Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Misterbricolo vous conseille systemed.fr ...

7 Janvier 2011 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Portes et Fenêtres

http://www.systemed.fr/theme/img/fond/logoTitreSite.jpgTrès agréable découverte sur la toile ce jour avec ce site que Misterbricolo ne pouvait pas ne pas vous faire connaître...

http://www.systemed.fr

Exemple d'article ... 

Les corniches créent l’ambiance 

Renouez avec une tradition multicentenaire en fabriquant et posant vous-même des moulures de plafond en staff. à la portée de tout bricoleur méthodique et patient, la technique présentée autorise une réalisation de grande qualité pour un coût inégalable !   Les magasins de bricolage et décoration proposent une large gamme de corniches fabriquées à base de résines synthétiques ou de plâtre. Selon le matériau et le mode de distribution (réseau grand public ou professionnel), elles sont fournies en longueurs variables de 0,38 m à 2,60 m pour certaines. Les plus basiques, en polystyrène extrudé, coûtent en moyenne de 5,65 à 8,50 € (36,75 à 55,75 F) l'unité de deux mètres. Un cran au-dessus, les modèles en polyuréthane se vendent entre 14 et 24 € (environ 92 à 157,50 F) dans la même dimension. Résolument haut de gamme, les produits plâtre démarrent aux alentours de 25 € (164 F) mais peuvent allégrement dépasser les 100 € (656 F environ)… du mètre linéaire ! Si l'on ajoute le coût de la pose, la facture atteint des sommets. Avec notre méthode, deux sacs de plâtre à mouler de 40 kg suffisent pour décorer 30 à 35 mètres linéaires soit moins de 18,50 € (environ 121 F). Les autres fournitures ne sont guère plus onéreuses, parmi lesquelles l'écheveau de filasse à 6,78 € (44,50 F) et le mortier adhésif servant pour la pose à environ 9,15 € (60 F) le sac de 25 kg.

LA FABRICATION
Le moule est réalisé à l'aide d'un segment de corniche de deux mètres environ récupéré, lors de travaux d’agrandissement d’un salon, sur une cloison vouée à disparaître. À défaut, il est possible de prendre modèle sur un élément du commerce, à condition de le réserver à votre seul usage personnel. À partir du modèle choisi, une empreinte en résine armée de fibre de verre (produits disponibles dans le commerce) est réalisée. Rigidifiée par une structure en bois avec des “joues” amovibles vissées, qui serviront également de coffrage lors du coulage du plâtre, le moule est prêt à entrer en service. Le plâtre à mouler se caractérise par sa grande finesse : on le trouve sans problème chez les négociants en matériaux. Quelques tâtonnements sont nécessaires pour bien évaluer les quantités de poudre et d’eau à mélanger. Le gâchage s'effectue dans une auge. Lorsque le plâtre présente une consistance crémeuse, il est versé dans le moule, sans précipitation. Au moment de démouler, quand le plâtre a fait sa prise, les futures surfaces d’appui de la corniche sont griffées avec une spatule crantée pour garantir la solidité du collage aux mur et plafond. Important : stockez les éléments moulés sur une surface plane et dans un endroit ventilé. Ils doivent sécher naturellement, ce qui prend environ trois semaines.
LA POSE                   google-site-verification: googlead39f466d962ec38.html

Lira la suite sur systemed.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article