Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !

Misterbricolo entretien sa maison au meilleur prix ...

29 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Actualités bricolage

http://www.intermarche.com/itm2.controls/portail/SqlBinaryHandler.axd?cmd=%5c%5c192.168.57.103%5cifwebshare%5capp-itm3%5cItm2.App_Data%5csqlcontentstore%5csqlcontentstore.config.xml%7ce710d2e8-d271-431a-88ac-b51362c8e020%7cphoto%7c0Plusieurs solutions existent pour entretenir sa maison à petits prix. Certaines astuces miracles pourront vous faire économiser sur l’achat des produits ménagers. Voici quelques recettes de grand-mère très efficaces.

Le bicarbonate de soude

Appelé aussi bicarbonate de sodium, le bicarbonate de soude est un produit miraculeux. Il se présente sous la forme d’une poudre blanche, il est biodégradable et non toxique pour l’environnement. A la maison, il remplacera votre poudre à récurer. Sur une éponge humide, il récurera baignoires, évier et lavabos. Il est aussi très efficace pour nettoyer la graisse sur les plaques de cuisson.

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc sera également l’un de vos meilleurs alliés. Il peut être utilisé sur tous les fronts ! C’est un produit ménager très efficace. Ajoutez-lui une pincée de sel pour nettoyer votre robinetterie et celle-ci brillera de mille feux ! Dans votre salle de bain, les traces sur le rideau de douche ne lui résisteront pas. Mélangé avec de l’eau, il rendra vos vitres éclatantes. Et pour nettoyer votre carrelage, ajoutez-lui une goutte d’huiles essentielles et votre maison respirera la fraîcheur.

Quelques petites recettes maison

Pour éliminer une tâche coriace, remplacez l’eau de javel par de l’alcool à 90C°. Ils sont d’une efficacité équivalente. Pour vos WC, saupoudrez la cuvette d’une demi-tasse de jus d’orange en poudre, laissez agir une demi-heure, puis tirez la chasse d’eau ! C’est propre et en plus ça sent bon ! Pour vos tapis et moquettes, armez-vous de sel. Saupoudrez, frottez à l’aide d’une brosse, puis passez l’aspirateur 15 minutes plus tard. Vous retrouverez une tapisserie resplendissante !

Source : http://www.intermarche.com

Lire la suite

Misterbricolo répare une fuite de toit ...

28 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.ideesmaison.com/images/large/5273-fuite-de-toiture.jpgUne fuite sur un toit peut être à l’origine de dégâts considérable dans une maison. Aussi faut-il colmater au plus vite ces fuites d’eau. Les différents types de toitures peuvent fuir, qu’il s’agisse de tuiles, d’ardoises ou encore de zinc. Il faut alors impérativement agir vite.c

Pourquoi une toiture peut-elle fuir ?

  • De nombreuses raisons peuvent expliquer le fait qu'une toiture fuit. Un affaissement dans la toiture provoque des eaux stagnantes et la fuite petit à petit se met en place. Elle peut également être provoquée par des accumulations de déchets, de branches, d'humus ou de feuilles dans les gouttières qu'il faudrait entretenir régulièrement.
  • Il peut s'agir d'une fuite résultant de conditions météorologiques difficiles ayant déplacé des tuiles, les ayant cassé suite à la chute d'une branche, ou bien encore une accumulation de neige ou un gel fort ayant provoqué des fissures dans le matériau de couverture
  • De fait, dès lors qu'une tache apparaît sur un plafond de la maison, il faut alors protéger tout ce qui se trouve au dessous, les planchers, les meubles, retirer les fusibles de la pièce dans le pire de cas pour éviter des dommages trop grands. Il faut ensuite installer un récipient permettant de recueillir l'eau.

Identifier une fuite sur une toiture

Avant toute chose, il faut identifier l'origine de la fuite. Pour cela, une visite s'impose dans les combles ou le grenier ainsi qu'une visite de contrôle de la toiture. La localisation de la fuite est essentielle. Il ne faut pas oublier qu'un point d'arrivée de fuite peut ne pas être situé au même endroit que le point d'origine, l'eau pouvant cheminer le long d'une poutre, dans une cloison, etc.

La source de la fuite

Repérer la source est donc essentiel. Elle se situe en général là où ont été causés les dégâts : sur le toit, il peut s'agit d'un zinc corrodé, de tuiles, d'ardoises ou de fibrociments manquantes, détériorées ou très légèrement fissurées. Il faudra faire un examen approfondi de la toiture pour repérer la moindre fissure. La fuite peut être due à une souche de cheminée endommagée. Cette souche peut montrer des faiblesses de maçonnerie, au niveau des solins.

