Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Choisir sa bonne peinture avec Misterbricolo ...

17 Novembre 2011 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

http://www.aecp-peinture.fr/images/professionnel/24323/bandeau2/peinture.jpgLa couleur n'est pas le seul critère pour choisir une peinture. Au-delà du choix acrylique-glycéro, il existe de nombreuses peintures à effets ou adaptées à certains usages. A lire avant de choisir votre peinture...

En fonction de leurs composants de base et des additifs utilisés, les peintures sont réparties en deux familles, voire trois pour certains, qui classent les "spécifiques" à part. Mais dans la mesure où toutes sont plus ou moins spécifiques... Pour simplifier le choix d'une peinture, disons que ces familles peuvent se caractériser par l'agent de nettoyage du pinceau : l'eau pour les acryliques (et assimilées), le white-spirit pour les autres.

LES ACRYLIQUES

Ce sont des peintures à l'eau, sans odeur, faciles à appliquer et utilisables en intérieur comme en extérieur. Elles sèchent rapidement et ne jaunissent pas. Elles ont actuellement le vent en poupe et beaucoup d'entre elles ont reçu l'écolabel européen.

LES GLYCEROS (ou glycérophtaliques)

Même si les progrès des acryliques sont indéniables, les glycéros restent plus résistantes et ont une image de peintures "pro" donnant un fini plus satisfaisant. Elles présentent cependant des inconvénients : elles sèchent lentement, dégagent une odeur, et leur mise en oeuvre est moins facile. L'outillage et les taches éventuelles doivent être nettoyés au white-spirit.

Une seule couche suffit ?

Les monocouches sont des peintures à fort pouvoir couvrant pour lesquelles une seule couche suffit... en principe. En effet, la dénomination est quelque peu abusive : sur un fond sombre, une bonne finition nécessitera deux couches là où trois seraient indispensables avec une autre peinture. Elles sont recommandées pour les plafonds où leur pouvoir opacifiant fait merveille sur les salissures légères.

Contestées quand elles contiennent des composants organiques volatils (COV), nocifs pour la santé et la planète, leurs qualités techniques les rendent toutefois irremplaçables dans certains cas particuliers, et on trouve encore de (vieux) peintres professionnels qui assurent qu'"une peinture qui ne sent rien n'est pas une vraie peinture". Malgré ces résistances, la part des glycérophtaliques devrait encore diminuer dans l'avenir, d'autant que la directive européenne sur les COV limitant les teneurs admissibles de solvants, en particulier ceux dérivés du pétrole dans les compositions, entre cette année en vigueur. De nombreux fabricants ont d'ailleurs largement anticipé la réglementation dans leurs nouvelles formules.
Les alkydes-émulsions. Fruits des nouvelles technologies, ces peintures sont les dernières-nées dans la famille "à l'eau". Alliant, semble-t-il, les avantages des acryliques et la résistance des glycéros, leur succès s'affirme de plus en plus.

LES PEINTURES SPÉCIFIQUES
Lire la suite sur cotemaison.fr

 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article