Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, astuces et bons plans pour la maison !
Lire la suite

Les conseils peinture de Misterbricolo ...

24 Août 2008 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Peinture

Un nombre croissant de peintures à “effets spéciaux“ apparaît sur le marché, permettant de nombreuses finitions nouvelles - métallisée, par exemple.
De la même manière, les particuliers ont de plus en plus tendance à expérimenter les “effets décoratifs“ dans leur propre maison. Non seulement les effets sont magnifiques, mais les finitions paraissent luxueuses, ajoutant du caractère et de la valeur à votre maison. La peinture à l‘éponge, au chiffon en pointillé sont quelques-unes des techniques les plus en vogue.

Il est essentiel de bien comprendre ces techniques afin d‘obtenir un résultat de qualité. Cliquez sur les éléments suivants pour plus d‘informations sur chacune de ces techniques.

Glacis
 
  Pochage
Métallisé
 
  Peignage
Badigeon coloré à la chaux
 
  Copie au pochoir
Veinurage
 
  Tamponnage à l’éponge
Bandes de couleur
 
  Rouler au chiffon
Mur masqué
 
  Tamponnage et impression
Technique de tirage    

Avant de commencer – la preparation est indispensable!

Règle de base : Quand vous essayez l’une des techniques ci-dessous, il est judicieux de vous faire la main en réalisant un essai préalable sur une plaque de carton ou une autre surface avant de commencer à peindre vos murs. Voyez combien de glacis il faut enlever et quel niveau de pression est nécessaire pour réussir l’effet désiré. Ce n’est qu’une fois que vous maîtrisez la technique que vous pouvez commencer les murs!

Traitement préliminaire


Source : qualitepeinture.com
Lire la suite

Les consels "pelouse" de Misterbricolo...

17 Août 2008 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Jardin

Entre une météo capricieuse, les piétinements des enfants et l’apparition des mauvaises herbes, la pelouse du jardin a l’habitude de souffrir en été.

Le gel de l’hiver ne permettant pas au gazon de se rétablir, c’est donc de la fin août à octobre, c’est-à-dire entre les dernières chaleurs et les premières pluies, qu’il faut penser son tapis vert. Aérer, réparer, rénover, voici un guide des travaux d’entretien à entreprendre dès la fin de l’été.

Arroser moins souvent mais plus longtemps
A la fin de l’été, la pelouse reprend sa croissance. C’est à cette période de l’année que les apports en eau doivent être les plus importants. Au moins quatre litres d’eau par m² sont nécessaires pour bien humidifier le sol et permettre aux racines de descendre en profondeur. Il est conseillé d’arroser moins souvent (au moins une fois par semaine), mais beaucoup plus longtemps, de préférence le soir, ou bien la nuit, si l’on dispose d’un arrosage enterré.

Tondre haut et régulièrement
Alors que les tontes de printemps doivent être courtes, et celles d’été assez hautes pour éviter l’assèchement de la terre, il est conseillé de caler la hauteur de coupe de la tondeuse entre 5 et 7 cm dès la fin de l’été, et à son maximum pour les dernières tontes automnales, afin d’égaliser la pelouse avant l’hiver. On veillera également à tondre de manière plus régulière qu’en période estivale, au moins une fois par semaine.

Aérer le sol
Entre les barbecues, les soirées entre amis et les jeux de ballon, la pelouse souffre beaucoup des piétinements en période estivale. La terre tend à se compacter, rendant l’aération des racines de plus en plus difficile. Pour remédier à ce problème et permettre à l’herbe de respirer à nouveau, on peut aérer la pelouse en perforant le sol de trous suffisamment profonds pour le décompacter et ainsi éviter l’asphyxie des racines. On utilisera une fourche-bêche de jardin pour les petites et moyennes surfaces. Pour les grandes surfaces, on trouve dans les enseignes spécialisées des aérateurs mécaniques. On peut aussi recourir à des semelles munies de pointes que l’on fixe sous les chaussures.

Fertiliser avec des engrais
La fertilisation intervient après l’aération. On a le choix entre l’engrais traditionnel à base de phosphate et de sulfate de potasse, un engrais associé à des anti-mousses ou des herbicides, ou un engrais fertiligène capable de nourrir le gazon pendant plus de trois mois. Deux kilos d’engrais sont nécessaires pour fertiliser une surface de 100 m², soit une bonne poignée par mètre carré.

Réparer une pelouse endommagée
Trous, taupières et plaques sombres font souvent leur apparition en été. Ces zones, de petites dimensions, peuvent être réparées assez facilement, sans nécessairement refaire toute la pelouse. L’opération la plus rapide consiste à rapiécer l’endroit détérioré avec une plaque découpée dans une partie moins voyante du jardin. Une fois l’échange effectué, il faut penser à bien niveler la surface réparée à l’aide d’une plaque ou le dos d’un râteau, et l’arroser abondamment. On peut également réparer la pelouse à partir d’un semis. Il faut tout d’abord éliminer la partie abîmée à l’aide d’un râteau, puis retourner la terre à la bêche sur environ 15 cm de manière à l’aérer. On peut éventuellement l’enrichir d’un engrais de fond. Après nivellement du sol, on sème les graines qu’il faudra recouvrir de terreau.

