Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Misterbricolo : conseils bricolage, décoration, bons plans pour la maison !

Misterbricolo ne chaume pas ...

4 Décembre 2018 , Rédigé par Misterbricolo Publié dans #Conseils bricolage

En grande forme cette semaine, Misterbricolo ne pouvait manquer cette blague à deux balles pour vous parler du chaume...
Noble et naturel, le chaume à souvent été délaissé pour l’ardoise, la tuile ou encore la tôle. Toutefois, la qualité et la beauté des toitures en chaume continuent de susciter l’intérêt. Encore très utilisé dans certaines régions de Grande-Bretagne, des Pays-Bas et de Belgique, le chaume revient timidement en France, sauf pour quelques bâtiments anciens rénovés grâce à ce matériau dans le souci de la revalorisation du patrimoine… Pourtant, ce genre de toit végétal présent de nombreux avantages, en plus du charme rustique qui se dégage des chaumières !

Qu’est-ce qu’un toit en chaume ?

Ces toitures sont réalisées avec des tiges creuses de graminées séchées : tiges de roseau, de genêt, de bruyère, la paille de seigle, de blé ou de sarrasin… Regroupée en fagots bien serrés, cette matière végétale est attachée à la charpente de façon à recouvrir le toit sur une épaisseur moyenne de 30 cm.

Ce que le chaume redoute le plus n’est pas la pluie mais… le soleil qui abîme la texture du végétal.

Par ailleurs, le feu n’est plus une réelle inquiétude car le chaume, posé très serré et bien entretenu, ne permet pas au feu de se propager.

Une toiture en chaume est composée de matériaux de qualité dont le coût global est comparable à celui des toitures dites « nobles » telles que l’ardoise. Il faut compter en moyenne entre 80 et 120 euros/m2.

L’importance de l’entretien d’un toit de chaume

Lire la suite de l'article

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article