La source de la fuite peut être également localisée sur une fenêtre de toit, une lucarne dont les joints ou les solins aurait été endommagés. 

Il peut enfin s'agit d'une étanchéité d'une toiture terrasse à revoir.

Réparer la fuite sur la toiture

Si un simple nettoyage et désencombrement de gouttière s'avèrent insuffisants, et en fonction de l'origine de la fuite, il faudra remplacer les tuiles, les tuiles en fibrociment ou les ardoises manquantes ou cassées, fissurées, le zinc rouillé. Il peut aussi être nécessaire de remplacer des bardeaux lâches ou absents après les avoir localisés.

Lire la suite de l'article sur ideesmaison.com

Lire la suite

Misterbricolo utilise un aspirateur robot ...

27 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Trucs & Astuces

http://www.journaldugeek.com/files/2010/08/1070987.JPGAlors qu’il y avait peu de robots aspirateurs jusque-là, le Roomba était le roi, plusieurs constructeurs ont annoncé coup sur coup leur modèle, c’est le cas de Samsung, LG, Asus et dernièrement Philips. D’ailleurs, cela fait maintenant deux mois que je teste le HomeRun, leur nouveau robot aspirateur qui sera disponible à la rentrée. Voici donc un retour sur celui-ci…

Un peu de technique

 

Le HomeRun est donc un aspirateur robot autonome doté d’une caméra intégrée, de 14 capteurs infrarouges (autour et sous l’appareil) et d’un logiciel évolutif sous Linux (port USB inclus). Il offre également une brosse électro-rotative, 2 brossettes latérales ainsi que 6 configurations de nettoyage différentes (Auto, Spot, Climb, Carpet, Manuel et Différé) et la possibilité de le programmer à une heure précise chaque jour. Son autonomie est de 100 minutes (3h de charge, batterie amovible), sa vitesse de nettoyage est de 40m²/h et son niveau sonore est de 70 dB.

Côté design, on a affaire à un appareil pas super esthétique ‘faut l’avouer avec une forme arrondie et écrasée ainsi que des couleurs un peu austères (gris et noir). Dommage pour un produit annoncé haut de gamme !

Comment ça marche ?

 

Une fois que vous avez lancé votre aspirateur, celui-ci créé un mapping de la pièce (quadrillage en carrés de 10 cm²) pour les nettoyer efficacement tout en évitant les obstacles et les escaliers. Car en effet une fois qu’il heurte un obstacle, il le contourne ou fait marche arrière mais lorsqu’il repasse, il sait où il se trouve et va donc passer au plus près pour aspirer autour sans forcément le toucher. Ses deux brosses latérales sont particulièrement efficaces pour ça.

Détail des 6 modes de nettoyage :

  • AUTO (nettoyage automatique)
  • SPOT (petite surface de 1.5 x 1.5 m2)
  • CLIMB (sols avec du relief comme les seuils de porte, jusqu’à 15mm de hauteur)
  • CARPET (pour les tapis ou moquette jusqu’à 20mm de hauteur)
  • MANUEL (dirigé avec la télécommande)
  • Programme

Vous noterez les modes CLIMB et CARPET, que j’appelle aussi modes bourrins puisqu’ils permettent à l’aspirateur de passer sur un tapis ou un seuil de porte, c’est à dire que par rapport au mode Auto, il va un peu plus “bourriner” quand il va trouver un obstacle (hauteur max 2cm) qu’il est susceptible de pouvoir escalader !

Lire la suite sur http://www.journaldugeek.com/2010/08/12/test-aspirateur-robot-philips-homerun/

Lire la suite

Les conseils piscine et spa de Misterbricolo ...

25 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Piscines

http://photos1.blogger.com/x/blogger2/4562/736284352706077/220/z/528225/gse_multipart49284.pngCe n'est certes pas la meilleure saison pour piquer une tête mais c'est le moment d'y penser si vous souhaitez être prêt pour le printemps prochain.

Ce blog vous donnera une foule de conseils pour imaginer votre futur piscine ou spa, comment le construire, l'aménager et l'entretenir...

http://conseils-piscines-spa.blogspot.com/

Lire la suite

Les ampoules économiques de Misterbricolo ...

17 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

http://www.mister-lumiere.com/skin/frontend/default/marti/images/logo.gifUn peu de lecture qui devrait vous permettre d'en savoir un peu plus sur le fonctionnement, les qualités et aussi les quelques inconvénients des lampes ou ampoules fluocompactes économiques.

Economiques et écologiques ?

En quoi les lampes économiques sont elles écologiques ? Tout simplement car contrairement aux autres types de lampes, les lampes économiques sont recyclables à plus de 93%.

