de votre maison par les tiques peut être l'occasion de faire un bon nettoyage de printemps.

2. Lavez les vêtements sales à l'eau chaude. On trouve souvent des tiques dans les vêtements et draps sales. Lavez les vêtements ou le linge que vous soupçonnez d'être infecté par les tiques dans l'eau la plus chaude que peut supporter le type de tissu.

- Essayez d'éviter de laisser le linge sale au sol et si vous pensez que certains vêtements ou draps peuvent avoir des tiques, ne les mettez pas dans le panier à linge. Cela contaminerait les autres vêtements immédiatement. Mettez-les directement dans la machine à lave
 

3. Nettoyez votre maison de haut en bas. L'étape suivante consiste à nettoyer toute votre maison, dans sa totalité autant que possible, de haut en bas. Nettoyez les étagères, la poussière oubliée dans les recoins, balayez, passez la serpillère et videz chaque étage.

En fait, votre aspirateur sera votre meilleur ami pendant le processus d'extermination des tiques. En effet vous pouvez l'utiliser pour aspirer les tiques partout dans la maison : dans la litière des animaux, dans les fissures du plancher et des murs, dans les plinthes et les moulures ainsi que sur et sous les meubles.

Assurez-vous simplement de jeter le sac de l'aspirateur après le nettoyage
Lire la suite de l'ar ... tique :-)

Lire la suite

Misterbricolo change le carrelage de sa cuisine ...

11 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

carrelage cuisine

Après être passé au parquet stratifié, Misterbricolo pense revenir au carrelage pour le sol de sa cuisine. Il faut bien dire que, depuis quelques années, le style, les matériaux et les caractéristiques de ces derniers ont bien évolués et que l'engouement pour carrelage ne cesse de progresser.

Quelques conseils pour découvrir les modèles de carrelage
Tout d'abord sachez que vous le garderez plus d'une dizaine d'années. C'est donc un choix important et engageant.
- Le grès cérame
Il est le type de carrelage le plus fréquemment posé en cuisine. Son entretien est particulièrement facile. Un coup de balai et de serpillière suffi à lui rendre tout son éclat. Résistant, il existe en une multitude de formats, textures et couleurs. Il peut également imiter la pierre naturelle ou le bois. Enfin, il aura sa place dans une cuisine aussi bien design que classique.

- La faïence
Si elle est appréciée pour son esthétisme, elle reste plus fragile. Dans une cuisine, elle aura sa place sur un carrelage mural ou sur la crédence. Sa pose étant moins facile que celle du carrelage habituel, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Tout aussi facile d'entretien que le grès, elle gardera son éclat au fils des années.

- La pierre naturelle
Si elle est robuste et pleine de caractère, son entretien sera un peu plus délicat. Aucun produit agressif ne sera autorisé (type eau de javel) et un traitement régulier sera nécessaire pour lui conserver son imperméabilité. Tout comme pour la faïence, il sera nécessaire de solliciter un professionnel pour sa pose.

Carrelage salle a manger

- La terre cuite
C'est certainement le type de carrelage le plus ancien. Ses teintes chaudes, sa résistance lui confèrent toujours un attrait particulier. Antidérapant, le carrelage en terre cuite est également un excellent isolant thermique. Matériau poreux, il demandera à être traité régulièrement pour éviter les tâches et résister à l'eau. A noter que les carrelages en terre cuite sont de plus en plus souvent traités pour vous simplifier l'entretien. Il est également conseillé de faire appel à un professionnel pour sa pose.

Le carreau de ciment
Esthétique et doux au toucher, ses joints sont fins et participent à son entretien facile. Vendus à la pièce, le budget de ce type de carrelage est souvent supérieur aux autres matériaux.  Sa pose nécessitera également l'intervention d'un professionnel.

Quels sont les fourchettes de prix ?
Le prix dépendra de plusieurs critères dont ceux évoqués ci-avant mais pas que. 
Il vous faudra vérifier leur résistance, s'ils absorbent facilement l'eau ou pas et leur facilité d'entretien ... ou pas.
Plusieurs normes vous y aideront (PEI -correspond à l'usure, MOHS - correspond au poinçonnement et résistance à la rayure et R - correspond à la résistance de glissance. L'aide d'un vendeur restera sans doute nécessaire une fois que vous aurez une idée assez précise du carrelage que vous souhaitez installer.
Selon ces critères, les prix varieront du simple au triple avec une moyenne de 15€ le m².

Lire la suite

Misterbricolo ravale sa façade ...

11 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Agressés en permanence, les revêtements extérieurs se ternissent, s’écaillent et perdent à terme leur rôle protecteur. Les menuiseries ne sont guère mieux loties… Remise en état des fonds et maçonneries dégradées, reprise des peintures, nettoyage des gouttières : toutes les étapes d’un ravalement bien mené.

