Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo hésite entre chaussures de sécurité et chaussures de travail ...

15 Novembre 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage, #Conseils achats

Avec près de 300 000 victimes d’accidents de bricolage et/ou de jardinage en France chaque année, la prévention des risques et plus globalement la sécurité doivent faire partie intégrante de notre quotidien lorsque nous nous apprêtons à bricoler.
Misterbricolo le sait bien et, même s'il rechigne encore peu à s'équiper à chaque fois qu'il doit bricoler "5 minutes",  rien ne vaut une protection minimale qui passe par une bonne paire de gants et des chaussures de sécurité ou, à minima, des chaussures de travail.
A ce sujet, Misterbricolo vous invite à visiter le site de la marque Engelbert-Strauss, particulièrement riche en produits et conseils sur l'ensemble de la gamme des vêtements de travail avec la possibilité de réaliser des recherches par produits bien entendu mais aussi thèmes, métiers ou marques.

Quelles sont les principales différences entre chaussure de sécurité et de travail  ?
La première caractéristique de la chaussure de sécurité (ou du moins la plus connue) est que sa coque est renforcée (coque en métal, plastique ou composite); idem pour les semelles le plus souvent traitées anti-perforation et/ou antidérapante. Elles sont bien entendu imperméables, résistantes à la chaleur par contact, isolantes (chaud/froid), anti statisme et possèdent une capacité d'absorption de choc dans la zone du talon.
Leur choix dépendra pour beaucoup du secteur d'activité dans lequel vous évoluez.
Dans le milieu médical ou de la restauration par exemple, la notion d'hygiène primera sur d'autres critères. Pour Misterbricolo, et plus globalement toutes les personnes oeuvrant dans le BTP, la chaussure "coquée" sera le premier critère. Selon l'usage qui en sera fait et par conséquent de la résistance attendue , cette coque devra respectée certaines normes.
Ces normes de sécurité sont au nombre de 3 : 
- S : norme EN 345 coquille résistant à 200 joules d’écrasement 
- P : norme EN 346 semelle anti-perforation résistant à 100 N
- O : norme EN 347 chaussures de travail sans coquille

Chacune de ces 3 normes est subdivisée en 6 niveaux que vous pouvez consulter ici

Les chaussures de travail
Magasiniers, personnel d'entretien, médecins et bien d'autres métiers encore s'orienteront plus vers de la chaussure de travail que de sécurité. Plus souple, légère, confortable, d'allure "sportive" ou classique (pour la restauration notamment), fermée ou ouverte (mules, sabots...), elles ne possèdent pas de coques renforcée mais doivent répondre à certaines normes et classes de protection.
La norme EN347-1. C'est la seule norme à laquelle les chaussures de sécurité doivent répondre. Cette dernière est subdivisée en 5 classes :

- EN 347 O1 : définit des chaussures de travail à usage professionnel, en cuir ou autre matériau (polymères et caoutchouc exclus), garantissant solidité, confort et innocuité. L’arrière doit être fermé et la chaussure présenter une résistance antistatique, absorber les chocs éventuels au niveau du talon et résister aux hydrocarbures (semelles).

- EN 347 O2 : mêmes propriétés, plus étanchéité à la pénétration d’eau

- EN 347 O3 : exigences de la norme précédente, ainsi que résistance à la perforation et présence de crampons sous les semelles

- EN 347 O4 : mêmes exigences que la norme EN 347 02, mais concernant les bottes de travail

- EN 347 O5 : mêmes propriétés que la norme précédente, augmentées de la résistance à la perforation et de la présence de semelles à crampons
Pour ne pas faire d'erreur, vous pouvez vous renseigner auprès de votre caisse professionnelle ou de votre employeur pour connaître la classe demandée dans le cadre de votre métier.

 Quelques conseils pour bien choisir vos chaussures :
- Choisir des chaussures à la bonne taille, si elles sont trop serrées ou trop grandes, elles seront source d’inconfort et faire mesurer vos deux pieds car le pied droit et le pied gauche ne sont pas toujours de la même taille; choisir des chaussures à la taille du pied le plus fort.
- Essayer les chaussures en fin d’après-midi, le pied ayant tendance à gonfler dans la journée.
- Prévoir l’achat de semelles intérieures amovibles amortissant les chocs si le travail oblige à marcher beaucoup ou à rester debout sur des planchers durs.
- Pour les femmes, choisir des modèles spécifiquement adaptés car, sur le plan morphologique, le pied féminin est à longueur égale plus fin que le pied masculin.
- Porter de préférence des chaussettes qui permettent de bien évacuer la transpiration.
- Dans un environnement chaud et/ou humide, employer deux paires de chaussures et de chaussettes, et changer régulièrement de paire pour bien laisser sécher la paire utilisée.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article