Le recyclage permet de diminuer le volume des déchets mais surtout de refaire d'autres lampes avec le verre issu du recyclage ; produire une lampe avec du verre recyclé demande aussi beaucoup moins d'énergie, le verre recyclé ayant un niveau de fusion (passage à l'état liquide) bien inférieur à celui du silice ; Des économies d'énergie sont donc aussi réalisées sur l'extraction du sable qui donne la silice, composant principal du verre.

Plusieurs théories plus ou moins sensées circulent, parmi lesquelles celle incriminant le mercure, et consistant à dire que "les lampes économiques sont extrêmement dangereuses en cas de casse car tout le mercure va vous intoxiquer...". En réalité il n'en est rien, certes une lampe économique contient bien du mercure mais la quantité est infime : moins de 0,005 %.

Le seul danger avec le mercure est la pollution, pas au niveau d'une voire 20 lampes, mais à l'échelle de la planète. Le danger est réel lorsque des dizaines de millions de lampes économiques arrivent en fin de vie ; il faut absolument les recycler ! Le mercure sera récupéré et réutilisé dans de nouvelles ampoules et ne sera donc pas rejeté dans l'atmosphère ou dans les sols.

Dangereuses ?

Autre rumeur, les lampes à économie d'énergie seraient dangereuses pour la santé. Elles émettraient des champs magnétiques.

Les lampes économiques émettent bien un champ électromagnétique, et ce comme tout appareil électrique. Le problème porterait donc sur la nocivité de ce champ, qui serait (toujours d'après cette rumeur) supérieur de beaucoup à la limite de 28V/m fixée par l'Union Européenne...

Rassurez vous, il n'en est rien. Il est tout à fait normal que les lampes économiques émettent un champ électromagnétique, et celui-ci sera de toutes les manières toujours beaucoup moins nocif que celui d'un téléphone portable, ou d'un point d'accès Wifi.

Il est bon de rappeler qu'aucune étude officielle n'a été réalisée à ce sujet, la désinformation est donc très présente.

Les lampes économiques permettent d'alléger votre facture énergétique...

Les lampes (ou ampoules) économiques de première génération étaient tout aussi encombrantes que disgracieuses. Elles ont beaucoup évolué et sont devenues incontournables.

Les lampes économiques récentes sont maintenant beaucoup plus compactes, disponibles dans différentes formes (standard, sphérique, poire etc...) et diffusent une lumière bien plus agréable ; plusieurs teintes possibles, allant du blanc chaud (similaire à la lumière d'une ampoule à incandescence classique) au blanc froid (blanc tirant sur le bleu). Pour toute couleur, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir des renseignements plus précis sur les rendus de couleurs proposés par les ampoules économiques.

Les lampes économiques sont certes plus chères à l'achat que les ampoules à incandescence mais votre achat est amorti en 1 an ! En effet, une lampe économique à une durée de vie 11 fois supérieure à celle d'une ampoule classique et surtout elle consomme au minimum 5 fois moins ! Si toutefois l’ampoule est allumée et éteinte au maximum 3 fois par jours, sinon sa vie sera raccourcie du fait d’allumages successifs.

Lire la suite sur http://www.mister-lumiere.com/conseils/les-ampoules-economiques

Lire la suite

Misterbricolo se chauffe au bois avec l'"Intellibox" de Sauter ...

11 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Chauffage & Climatisation

SauterSi vous recherchez un système de chauffage économique et en accord avec votre maison écologique, découvrez de nombreuses solutions proposées par Sauter
Allier confort de chauffage et économie d'énergie aujourd'hui, c'est possible grâce au nouveau programme «Confort intelligent» de Sauter. Leur nouvelle gamme de chauffages tous dotés de " l'Intellibox", comporte une programmation qui s’adapte à tous vos désirs.

A vous de choisir votre mode de chauffage selon vos besoins.

Ci-desous le radiateur Cinto, équipé de l'Intellibox Kit
de programmation Intellibox


Radiateur stéatite programmable Cinto de SauterLe nouveau chauffage électrique « intelligent » vu par Sauter

Un chauffage à la carte pour des économies d’énergie

Allier confort de chauffage et économie d’énergie aujourd’hui, c’est possible grâce au nouveau programme « Confort intelligent » de Sauter.

L’ « Intellibox » est une programmation à la carte de vos radiateurs électriques selon vos habitudes de vie. Avec à la clé un meilleur confort thermique et une consommation d’énergie optimisée.