Redonner de l'éclat au pavillon

Sous les assauts répétés de la pluie, du soleil et du gel, les façades de ce pavillon se sont dégradées. Les poussières et émissions polluantes ont entraîné l’apparition de salissures et de mousses. En certains endroits, le revêtement plastique épais (crépi souple doté d’une finition en creux) s’est détaché par petites plaques, mettant à nu les panneaux de polystyrène qui isolent la maison par l’extérieur. La peinture des menuiseries a fini par s’écailler et certains scellements se sont délités. Après plusieurs années d’intempéries, il est temps d’intervenir pour redonner tout son éclat à cette habitation et préserver son enveloppe protectrice.

 

Les préliminaires indispensables

 

L’adhésion et la longévité d’une peinture dépendent avant tout de la qualité du support qui doit être sain, propre et sec. Le chantier débute donc par un nettoyage “en profondeur” des façades, après installation d’un échafaudage qui permet un accès stable et sécurisé du sol à la toiture.

  • Imprégner les façades et boiseries d’un mélange d’eau et de lessive (type St-Marc) à l’aide d’un pulvérisateur de jardin. Quelques heures plus tard, le temps que le produit agisse, les décrasser en frottant au balai-brosse. Rincer au jet muni d’un pistolet-arrosoir, réglé entre “pluie fine” et “jet concentré”.
  • Gratter les parties écaillées à la spatule et les nettoyer avec soin. Ouvrir les petites fissures au grattoir triangulaire et les reboucher avec un mastic acrylique en cartouche (Dip, Rubson, Sika…). Après séchage, les zones mises à nu reçoivent une nouvelle couche d’enduit. Disponible sous forme de pâte prête à l’emploi, le revêtement plastique épais (RPE) s’applique aisément au couteau à enduire avant d’être égalisé à la taloche.

 

Une protection renforcée

Lire la suite de l'article

Lire la suite

Misterbricolo isole ses combles ...

8 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

Quelles sont les différentes techniques pour l'isolation des combles ?

Les coûts de l'énergie ont augmenté rapidement ces dernières années. Par conséquent, l'isolation thermique prend de plus en plus d'importance pour de nombreux propriétaires et locataires de maisons. Une attention particulière est accordée à l'isolation des combles par où, une grande partie de l'énergie est gaspillée. De ce fait, les matériaux d'isolation à valeur écologique sont de plus en plus recherchés, car leurs propriétés vont bien au-delà de l'isolation par l'extérieur conventionnelle.

L'isolation thermique du toit offre de nombreux avantages

L'argument le plus important pour une bonne isolation écologique de la toiture est, bien sûr, l'isolation thermique elle-même. Une isolation optimale de la toiture permet d'économiser jusqu'à 25 % des coûts de chauffage antérieurs. Bien qu'il soit possible d'économiser encore plus avec l'isolation par l'extérieur des façades, les coûts financiers et de construction sont également nettement plus élevés.

L'isolation des combles perdus peut être réalisée plus facilement, plus rapidement et surtout de manière plus économique. De plus, une bonne isolation du toit en été assure une excellente protection thermique et la plupart des matériaux l'isolation par l'extérieur assurent également une bonne isolation acoustique, sans parler des températures intérieures agréables.

Avantages et inconvénients des différentes techniques d'isolation

En fonction des conditions de construction et des exigences spécifiques, il y a différentes possibilités d'isolation de la toiture ou des combles :

  • Isolation au niveau du sol du grenier ;
  • Isolation de toiture sur les chevrons ;
  • Isolation de toiture sous les chevrons ;
  • Isolation de toiture entre les chevrons.

Toutes les techniques d'isolation des combles présentent des avantages et des inconvénients. Par exemple, l'utilisation ultérieure du plancher des combles est fortement limitée par l'isolation du plancher. L'isolation du dessus des chevrons est plus complexe, car la toiture doit également être enlevée. L'isolation sous les chevrons et entre les chevrons est la méthode d'isolation des combles perdus la plus fréquemment utilisée, car l'espace dans les combles peut également être transformé en un précieux espace de vie.

Matériaux d'isolation : organiques conventionnels ou inorganiques renouvelables

Les matériaux isolants peuvent être subdivisés en plusieurs catégories. La première catégorie comprend les matériaux isolants organiques et inorganiques. Les matériaux organiques utilisés pour l'isolation des combles perdus comprennent les plastiques et les élastomères, qui sont généralement disponibles sous forme de mousse isolante. Le polystyrène (XPS, EPS) et la mousse PU sont les plus réputés.

Toutefois, ils sont aussi principalement extraits du pétrole brut. À première vue, ils sont donc intéressants en termes de prix, mais l'analyse du cycle de vie montre un besoin énergétique élevé pendant la production. De plus, il y a souvent des problèmes liés aux coûts d'élimination ou de recyclage.

C'est pourquoi, ces dernières années, des matériaux isolants de grande valeur écologique (matériaux isolants inorganiques) ont fait leurs preuves pour l'isolation des combles. Il s'agit notamment de divers matériaux isolants en laine minérale (feutre isolant en laine de verre, laine de roche), argile expansée, verre cellulaire, etc. Cependant, les possibilités d'application sont souvent limitées.