Eliminer la mousse...
Un anti-mousse à base de sulfate de fer neige est le remède le plus adapté contre la mousse qui étouffe le gazon. Deux à trois kilos suffisent pour traiter une surface de 100 m². Mais si ce produit bon marché noircit et tue les mousses, il peut également laisser de vilains dépôts de rouille sur les dallages. Il existe aussi des engrais anti-mousse, pour une action mixte, et des anti-mousses liquides à base de dichlorophène qui, contrairement au sulfate de fer, ne tâche pas la terrasse ou les allées du jardin. Tous ces produits agissent dans les 10 à 15 jours, période au bout de laquelle il faut ramasser les mousses mortes et nettoyer le sol en passant un scarificateur. Pour prévenir de nouvelles apparitions, il est conseillé d’aérer régulièrement le sol et d’alléger la terre en épandant du sable en surface. Ces actions permettront de corriger le pH acide qui favorise la prolifération des mousses.

... et les mauvaises herbes
Les mauvaises herbes constituent le premier concurrent du gazon. Plutôt que de désherber manuellement avec un couteau, mieux vaut utiliser un désherbant sélectif. Quelques pulvérisations sur le gazon permettront de venir à bout des trèfles, pissenlits et mourons.

Scarifier, pour revigorer une pelouse fatiguée
La pelouse a tendance à jaunir et à se dégarnir en été. Le passage du scarificateur devrait lui offrir une nouvelle jeunesse. Ses petites lames acérées permettent d’extraire toutes les parties mortes de l’herbe, de séparer les brins et de creuser des sillons superficiels pour favoriser la pénétration de l’eau et relancer la végétation. On complète généralement la scarification par un apport de terreau ou d’engrais organique. Il existe de nombreux modèles de scarificateurs (électriques, thermiques...) dans les grandes enseignes de bricolage ou de jardinage. Leur prix varie entre 130 à 600 euros.
Site : www.pelouses-net.com

Lire la suite

Misterbricolo habille sa piscine pour la fin de l'été ...

17 Août 2008 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Piscines

Couverture de piscine : habillez votre piscine pour l'hiver (et l'été)

La couverture de piscine est une bonne protection de la piscine pour éviter la chute accidentelle d’un enfant dans le bassin. Mais elle remplit aussi de multiples fonctions telles que le chauffage de l’eau, la protection contre la chute des feuilles, etc. Détails.

La couverture, lorsqu’elle est conforme à la norme NF P 90-308, constitue un des moyens de sécuriser sa piscine et de se conformer à la loi. Il existe pour cela plusieurs types de couverture : les bâches à bulle ou bâches été, les bâches hiver, les couvertures à barre et les volets.

Les bâches à bulles sont par exemple destinées à conserver la chaleur et à réchauffer l’eau du bassin. Les couvertures d'été, dont il existe plusieurs modèles, opaques ou solaires, avec ou sans filet ramasse feuilles, sont quant à elles très pratiques pour limiter au maximum les déperditions calorifiques de l'eau, l'enrouleur manuel restant le moyen le plus simple et le plus économique pour les manipuler. Mais il existe également des enrouleurs automatiques. "L’inconvénient, s’agissant des bâches été, est qu’elles constituent une espèce d’étuve dans laquelle la piscine peut devenir un véritable bouillon de culture", indique Sylvain Galicz de King of the Pool. Dit autrement, une bâché d'été transparente va réchauffer l'eau, une bâche opaque empêche le développement d'algues en isolant la piscine des rayons U.V. et permet de conserver une eau propre et limpide.

De montage simple et rapide grâce à un système d'accroche sur les plages de la piscine, les couvertures d'hiver ou bâches d’hivernage permettent de protéger les piscines des pollutions de l'hiver, notamment des chutes de feuilles et autres saletés, favorisant ainsi la mise en route de la piscine au printemps. De coloris bleu/beige ou vert/beige par exemple, les couvertures d'hiver existent avec un large choix de toiles, de finitions, et d'accastillages, adaptés à la configuration du bassin. Les couvertures d'hiver sont installées de manière permanente à la fin de la saison de baignade jusqu'à l'ouverture du bassin. Le prix de la bâche dépend de la surface de la piscine à recouvrir, du grammage, ainsi que de la couleur.

Egalement considérées comme équipement de sécurité, la couverture à barres est un compromis entre les couvertures souples et les couvertures rigides. Les bâches à barre sont des couvertures multi saisons. Des barres de maintien ½ rondes en aluminium sont disposées en surface et reposent en leurs extrémités sur les margelles couvrant l'intégralité du bassin. La couverture à barres s'enroule de manière simple et aisée au moyen d'une manivelle manuelle démultipliée. Elle se déroule également très rapidement grâce à sa sangle de rappel.