 

Pour la rentrée 2010, la nouvelle gamme de radiateurs électriques de Sauter est équipée de kits de programmation adaptés à votre mode de vie et aux Radiateur fonte programmable Sauterdifférentes situations. Une façon idéale d’allier confort de chauffage et éco-responsablilité :

- Le kit pass propose trois programmes modulables sur la semaine et un programme pré-enregistré en usine.
Simple à installer et à programmer grâce à son écran digital, vous optez pour le programme confort ou éco selon votre temps de présence. Et bien sûr, vos appareils électriques ne chauffent que lorsque vous êtes chez vous.

Kit pass de Sauter- L’ « Intellibox », kit de programmation embarquée, offre 4 fonctionnalités optimum : 3 programmes de gestion de la température (présence, absence de 2 à 48h et absence de plus de 48h), une fonction d’éco détection interrompant le chauffage de la pièce en cas de fenêtre ouverte, un éco indicateur qui évalue le niveau de consommation d’eau selon la température demandée et enfin une fonction permettant un réglage équilibré de la température, avec retour à 19° selon les recommandations de l’ADEME.

Ces kits s’adaptent tant aux radiateurs qu’aux convecteurs, aux rayonnants qu’aux sèche-serviettes. Et saviez-vous que baisser la température de 3° dans une pièce revient à économiser 25% d’électricité ?

Pour plus d’informations :
http://www.defis-sauter.com/
Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio

Lire la suite

Misterbricolo vous conseille La Bonne Porte ...

9 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Actualités bricolage

http://www.la-bonne-porte.fr/wp-content/themes/premiumnews/images/belm_logo.gif

 

 

 

 

 

 

L’univers de l’entrée est un lieu unique organisé autour de la porte et de l’accueil. Que vous receviez des proches ou un livreur, cet espace doit être convivial et chaleureux.

La Bonne Porte est née avec l’envie de partager les bons plans et les astuces pour améliorer l’accueil visuel que nous réservons à nos invités. De la décoration, en passant par la rénovation, tout y passe !

Venez échanger avec moi, au travers de ce blog, vos idées et vos projets  sur l’univers de la porte d’entrée…

http://www.la-bonne-porte.fr

Lire la suite

Misterbricolo utilise les services du site ayouda.com ...

7 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Actualités bricolage

http://www.informationjeunesse-centre.fr/portail_jobs_2008/images/logo_ayouda.gifDes services à la personne pour quoi ? pour qui ?

Les services d’aide à la personne rendent la vie plus facile aux usagers par un soutien au quotidien à leur domicile  dans leurs activités courantes comme par exemples la garde d’enfant, le soutien scolaire, le ménage et le repassage, l’aide à domicile, les soins à domiciles, l’assistance informatique...

Le point commun de tous les services existants pour l’aide à la personne est qu’ils sont toujours effectués au domicile des clients dans un cadre fiscal particulier, ce qui permet d’offrir un service de mieux en mieux structuré aux usagers. Et lorsqu’il s’agit de publics plus fragiles comme les personnes âgées ou malades par exemples, certains services sont encouragés et soutenus dans le cadre de politiques de protection sociale.
Source : www.ayouda.com

Lire la suite

Misterbricolo protège ses palmiers du froid ...

5 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Jardin

Les palmiers en pot
Les palmiers en pot sont comme nous l’avons vu précédemment, les plus sensibles au froid. Cependant ils seront aussi les plus faciles à protéger. L’idéal est d’installer vos plantes dans une pièce hors gel type garage, véranda… Il faut bien sûr que le local choisit soit munie de fenêtres afin de laisser entrer la lumière.
Vous pourrez être tenté d’installer vos chers palmiers à l’intérieur de votre maison. Je vous le déconseille fortement. En effet à cause du chauffage, nos intérieurs ont une atmosphère trop chaude et sèche et de plus il n’y a pas de différence de température entre le jour et la nuit. Autant d’éléments qui ne conviennent pas du tout à nos amis les palmiers.

Si vous ne pouvez pas déplacer vos palmiers en pot, il faut absolument protéger les racines en enroulant autour du pot plusieurs couche de voile d’hivernage ou de paillon. En ce qui concerne le palmier, il faut regrouper le plus de palmes possible entres-elles. Le tout sera alors maintenu par une ficelle. Ainsi le cœur du palmier est protégé car il se crée au centre un micro climat plus chaud (environ 5°C de plus). Ensuite si vos hivers sont très froid, enveloppez votre palmier de voile d’hivernage.

Il ne faut pas hésiter à couvrir entièrement le palmier. Plusieurs couches du voile protecteur sont conseillées autour du bourgeon terminal. Attention de ne pas se servir d'un voile imperméable, type plastique car ce dernier favorise les risques de condensation d'eau et de moisissure.



