Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Misterbricolo hésite entre une VMC simple flux autoréglable, hygroréglable, double flux, thermodynamique, VMR, VMC gaz, VMI ...

13 Mars 2012 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.gites-bretagne-sud.fr/upload/Mes_images/ecogite_virtuel/Photos/schema2_vmc2flux.jpgPrincipe de la VMC

La ventilation permet de renouveler l'air, d'évacuer l'humidité et les polluants. C'est en outre une obligation légale.

Grâce à un dispositif motorisé, la ventilation mécanique contrôlée est le meilleur moyen d'assurer un renouvellement de l'air maîtrisé et constant, donc un environnement sain.

Éléments d'une VMC

Une ventilation mécanique contrôlée se compose de plusieurs parties :

  • Le moteur se trouve dans le groupe d'extraction. Il est généralement situé dans les combles et « force » via un ventilateur la sortie de l'air.
  • Un réseau de gaines assure la circulation de l'air, pour extraire l'air vicié en un point unique situé sur le toit. Dans le cas d'une VMC double flux, un deuxième réseau permet d'acheminer l'air neuf dans les pièces de vie grâce à des bouches d'insufflation. Les gaines sont généralement en PVC et d'un diamètre minimal de 80 mm.
  • Les bouches d'extraction sont placées en hauteur, là où s'accumule l'air chaud et humide, au-dessus de la baignoire ou de la cuisinière. Dans le cas d'une VMC double flux, il faut aussi des bouches d'insufflation pour faire rentrer l'air neuf.
  • Les entrées d'air (VMC simple flux) sont disposées au-dessus des fenêtres ou dans les coffres de volet roulant. Elles peuvent être autoréglables (débit fixe), hygroréglables (débit fonction de l'humidité) et/ou acoustiques.

Trouvez un spécialiste de la VMC

Types de VMC

  • Dans le cas d'une VMC simple flux, l'air entre par des entrées d'air situées au-dessus des fenêtres des pièces principales et l'air est extrait dans les pièces humides avant d'être évacué au niveau du toit grâce à un réseau de gaines. Le débit est constant (autoréglable). Plus sophistiquée, la VMC simple flux hygroréglable régule le débit en fonction de l'humidité. La VMC gaz, quant à elle, est une déclinaison du système simple flux, dans lequel l'air vicié et les produits de combustion (d'une chaudière par exemple) sont évacués par le même réseau.
  • Une VMC double flux dispose d'un double réseau de gaines. L'air sortant sert à réchauffer l'air entrant au niveau du toit. Il n'y a pas d'entrées d'air, mais des bouches d'insufflation. Dans le cas d'une VMC double flux thermodynamique, l'air est carrément chauffé à son entrée grâce à une pompe à chaleur.
  • Adaptée à la rénovation, la VMR (ventilation mécanique répartie) n'impose pas le passage de gaines. Il y a un extracteur par pièce humide.
  • La VMP, ventilation mécanique ponctuelle, ne nécessite pas la pose de gaine, tout comme la VMR. Elle permet de pouvoir ventiler, uniquement lorsque c'est nécessaire (pendant l'émission d'une pollution, par exemple), une pièce en particulier (comme la cuisine ou la salle d'eau).
  • La VMI, ventilation mécanique par insufflation, fonctionne sur le principe inverse dela VMC : l'air est soufflé vers l'intérieur de la maison, et ressort par les aérations.
  • Ce tableau comparatif résume les avantages, inconvénients et ordre de prix des différents systèmes de VMC.

La ventilation naturelle

Lire la suite sur vmc.comprendrechoisir.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article