Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo agrandit sa maison avec www.maison-construction.com

8 Février 2009 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

Agrandir sera considéré comme de la rénovation puisque, dans tous les cas, pour agrandir, il faut déjà avoir un bâtiment existant...

agran.gif Que ce soit pour faire un garage, une chambre ou un salon, vous aurez les mêmes contraintes qu’un chantier neuf avec, en plus, la gestion de l’existant qui pose deux problèmes :

  • vivre dans une maison en chantier,sauvegarder les parties existantes des dommages dus à une intervention lourde.

Ainsi, votre maître d’œuvre aura un rôle déterminant en matière de délais et de non dégradation de l’existant en vous évitant de passer par exemple un hiver avec un mur découpé et fermé par une bâche en plastique et en faisant attention à dégrader le moins possible les autres lieux de votre habitation (jardin, façade, etc….).

Pour réaliser cet agrandissement, vous pouvez passer par un architecte et, pour les réalisations plus simples, par une entreprise générale. A vous déjà de définir votre projet, de la manière la plus précise possible, puis de le soumettre au professionnel de votre choix qui devra être à votre écoute, vous conseiller mais ne pas vous faire changer de projet sous prétexte que ce sera plus simple pour lui. Votre débat doit être un enrichissement de votre idée, pas le glissement vers ce que veut votre interlocuteur.

Une fois les plans préparés et approuvés, vous devrez demander un permis de construire ou une autorisation de travaux avant de commencer. Les entreprises qui interviendront auront comme interlocuteur l’architecte ou le maître d’oeuvre (ou vous si vous décidez de superviser les travaux) ; ils vous adresseront les devis et le planning sera mis en place.


Si vous passez par un maître d’œuvre, tous les frais sont à sa charge et doivent être prévus dans l’enveloppe globale (eau, électricité, gestion des déchets, etc...). Les autorisations obtenues et les budgets acceptés, le chantier peut débuter.

Faire une extension signifie très souvent démolir une partie des murs, créer ou agrandir des ouvertures qui communiqueront entre les deux corps de bâtiment.

Imposez à l’entreprise qui intervient ou au maître d’oeuvre de bien protéger le reste de l’habitation (pose de plaque de bois contre la façade modifiée, plastique scotché sur les ouvertures, pose de film protecteur sur les sols existants) et imposez un chantier tenu proprement, ce qui vous permettra de voir au fur et a mesure si les protections sont à renouveler.

De votre côté, calfeutrez les dessous de portes des parties communes au chantier et protégez vos massifs et arbustes par de solides piquets aux points de contact possibles.

Image

Faire un garage :

C’est une des interventions d’agrandissement qui peut être la moins contraignante puisqu’il est possible d’accoler un garage à la maison sans toucher à l’existant ou presque.

Si une porte de service donne du coté de l’implantation du garage, le chantier sera indépendant de la partie habitation.

Les murs, posés sur des fouilles (fondations) comme tout mur porteur, seront montés sur 3 côtés, le quatrième étant le mur de la maison.

La toiture sera en plaques ou en tuiles, isolées ou non.

Des gaines d’alimentation électriques seront tirées pour l’alimentation du système d’ouverture, pour l’éclairage, ainsi que pour un bloc prise.

Les murs seront enduits ou isolés.

Si la porte de communication avec la maison n’est pas existante, il faudra faire découper le mur ; si c’est du béton, par une entreprise spécialisée dans la découpe béton, ou faire pratiquer une ouverture par un professionnel.

Le garage peut être prévu avec une ou deux portes pour y garer un, deux ou 4 véhicules. Très utile dans les régions froides.

Agrandir le salon :

Votre salon de 15m² est tourné vers le jardin de 1200m² et vous rêvez d’avoir un salon de 40m² !

Si vous possédez une baie vitrée donnant sur l’extérieur, une fois ôtée, elle sera le passage ouvert sur la nouvelle pièce. Si, par contre, il n’y a qu’une fenêtre ou une porte fenêtre et que vous souhaitiez faire un accès très large, il faudra envisager de toucher au mur porteur.

Il faudra, dans ces cas là, faire appel à un professionnel car l’équilibre des masses et des poussées sur un mur porteur nécessite l’intervention d’un professionnel (maçon ou architecte).

Une fois cette ouverture pratiquée, votre extension pourra voir le jour. Elle pourra être en bois, en briques, en parpaings, etc... Il faudra créer des fondations, un plancher surélevé ou non, puis récupérer les niveaux de l’ancien sol ; pensez également que le chauffage et le réseau électrique devront être modifiés en proportion de l’agrandissement.

Le fait d’agrandir fera de l’ancien salon une pièce relativement sombre, pensez alors à mettre une fenêtre de toit large sur l’extension, proche de l’ex porte-fenêtre.

Si l’orientation de votre maison le permet, préférez une baie vitrée large qui laissera pénétrer la lumière massivement.

Une des difficultés lors d’un agrandissement est de respecter l’esprit de la maison sans pour autant renoncer à une esthétique actuelle. Le bon dosage entre rupture et continuité est parfois difficile mais, une fois réussi, vous aurez l’impression d’avoir changé de maison !

Liens à découvrir

Source : www.maison-construction.com

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article