Le voile d'hivernage se présente sous différentes formes et tailles.
N'hésitez pas à demander conseille auprès d'un vendeur.

Les palmiers en pleine terre

Même si votre palmier est une variété très résistante au froid, il faut le protéger chaque hiver si il s'agit d'un jeune sujet ou si votre palmier vient d'être planté.

Pour les palmiers en pleine terre, le plus important à protéger est le bourgeon apical d’où sortent les nouvelles palmes. Une partie tellement important qu’elle est souvent appelé « cœur du palmier ».
Comme pour les palmiers en pot, la technique consiste à réunir les palmes ensembles, autour du bourgeon apical et d’attacher le tout avec de la ficelle.
C’est ainsi que l’on pourra maintenir quelques précieux degrés supplémentaires autour du cœur.

Ensuite il faut penser à protéger les racines en surface.
Pour cela il suffit d’étendre sur le sol des écorces, des feuilles…

Pour finir, utiliser un voile d’hivernage ou du « paillon » afin d’emballer votre palmier. Votre plante ne devra être emballée entièrement que si vos hivers sont très froids. En effet même si les voiles d’hivernage sont de bonne qualité, ils retiennent toujours plus ou moins un peu d’humidité. Afin d’éviter tous désagréments, si les températures repassent au dessus de 0 C°, retirer le voile afin que votre palmier respire.
Source : http://www.palmweb.fr/



Quelques exemples en photos.

Dans les régions froides certains utilisent une technique qui consiste à enrouler (avant la mise en place du voile) autour du palmier, une guirlande de noël (type guirlande en tube, étanche). Ainsi si la température baisse fortement, une fois la guirlande allumée, celle-ci va diffuser de la chaleur non négligeable pour la plante.

Attention à ne pas surprotéger votre palmier et à ne pas installer les protections trop tôt. Les différentes techniques que nous avons pu voir dans cette rubrique permettes de gagner quelques degrés mais si les températures froides dures, la protection ne sera pas efficace à 100 %. C’est pour cela qu’il faut bien choisir l’espèce que l’on va planter dans son jardin et surtout le lieu et l’exposition.

Lire la suite

Misterbricolo prépare ses plantes d'été à passer l'hiver

2 Octobre 2010 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Jardin

http://www.gralon.net/articles/vignettes/thumb-proteger-les-plantes-en-hiver---mode-d-emploi-2138.gifElles ont fait votre bonheur cet été mais les premiers frimas pourraient bien leur être fatals. Quelques gestes simples pour aider vos plantes à aborder l'hiver.

 

Misez sur la fertilisation
Chaleur, arrosage, sécheresse... L'été n'est pas une saison de tout repos pour vos plantes. Dès septembre, il est important qu'elles se refassent une santé en prévision des mois rigoureux. Premier geste : fertilisez une dernière fois vos plantes en pot et vos jardinières. Si vous avez des géraniums, apportez-leur de l'engrais liquide spécial géraniums, en moyenne lors d'un arrosage sur deux.

Protégez vos plantes
Pensez à protéger vos végétaux les plus fragiles, sans attendre l'arrivée des premières gelées. Dès qu'une chute de température menace, placez vos plantes en pot tout près des murs de la maison. Elles seront ainsi un peu abritées et profiteront de la chaleur des murs.
Si le froid promet de s'installer durablement, optez pour une vraie protection. Il en existe de toutes sortes : voiles de forçage, voiles synthétiques ou paille de riz. L'important est de privilégier des matières qui laissent passer la lumière et l'eau. Mieux vaut également ne pas trop les serrer autour de la plante pour ne pas l'étouffer.
Enfin, attention à vos bulbes : une méthode toute simple consiste à recouvrir la terre d'une couche de feuilles mortes. Elle les protégera du froid et de la moisissure.

Rentrez les espèces les plus fragiles
Dès septembre, il faut penser à mettre à l'abri les végétaux les plus délicats. Donnez la priorité aux agrumes et aux lauriers-roses. Rentrez également les plantes d'appartement installées dehors pour l'été, comme les orchidées ou les azalées, sans oublier les plantes grasses et les cactées qui ne supporteraient pas les premières gelées.
On les oublie souvent mais il faut aussi abriter les boutures, effectuées pendant l'été, qui restent sensibles au froid.
Quoi qu'il en soit, profitez-en, à chaque fois, pour surveiller la présence de cochenilles ou l'apparition d'oïdium sur vos végétaux, afin de les traiter avant qu'ils passent l'hiver bien au chaud.

Source : http://www.linternaute.com

Lire la suite