Dans les régions où ces matériaux ne peuvent pas être utilisés, il est urgent de trouver des alternatives aux plastiques et aux élastomères. Les matériaux isolants organiques issus de ressources renouvelables sont donc devenus particulièrement importants ces dernières années. Les algues sont de plus en plus utilisées, mais aussi la cellulose ou les blocs isolants pressés en chanvre.

 

Feutre isolant : le matériau préféré pour l'isolation des combles

La cellulose et les feutres isolants sont particulièrement adaptés à l'isolation des toitures. La cellulose est un matériau isolant en vrac, qui est soufflé dans les interstices existants, par exemple à l'intérieur des combles perdus. En tant que matériau isolant, le feutre est un choix idéal pour les combles perdus qui doivent être aménagés plus tard.

Les feutres isolants sont serrés avec une légère interférence entre les chevrons. Si l'épaisseur des chevrons n'est pas suffisante, l'isolation sous les chevrons peut également être utilisée. Il n'est pas rare que les deux méthodes d'isolation des combles aménagés soient combinées. Tout d'abord, les espaces entre les chevrons sont isolés, puis une latte est installée à travers les chevrons et leurs espaces sont également isolés avec un feutre isolant.

Les feutres isolants peuvent également être recyclés avec peu d'effort, sans aucun impact sur l'environnement. Ces propriétés exceptionnelles sont complétées par des prix presque imbattables et un traitement simple. Le processus de production ne nécessite pratiquement pas d'énergie. La cellulose peut être utilisée pendant presque n'importe quelle période de temps.

Lire la suite

Misterbricolo introduit de nouveaux poissons dans son bassin extérieur...

6 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage, #Bassin extérieur

© domestik-park.com

Un délai raisonnable de trois à quatre semaines (certains spécialistes préconisent le double) est conseillé avant d'introduire des poissons dans un bassin de jardin nouvellement installé. Idem dans un bassin ancien entièrement nettoyé et dont l'eau a été renouvelée.

Empoissonnez votre bassin de façon progressive en commençant avec un petit groupe d'individus de même espèce. Pour un bassin de taille modeste, les poissons rouges sont les plus indiqués : en particulier, les comètes aux nageoires ondulantes. Si vous voulez mêler les espèces, assurez-vous qu'elles puissent vivre en paix. Tous les poissons ne s'accordent pas et il faut éviter qu'ils se mangent entre eux.

Les carpes koï pour les bassins
Vous pouvez, par exemple, faire cohabiter des poissons rouges avec des carpes koï, à condition que le volume d'eau soit suffisant. Les koï peuvent atteindre des tailles imposantes (plus d'un mètre) et elles ont besoin d'espace.
Les poissons rouges peuvent atteindre 30 cm de longueur et vivre 25 ans. Cette appellation générique recouvre en réalité plusieurs variétés et couleurs, dont les shubunkins, sans doute les plus décoratifs avec leurs taches blanches, bleues, orangées, noires ou rouges.
Source :  https://www.futura-sciences.com

Lire la suite

En juin, Misterbricolo s'occupe de ses plantes d'intérieur ...

4 Juin 2019 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils jardinage

Si les rayons du soleil sont dangereux pour la peau, ils le sont également pour les plantes d’appartement. C’est d’ailleurs au printemps que les premiers rayons du soleil sont les plus redoutables. Peu préparer un ensoleillement important, les plantes peuvent être mises à mal si elles restent exposées aux rayons du soleil trop longtemps, derrière les vitres. Si vos plantes d’intérieur ont besoin de lumière pour vivre et pour s’épanouir, il vous faudra donc surveiller une éventuelle surexposition aux rayons du soleil et les écarter des fenêtres si nécessaire.

Si vous manquez de place, ou si vous n’avez que très peu de temps à consacrer à vos plantes d’intérieur, misez sur des plantes qui ne craignent pas la chaleur, ni les rayons ardents du soleil. C’est notamment le cas de plantes exotiques comme l’agave, l’anthémis (à condition de la planter dans un sol fertile et bien drainé), le crassula, le darsylirion (qui peut être sorti à l’extérieur au printemps et en été). Choisissez également des plantes dites succulentes, qui viennent tout droit des pays chauds et qui s’accommodent très bien des rayons du soleil sans pour autant brûler. Les euphorbes, echeverias et autres aloès sont également intéressantes en termes de formes et d’originalité.
Faire attention aux champignons et insectes
Alors que les températures remontent, vos plantes d’intérieur sont à risque d’attaque de champignons et d’insectes qui aiment la chaleur humide. Le mois de juin est effectivement une période favorable à leur développement. Si vous observez le moindre signe d’attaque, pensez à traiter rapidement tout en vérifiant que les autres plantes placées à proximité ne sont pas, elles aussi, contaminées. À ce titre, notez que, au début de l’été, les plantes doivent être espacées de manière à ne pas créer d’humidité chaude qui pourrait favoriser les maladies.

À côté de vos plantes, placez un pulvérisateur et pensez à l’utiliser de temps en temps, surtout si, justement, vos plantes sont espacées les unes des autres.
Lire la suite de l'article

 
Lire la suite