Quant au volet roulant automatique "il offre l’avantage de l’esthétisme. Une fois enroulé, il est plaqué sous la piscine", indique Sylvain Galicz de King of the Pool. "Le caillebotis en bois ou en PVC recouvrant le volet est pratique puisqu’il est permis de s’y asseoir", précise une responsable de Alliance piscine.com. Un volet s’installe en une journée. Le volet automatique pour piscine à énergie solaire permet de sécuriser votre piscine tout en limitant les travaux de raccordement. Grâce à des capteurs photovoltaïques, le volet fonctionne à l'énergie solaire de manière autonome. Les manoeuvres d'ouverture et de fermeture ne se font que par clef de contact. Le verrouillage du volet apporte une sécurité optimale. Doté d’un moteur et de deux batteries rechargeables, les lames PVC à capteurs solaires permettent de chauffer l'eau du bassin grâce à la captation de l'énergie solaire par effet de serre.

Transparentes bleutées dessus, noires dessous, elles diminuent le passage de la lumière et limitent également la création d'algues par photosynthèse. Les lames PVC blanches, recommandées dans le sud de la France, sont spécialement résistantes aux ultra violets et assurent une grande tenue dans le temps. Il est conseillé de placer la borne avec capteurs solaires du côté le plus exposé au soleil. Sur les piscines existantes, il faudra prévoir la découpe des margelles pour permettre le passage du volet. Rassurez-vous, il existe un système de secours par manivelle manuelle et un kit de sécurisation par verrouillage du volet.

Attention, le volet automatique exige toujours une attention particulière et nécessite une mise en place par un professionnel, le plus souvent le piscinier. S’agissant de l’entretien, tous ces équipements ne requièrent qu’un simple rinçage. Plus onéreux qu'une alarme mais remplissant d'autres fonctions, moins chère que l’abri, le prix des couvertures varie de un à quelques milliers d’euros. En tout état de cause, toutes les couvertures doivent être normalisées NF P 90-308. Enfin, même dans ce cas, aucune protection ne peut se substituer à la surveillance d’un adulte. Il est par ailleurs recommandé de poser à côté de votre piscine une perche et une bouée. Le cas échéant, d’apprendre la natation à votre enfant.

Lire à ce sujet notre article 'Les dispositifs de sécurité de piscine'.

Source : travaux.com

A lire également : securite-piscine.com
http://www.piscinespa.com/http://conseils-piscines-spa.blogspot.com

Lire la suite

Misterbricolo s'isole au polystyrène ...

10 Août 2008 , Rédigé par Misterbricolo

Avoir un projet d'isolation pour son logement, c'est bien. Choisir n'importe quel isolant pour gagner du temps ou de l'argent, ça l'est moins. Car au final, c'est votre confort d'habitation ou votre facture énergétique qui s'en ressentira.

Voilà pourquoi établir un diagnostic personnalisé des caractéristiques de votre domicile s'avère la plus sage des solutions. Et pour cela, rien de plus simple !

Avec la BAO Promodul version Grand Public mise à votre disposition sur ce site, vous disposez
d'un moyen simple, rapide et efficace pour évaluer en quelques minutes la performance énergétique de votre maison. Elle vous donnera également de bonnes indications sur vos émissions de Co2, vos dépenses et consommations conventionnelles* !

À vos marques, prêt… À vous d'agir !

* Attention, cette méthode ne prend pas en compte l'impact du mode de vie ni le temps réel d'occupation, ce qui pourrait expliquer certains écarts par rapport à vos dépenses énergétiques habituellement constatées.

Le Diagnostic de Performance Énergétique, mode d'emploi

DPE. 3 lettres dont vous avez sans doute entendu parler l'été dernier, car c'est le 1er juillet 2007 que ce diagnostic est devenu obligatoire pour toute vente d’un bien immobilier ancien ou la livraison de logements neufs.

Vous souhaitez plutôt louer ? C'est pareil ! Votre propriétaire bailleur doit vous fournir ce document qui vous donnera les informations nécessaires sur la consommation d'énergie de votre futur chez vous et le cas échéant, les recommandations pour la faire baisser !

Tout en simplicité…
Pour comprendre les chiffres de votre DPE, voici sa composition :

  • . Une étiquette "énergie" identique à celle des appareils électroménagers (7 classes différentes)
  • . Une étiquette "environnement" pour connaître l’impact du logement sur l’effet de serre.

Valable pendant 10 ans et réalisé par un professionnel indépendant, le DPE fournit également une estimation chiffrée des frais d’énergie annuels (chauffage, éclairage, etc).
De quoi mieux évaluer la facture à payer !

IMPORTANT :
Les résultats de votre diagnostic sont-ils corrects par rapport aux exigences de la Réglementation Thermique en vigueur (RT 2005) ?

Cliquez vite pour le savoir !

Source : www.bienisoler.com
Lire la suite