Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo aime la plomberie ! (2/3)

24 Septembre 2006 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

Détartrer un chauffe-eau

Détartrer le corps d'un chauffe-eau à gaz est une opération délicate :

1/ Démonter le corps de chauffe et le mettre au-dessus d'un grand récipient en plastique pour faire passer, dans le serpentin, une solution détartrante.
2/ Remplir le serpentin d'un détartrant acheté en droguerie.
3/ Laisser agir une demi-heure.
4/ Eventuellement recommencer l'opération et rincer abondamment. On peut aussi utiliser de l'acide chlorhydrique, dilué dans 5 fois son volume d'eau, mais la manipulation de l'acide est plus dangereuse.

Réparer une fuite de radiateur

La plupart des fuites sur un chauffage, nécessitent l'intervention du plombier- chauffagiste, mais on peut parfois intervenir sur une fuite courante : de l'eau goutte le long de la tige du robinet d'un radiateur traditionnel. Il s'agit d'une fuite du presse –étoupe du robinet :

1/ Enlever le bouton de manœuvre du robinet.
2/ Avec une clé à molette, une clé plate ou une pince multiprise, resserrer l'écrou du presse-étoupe.

C'est le premier écrou après le bouton de manœuvre, le second écrou est celui de la tête de robinet.

Protéger le chauffage du gel

Si un chauffage central ne fonctionne pas en permanence, il doit être protégé contre le gel.

Solution radicale : vidanger l'installation. Solution souvent plus pratique : ajouter de l'antigel ; la quantité est indiquée sur le flacon. Attention ! les antigels "non alimentaires" sont interdits car il y a risque, en cas de fuite, de pollution de l'eau sanitaire ou du réseau extérieur.

Dans un circuit ouvert, verser l'antigel dans le vase d'expansion. Dans un circuit fermé, vidangé en partie, verser l'antigel et compléter avec de l'eau.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article