Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Misterbricolo installe sa piscine en bois ...

23 Novembre 2009 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Piscines

Publier dans sa piscine l'été prochain est devenu une obsession pour Misterbricolo. Alors c'est parti pour un max de post sur les piscines, leurs construction, montage et tout ce qu'il faut savoir. Tant pis pour ceux qui n'aiment pas les piscines !
Si vous souhaitez profiter des joies de la baignade sans altérer l'environnement, c'est une piscine en bois qu'il vous faut. De conception originale, et modulable selon vos envies, la piscine bois est un espace de loisir polyvalent.

La piscine en bois, qui rentre dans la catégorie des bassins modulaires et rigides, existe en modèle de piscine en kit qu'un bricoleur avisé peut installer lui-même en suivant les guides très détaillés que fournissent la plupart des principaux fabricants. Pour tout ce qui concerne les autres modèles et en cas d'hésitation, l'intervention d'un spécialiste est chaudement recommandée.

Le bois, matériau très malléable, permet de réaliser des bassins de toutes les formes (octogonaux, circulaires, hexagonaux, carrés ou rectangulaires) ou sur mesure. Son premier avantage reste ses indéniables qualités esthétiques : il s'intègre naturellement au paysage, en conservant une touche d'exotisme.

Une société comme Bluewood propose 16 modèles standard de piscines hors-sol, semi-enterrées ou enterrées et toutes autres piscines sur mesure, composées d'éléments bois tous "éco-certifiés, fabriqués en pins des Landes traités en France".

Pas de gros moyens logistiques pour une piscine en bois

L'installation d'une piscine en bois passe par quelques étapes incontournables, comme le choix du lieu de son implantation : bonne exposition au soleil, le plus loin possible des arbres et autres plantations feuillues, pour éviter autant que possible les feuilles qui tomberont inévitablement dans le bassin.

Puis, première opération : quelques travaux de terrassements de façon à aplanir l'endroit en enlevant racines, pierres et rochers proéminents, sur lequel on coulera la dalle support. Une dalle qu'il est conseillé de prévoir pour tous les modèles, même si certains fabricants ne préconisent qu'un nivelage et une couche de sable sous la piscine. Ce type de bassin vous permet d'emporter votre piscine avec vous si vous déménagez, ou de la remiser à l'abri l'hiver venu.

Dans tous les autres cas, cette base bétonnée constituera le fond stable et plat pour installer le bassin semi-enterré ou enterré choisi. La quantité de ciment utilisée n'a rien à voir avec celle nécessaire à la réalisation d'une piscine classique en béton. Un critère à prendre en compte surtout lorsque vous habitez en milieu accidenté et que l'accès au chantier, et donc son approvisionnement, reste problématique. Tous les autres éléments de la structure, poteaux, rails haut et bas et pièces de jonction, se transportent également sans qu'il soit nécessaire de déployer d'imposants moyens logistiques.

L'étanchéité, est assurée grâce au "liner", une sorte de poche en plastique qui équipe 80% des piscines vendues dans le monde. Ce chantier durera, après le séchage complet de la dalle béton, 2 à 3 jours pour une piscine moyenne et une semaine pour les plus grandes. Le délai peut également varier selon la forme du bassin et les spécificités choisies par le client, comme les fonds pentus, incurvés, à trottoir périphérique ou les descentes en escalier. Des délais de construction réduits du fait de l'absence de scellement, et de la modularité de tous les éléments nécessaires à l'installation, qui assurent une mise en œuvre aisée et sûre.

La fourchette de prix, qui varie de quelques centaines d'euros à plus de 30.000 euros, permet de choisir en fonction de son budget, de la qualité d'équipement et de ses envies. Bluewood facture ainsi ses modèles sur mesure 640 euros le mètre linéaire.

La législation sur les piscines

Que vous possédiez une piscine en bois ou dans un autre matériau, la législation sera la même.
Pour un bassin enterré ou semi-enterré, non couvert, de moins de 100 m² ou ne dépassant pas le niveau du sol de plus de 0,60m, vous devrez déposer une déclaration de travaux à la mairie de votre commune de résidence.

Si la piscine semi-enterrée est d'une hauteur supérieure à 60 cm ou dépasse 100m² de surface, un permis de construire est nécessaire. Même formalité administrative pour construire votre piscine à l'intérieur d'un bâtiment existant. Cette autorisation vous sera délivrée si votre projet est compatible avec les règles d'urbanisme local et répond aux éventuelles recommandations des architectes des bâtiments de France, pour un site protégé.

En règle générale, toute construction de piscine enterrée doit être déclarée ; les services fiscaux mettent régulièrement à jour les plans cadastraux en s'aidant des déclarations des propriétaires mais aussi de photos aériennes qui permettent de repérer facilement tous les nouveaux bassins… Avis aux éventuels fraudeurs ! L'administration qui considèrera votre piscine comme une nouvelle dépendance ne vous exonérera que pendant 2 ans de la taxe d'habitation.

Depuis le 1er janvier 2004, toute piscine privée doit posséder un dispositif de sécurité piscine normalisé, avant la première mise en eau. Des normes de sécurité à respecter sous peine d'une amende maximum de 45 000 euros. Une fois en règle, vous pourrez enfin enfiler votre tenue de bain et profiter pleinement de votre piscine en bois !

Source : www.solvimo.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article